Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Louis Erard Excellence Guilloché Main II : de l'art de mettre en avant les métiers d'art


L’horloger suisse indépendant géré de main de maître par Manuel Emch poursuit son exploration et sa mise en avant des métiers d’art en présentant cette nouveauté Excellence Guilloché Main II, un garde-temps de ville de 42 mm en acier en édition limitée à 99 exemplaires qui célèbre l’art du guillochage avec ce splendide cadran hypnotique ! Compter dans les 4000 euros.



Attention, regarder l’heure sur cette montre risque de vous rendre « accroc » ! En effet, ce nouveau garde-temps de chez Louis Erard offre pour la deuxième fois, une splendide réinterprétation de l’art du guillochage.
 
C’est exactement la même technique que Breguet a popularisée au XVIIIe siècle, mais Louis Erard ne s’est pas arrêté à cette référence absolue et lui ouvre un nouveau territoire d’expression, exclusif, innovant et plus contemporain (les Breguet, de toute beauté, restant tout de même extrêmement classiques).
 
C’est donc la deuxième fois que Louis Erard réinterprète l’art du guillochage ; la première Excellence Guilloché Main (cadran de type Escher) ayant été présentée en 2021. Un art où la main de l’artisan rencontre la mécanique -un tour manuel à cames définit les dessins et la main guide le burin- un emblème de l’horlogerie d’exception dont les origines remontent au XVIe siècle. Pour les curieux, on peut découvrir l’une de ces machines au premier étage de la boutique Breguet, place Vendôme…

Le guillochage est un art du décor et des motifs répétitifs. Traditionnellement, il s’exerce comme une variation, comme en musique : on part d’un thème, d’un motif et on en varie le rythme ou les associations. Il existerait près de 80 motifs en « catalogue » ! Une gamme de dessins sur laquelle tout est composé.
 
Mais en l’occurrence, Louis Erard a souhaité modifier les règles. En effet, Manuel Emch a voulu que ce deuxième opus de l’Excellence Guilloché Main soit une création originale à 100%, en partant du dessin et en mobilisant toutes les ressources de l’artisan cadranier Fehr à La Chaux-de-Fonds pour sublimer et moderniser le guillochage traditionnel. Et c’est réussi.
 
Il ne s’agit plus d’un simple décor, mais d’un sujet unique : un grand losange, un as de carreau aux allures cinétiques, voire même hypnotiques. Il ne s’agit plus de revisiter une esthétique ancienne comme chez Breguet, mais de mettre la technique au service d’une composition contemporaine, plus moderne.

Et les références artistiques ne sont pas loin. Ambiance Op’Art, plastique Néo-Géo. Espace en lignes et aplats façon Franck Stella. Avec clairement, une touche pop ludique façon Victor Vasarely. Là encore, on reconnait les influences de Manuel Emch, grand amateur d’art.
 
Ce cadran est aussi une démonstration de force. Car sa réalisation repose sur des gestes inédits. En réalité, tout est innovant. La gamme opératoire (c’est-à-dire la suite des opérations nécessaire à la réalisation) a dû être montée de toutes pièces, du premier vernissage noir jusqu’au rhodiage final, après guillochage.
 
Le guillochage en lui-même a mobilisé toute la dextérité de la guillocheuse -c’est la même artisane qu’en 2021 qui réalise les 99 cadrans, pièce à pièce, à raison de plusieurs heures de travail sur le tour à guillocher manuel pour chaque cadran.

Sans oublier les ingénieurs, qui ont dû inventer et fabriquer de nouvelles cames (grands chablons de métal que le tour traduit en dessin et réduit à l’échelle du cadran) pour arriver à ce résultat inédit.
 
A noter que la marque, par respect pour le travail des artisans, n’a pas souhaité imprimer son logo sur le cadran ! Une belle preuve du respect que l’on voit rarement en horlogerie. Seule la mention « Swiss guilloché main » apparait discrètement à 6h. Pour le reste, on retrouve les fameuses aiguilles sapin en acier bleui typiques de la marque.
 
Le boîtier en acier poli et fond ouvert offre un diamètre de 42 mm (étanche à 50 mètres) qui donne une belle amplitude au cadran. L’ensemble est complété par un bracelet en cuir de veau grainé noir avec coutures ton sur ton et, doublure en cuir de veau grainé bleu, le bleu Louis Erard. Côté calibre, il s’agit
 
D’autres métiers d’art suivront. Mais chut, on ne vous a rien dit… En vente sur le site Internet de la marque.


Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Mars 2022 | Lu 3870 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail