Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

L'Epée 1839 x ECAL -Juliette Lefèvre : horaire d'avion


Après les voyages interstellaires, les voyages dans le système solaire et les voyages dans la basse atmosphère, la manufacture suisse L’Epée 1839 a décidé de nous embarquer dans un voyage dans les airs avec cette Time Flies qui rend un vibrant hommage à la conquête du ciel et à une des plus brillantes inventions jamais réalisées : l’avion, une horloge 8-jours en forme d’aéronef !



Issu d’un partenariat entre L’Ecal et L’Epée 1839, Time Flies représente l’avion d’aventurier de nos rêves d’enfants.
 
Les heures et les minutes s’affichent via des chiffres tampographiés sur de grands disques en acier. Même avec une telle lisibilité, il faudra sans doute un peu de concentration pour lire l’heure plutôt que de s’intéresser au mouvement squelette construit spécifiquement pour cette œuvre et plaçant ainsi l’échappement, pièce régulant la vitesse de défilement de l’heure, dans le cockpit.
 
L'architecture du mouvement 8-jours, développée en interne chez L’Epée 1839 expressément pour cette pièce, reproduit le concept de base d’un véritable avion où l’énergie provient de l’avant -là où se trouve le moteur à explosion. Pour cette horloge, elle est produite par la couronne complètement ajourée placée juste derrière l’hélice et imitant les radiateurs de refroidissement des avions.

Par ailleurs, on le sait, les systèmes de commande et de contrôle d’un avion se situent derrière la source d’énergie dans le cockpit ; il en est de même pour Time Flies qui dispose dans son cockpit d’un régulateur de précision horizontal juste au-dessus des ailes. Ce régulateur qui attire l’œil grâce à son balancier oscillant est protégé par un ensemble de petites parois formant la cage du cockpit.
 
Autre clin d’œil aux jouets et rêves d’enfants : l’hélice est mobile et peut être actionnée par une simple impulsion du doigt de son propriétaire. Malgré son squelette aérien, cette horloge aérienne pèse tout de même trois kilos et son train d’atterrissage avec ses 3 roues garantissent une stabilité optimale.

« Last but not least », L’Epée 1839 a développé un support qui permet d’exposer Time Flies en position de décollage. Un loquet placé sous le mouvement s’accroche à son support. Celui-ci étant totalement invisible.
 
Il s’agit d’un retour aux sources pour la maison l’Epée, qui reste la seule manufacture horlogère à avoir équipé un avion supersonique commercial, en l’occurrence, il s’agissait de  l’horloge du Concorde.

Montres-de-luxe.com | Publié le 23 Novembre 2021 | Lu 3846 fois







Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail