Harry Winston The Premier Collection : de somptueux cadrans en micro-mosaïque


Ces modèles Premier Precious Micromosaic d’Harry Winston (Swatch Group) sont présentés dans des boîtes en or blanc ou or rose de 36 mm et sont chacun limités à 30 exemplaires. Ces quatre créations affichent des couleurs vibrantes et des motifs géométriques abstraits réalisés à Ravenne avec la technique de la micro-mosaïque. Explications.


Le dernier chapitre des Métiers d’Art de la Maison Harry Winston se déroule en Italie, dans la ville historique de Ravenne, mondialement connue pour ses mosaïques.
 
Art ancien, la mosaïque se compose de petits morceaux de verre colorés, de céramique, de pierre ou d’autres matériaux connus sous le nom de tesselles. Les tesselles sont ensuite appliquées sur une surface adhésive pour former un motif.
 
Largement utilisé dans la Grèce antique et à Rome, l’art de la mosaïque s’épanouit sous l’Empire byzantin. Ravenne, capitale de l’Empire romain au Ve siècle, puis de l’Italie byzantine au VIIIe siècle, porte l’art de la mosaïque à des niveaux sans précédent, créant des chefs-d’œuvre pour les murs et plafonds des premiers monuments chrétiens.

Pour ces quatre nouveautés, Harry Winston s’approprie l’impressionnant art de la micro-mosaïque de verre : résultat, quatre modèles faits à la main qui prennent vie au travers de couleurs vives et de fragments de verre translucides et opaques, créant des motifs géométriques uniques.
 
Durant la première étape de création d’une micro-mosaïque, des blocs de verre colorés sont mélangés dans des proportions spécifiques pour obtenir une couleur souhaitée. Pour rendre ce mélange possible, le verre est chauffé jusqu'à ce qu'il devienne malléable. À ce stade, les artisans peuvent travailler le matériau pour lui donner une forme très spécifique.
 
La matière peut ensuite être étirée en de longues baguettes ou en fils très minces tout en gardant sa forme initiale. Une fois le verre refroidi, il est découpé en petits morceaux et placé sur la base en or du cadran à l’aide de petites pinces. Après un passage au four pour fixer le verre à la base, la surface est polie jusqu’à briller telle une pierre précieuse.

Immédiatement reconnaissable à ses cornes serties de diamants à midi et à 6h –reproduisant les arches de l’entrée du Salon Harry Winston de la 5e Avenue– la boîte en or de 36mm (étanche 30 mètres) arbore 57 diamants taille brillant. Cette montre est animée par un mouvement mécanique automatique avec masse squelettée en or rose. Ce dernier peut être admirés par le fond en saphir. Cette création est dotée d’un spiral plat en silicium et d’une généreuse réserve de marche de 72 heures.
 
Chaque pièce (bleue, turquoise, brune ou rouge) possède un bracelet en cuir d’alligator satiné assorti à son cadran ainsi qu’une boucle ardillon en or sertie de 17 diamants taille brillant.


Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Septembre 2019 | Lu 434 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos