Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Jaeger-LeCoultre soutient les métiers de la restauration à Venise


Depuis plus de dix ans, Jaeger-LeCoultre a tissé des liens forts avec Venise, autour de l’amour des arts et de la conservation du patrimoine : à travers son partenariat avec le Festival International du Film, mais aussi, en devenant mécène de la Scuola Grande di San Rocco, un lieu unique dont elle soutient la restauration depuis 2013. Au cours de la 73e Mostra, JLC va proposer à tous ses visiteurs de participer à une action pour accroître ses donations à cet édifice exceptionnel. Détails.



Il suffit de dessiner un cœur, celui qui vous ressemble, qui vous inspire. Par ce symbole, esquissé sur un livre d’or digital, chaque visiteur de l’espace Jaeger-LeCoultre sur le Lido génèrera une donation de la Maison pour la restauration de la Scuola Grande di San Rocco. Première à participer au projet, l’ambassadrice de JLC Carmen Chaplin a dessiné un cœur qui a été gravé au dos d’une montre Reverso exposée pour l’occasion. 
 
Les amis de la marque tout comme les visiteurs seront ainsi sollicités pour exprimer leur soutien aux valeurs de l’horloger et encourager la préservation du patrimoine de ce lieu unique qui ne manque pas de subjuguer quiconque y pénètre. 
 
D’une opulence rare, la Scuola Grande di San Rocco est une institution rendue unique par la collection sans pareille de peintures du Tintoret (1518-1594) qu’elle abrite. Située dans le quartier de San Polo de Venise, la confrérie a été fondée en 1478 sous le patronage de Saint Roch, saint patron des pestiférés, pour lutter contre les épidémies de peste et venir en aide à la population malade. 
 
Grâce au mécénat de JLC, les visiteurs peuvent aujourd’hui jouir du travail réalisé sur l’éclairage, qui met merveilleusement en valeur les œuvres du Tintoret, si sensible à la lumière. Un nouveau système a été mis en place dans la Sala dell’Albergo utilisant des LED, qui projettent moins d’infrarouges et d’ultraviolets dégradant les couleurs avec le temps. Le deuxième volet du mécénat concerne les marbres de la Scuola, qui sont patiemment restaurés, notamment dans la Sala Capitolare et sur le portail monumental qui mène à l’escalier de style impérial. 

Un ouvrage exercé par des passionnés, exigeant minutie et patience hors pairs, et qui n’est pas sans rappeler celui des artisans horlogers de la Vallée de Joux qui œuvrent chaque jour à redonner vie à des pièces exceptionnelles.  
 
Rappelons que la préservation et la transmission du patrimoine sont inscrites au centre même des valeurs de Jaeger-LeCoultre. La Maison tient à protéger le patrimoine mondial naturel, comme elle le fait à travers son action avec l’Unesco, mais également le patrimoine artistique, ainsi qu’en témoigne son soutien à la restauration de la Scuola Grande di San Rocco. Entretenir ce que l’homme a patiemment créé par son génie et sa main habile pour mieux le transmettre, voilà qui semble naturel à une Maison au patrimoine aussi riche et précieux que Jaeger-LeCoultre.
 
Chaque jour, dans ses ateliers, des artisans spécialisés se penchent sur les pièces du passé pour leur redonner toute leur vigueur, restaurant aussi bien le travail horloger que celui des Métiers Rares comme le sertissage, l’émaillage ou la gravure. La Manufacture offre ainsi la possibilité de réparer toutes les montres et pendules jamais fabriquées dans un principe de respect absolu de l’histoire et de l’intégrité de la pièce. Elle va même jusqu’à recréer, selon les plans d’époque, des éléments horlogers qui ne seraient plus en fabrication (attention, cela peut s’avérer très cher).
 
Pendant la Mostra, JLC exposera les images de la restauration récente d’une remarquable montre-pendentif, celle de Zélie LeCoultre, créée par son mari, Antoine LeCoultre, fondateur de la Manufacture. Elle est le premier modèle disposant d’une invention de génie de ce dernier, le remontoir à bascule, un système permettant le remontage et la mise à l’heure de la montre sans nécessité de recourir à la clef utilisée jusqu’alors. Les maîtres-horlogers de la Grande Maison ont su rendre une seconde jeunesse à cette montre dont le fond a été gravé par le petit-fils de Zélie, Jacques-David LeCoultre : « Souvenir de ma chère grand-mère Zélie LeCoultre ».  

Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Juillet 2016 | Lu 886 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos