Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Junghans Meister Driver : bon point pour bonne conduite


Junghans présente en cette rentrée 2016, la Meister Driver, une montre à remontage manuel qui s’inspire des automobiles de collection des années 30. Résultat, deux belles nouveautés dotées de boitier acier de 37.7 mm qui évoquent ces véhicules d’un autre temps... Avec une petite préférence pour le modèle avec cadran bicolore gris et crème.



Junghans est une marque de montres allemandes qui permet de se faire plaisir sans trop se ruiner ! Une bonne chose de nos jours. Encore relativement confidentielle auprès du grand public, ce grand nom de l’horlogerie allemande est d’ores et déjà bien connu des amateurs de montres, qui savent que Junghans est synonyme de beaux designs, de calibres suisses réputés et d’un excellent rapport qualité-prix (1.170 euros !).
 
Ces deux nouveaux garde-temps mettent en avant le lien fort et historique qui existe entre l’horloger de Schramberg (Forêt noire) et l’univers automobile. Un lien qui remonte à la fin du 19ème siècle. En effet, Arthur Junghans, le fils du fondateur de l’entreprise Erhard Junghans, était un véritable passionné d’automobile. D’ailleurs, en 1892, il fit l’acquisition de l’une des premières voitures Daimler que Wilhelm Maybach livra  personnellement jusqu’au village de Schramberg. Un véritable évènement à l’époque ! 

Aujourd’hui, il se trouve que cette passion pour l’automobile se poursuit avec les nouveaux propriétaires de Junghans. De fait, Hans-Jochem Steim et Hannes Steim, possèdent une impressionnante collection de voitures anciennes. Parmi elles, un modèle mythique, la Maybach DS 8 Zeppelin de 1932 dont il ne reste que 25 exemplaires dans le monde ! C’est d’ailleurs cette auto qui a inspiré ces deux nouveautés horlogères !
 
Cette Meister Driver est dotée d’un boitier en acier de 37.7 mm (étanche 30 mètres) qui convient parfaitement à l’esprit d’une montre vintage, voire même rétro ! Ni trop grande, ni trop petite. Elle embarque un calibre mécanique à remontage manuel qui permet l’affichage de l’heure et des minutes, complétées par une petite seconde  à 6h.
 
Le cadran est disponible en deux versions : noir avec compteur petite seconde et grands chiffres arabes de couleur crème ou bicolore crème et gris (notre préférée) qui rappelle les couleurs de la Maybach. A noter que le cadran bicolore affiche des chiffres de 5 à 60 minutes ce qui le rend encore plus « pilote » alors que le cadran uni affiche des chiffres de 1à 12 heures. Le tout est protégé par un verre plexi bombé avec traitement durcisseur de surface Sicralan.
 
Ces garde-temps se portent sur des bracelets en cuir lisse qui reprennent les coloris des intérieurs des voitures anciennes. On aurait même pu imaginer un bracelet en daim et/ou à trous sur ces modèles.  

Spécificités techniques

Boîtier acier 37,7 mm
Epaisseur : 7,3 mm
Verre plexi trempé bombé avec revêtement Sicralan
Fond transparent vissé en 5 points
 
Étanchéité : jusqu’à 3 bar
 
Cadran laqué effet « satiné soleil », marquages cadran et aiguilles avec revêtement luminescent
Super Luminova respectueux de l’environnement
 
Mouvement à remontage manuel J815.1 avec petite seconde à 6 heures
Calibre de base ETA 7001 Peseux
Finitions : mouvement plaqué rhodium, vis bleuies, logo Junghans gravé sur le pont de rouage, ponts avec finition Côtes de Genève
 
Bracelet en veau avec boucle déployante


Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Octobre 2016 | Lu 2246 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos