Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Laurent Ferrier Classic Micro-Rotor "série atelier" Magnetic Green : seulement en ligne


L’horloger suisse Laurent Ferrier vient de dévoiler sa Classic Micro-Rotor Magnetic Green (40 mm, en titane) dans le cadre de sa toute Série Atelier. Ce nouvel opus de 20 exemplaires, le 4ème de cette collection, s’annonce comme un hommage à sa communauté de collectionneurs qui la soutient parfois depuis ses débuts… En vente exclusive sur le site Internet de la marque. Dans les 50.000 euros environ.



Ce n’est pas un secret, l’ensemble de l’industrie horlogère connait depuis quelque temps, une belle embellie. Par conséquent, cette dernière peut parfois pénaliser les collectionneurs avec une accessibilité réduite aux garde-temps. Les exemples sont nombreux…
 
Si Laurent Ferrier n’a pas de solution miracle à ce problème d’approvisionnement, la maison propose depuis déjà deux ans, une première réponse. L’idée ? Permettre à une poignée de collectionneurs, les plus réactifs, de se procurer un garde-temps de la marque et ce, en moins de deux mois.
 
Comment ? Par le biais de la collection baptisée Série Atelier qui ne comprend que des éditions limitées et numérotées.

En limitant ces collections dans de rares séries numérotées, la marque entend maintenir une exclusivité confidentielle en contrôlant étroitement la disponibilité du produit et en créant un lien entre le collectionneur et l'un de ses garde-temps. De surcroit, elle sait exactement à qui elle vend et quand…
 
A l’occasion de cette nouvelle vente directe, LF s’engage à réduire les délais de livraison en garantissant une expédition dans les 40 jours suivant l'achat !
 
Précédemment utilisé pour habiller le Classic Traveller, ce cadran vert magnétique est composé de deux finitions différentes, ce qui offre un effet visuel ondoyant lorsque le cadran bouge, créant un ballet d'ombre et de lumière. On retrouve les fameux index en or gris en forme de goutte.
 
Puis, vient la petite seconde, à 6h, en retrait de l’épaisseur du cadran, pour la mettre paradoxalement en relief. Ses marqueurs sont décalqués en gris ardoise, d'une finesse extrême. L’azurage, caractérisé par un motif cerclé concentrique, crée une démarcation, une géométrie, qui offre à l'aiguille un espace où s'exprimer.

Extrêmement fine, de forme bâton, cette trotteuse est équilibrée par un contrepoids légèrement renflé, un de ces bombés affectionnés par la marque, dont est parsemé le cadran de la Classic Micro-rotor « Série Atelier ».
 
Et c'est bien ce même relief que l'on retrouve également sur les aiguilles, frappées, des heures et minutes, ancrées au centre. Elles adoptent la forme fétiche de LF, dite Sagaie, comme ces lances au fer long et effilé.
 
Cet ensemble est logé dans un boîtier de 40 mm (étanche à 30 mètres) en titane grade 5. Ce dernier offre la douceur, les bombés, les galbes propres aux boîtiers de forme « galet » créée par la marque dès ses débuts. Ses flancs, sa lunette et ses cornes sont polis.
 
Quatre fois plus léger que l'or, le titane fait de ce garde-temps un « poids plume » dont le ressenti s'efface au poignet. D'autre part, le titane est un métal difficile à rayer, car très dur (en revanche quand il est rayé, il est difficile à repolir).

Le calibre FBN 229.01 de 186 composants à échappement naturel, mouvement issu d’une collaboration historique, est équipé d’un micro-rotor à masse oscillante en or 18ct à remontage unidirectionnel. Le fond en verre saphir, offre une vision dégagée sur des finitions du plus haut niveau, dont LF est l'un des plus emblématiques praticiens.
 
Platine finement perlée, ponts anglés main et décorés d’un satiné horizontal rhodié, pont d'ancre poli miroir et ajouré afin de laisse apparaître d’exceptionnels angles rentrants réalisés à la main, pont de rotor également poli miroir et anglé main, rotor anglé et guilloché, autant de détails qui apportent relief et brillance.
 
Cet échappement à double impulsion directe au balancier a été inspiré par le père de l’horlogerie moderne, Abraham-Louis Breguet. Il désigne un système doté de deux roues d'échappement, fonctionnant en alternance et qui transmettent leur énergie directement au balancier.
 
On parle d’impulsion directe au balancier car ce n’est plus l’ancre, qui donne l’impulsion au balancier comme dans les échappements à ancre suisse classiques, mais la roue d’échappement, bien plus efficiente en termes de rendement. Comme celle-ci ne peut tourner que dans un sens, une deuxième roue d’échappement vient compléter l’ensemble pour donner les impulsions au balancier en alternance.
 
Elles interagissent avec une ancre en silicium, un matériau ultra-léger et auto-lubrifié. Le gain de rendement ainsi réalisé est directement répercuté sur son autonomie. Le Classic Micro-rotor offre ainsi une réserve de marche conséquente de plus de 72 heures.
 
Ce garde-temps se porte sur un bracelet en nubuck vert forêt, cousu main, surpiqûre ton sur ton, doublure en Alcantara sur boucle à ardillon en titane grade 5.

Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Décembre 2022 | Lu 5985 fois