Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Le sur-mesure selon Roger Dubuis


Pour une marque aussi rare que Roger Dubuis, la proposition d’un service sur-mesure s’imposait. La marque fonctionnant sur le principe de petites séries, elle s’y prêtait encore plus facilement. Lancé il y a deux ans et demi à la demande de certains clients, le « bespoke » est devenu un axe stratégique pour la marque.


Responsable du développement des mouvements chez Roger Dubuis, Gregory Brutin nous présente ce service apporté aux amateurs. L’aventure du sur-mesure chez Roger Dubuis a été initiée par un client qui désirait que ses initiales soient intégrées dans la construction d’un mouvement squelette.
 
Pour cette pièce, c’est le ressort de tirette qui a été retenu pour servir de base à la réalisation des initiales. Gregory Brutin nous précise à cet égard que les demandes de personnalisation peuvent être ou esthétiques, ou mécaniques. Il note néanmoins une prépondérance pour des choix esthétiques.
 
Face à une demande croissante des clients de la marque, une équipe spécifique a été créée au sein de la manufacture pour traiter chaque projet. « Cela permet d’offrir une réactivité parfaite à une clientèle haut de gamme particulièrement exigeante et d’être totalement à son écoute » souligne Gregory Brutin.

Avec une production axée sur les mouvements squelette, Roger Dubuis dispose de bases solides de travail. En effet, si ce sont principalement des initiales que les amateurs aiment faire figurer sur leur montre, il est possible de les intégrer, outre la tirette, à la cage de tourbillon.

Les changements de matériaux font également partie des demandes. Un modèle en or au catalogue pourra être réalisé à la demande en titane ou en platine. Ou l’or blanc remplacé par de l’or jaune. Souvent, l’exclusivité vient d’un petit détail très personnel. Cela sera alors une pièce unique. Dans le même esprit, une complication modulaire peut être rajoutée à un mouvement existant. Pour les femmes, c’est une personnalisation du sertissage qui sera proposée.
 
Des commandes spéciales qui, curieusement, ne génèrent pas forcément un surcoût important. En fonction du travail à réaliser, celui-ci ne sera que de dix à quinze pour cent. Hors le prix des pierres, dans le cas d’un sertissage bien sûr. Ces « mises à la mesure » sont proposées pour l’instant exclusivement par les boutiques de Genève et de New York.
 
Dans la plupart des cas, il s’agit de clients de la marque ou de collectionneurs désirant une pièce unique. Pour l’instant, Roger Dubuis réalise entre 50 et 100 pièces sur-mesure chaque année. Et comme le fait remarquer Gregory Brutin : « J’attends toujours le défi. Certains clients nous poussent à nous surpasser avec des demandes audacieuses. Néanmoins, nous avons déjà dû refuser des choix liés au design qui n’étaient pas très judicieux. Quant au choix de travailler avec des métiers d’art, cela est possible mais à condition que cela soit cohérent avec l’image de la marque et reste contemporain. Si l’on devait se comparer à l’automobile, je me placerais dans la position du carrossier Touring ou de Rolls ».
 
Joël Chassaing-Cuvillier

Montres-de-luxe.com | Publié le 4 Juillet 2016 | Lu 755 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances



Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail