Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Louis Erard Excellence Petite Seconde Terracotta : la discrète


Louis Erard poursuit le développement de sa collection Excellence avec l’arrivée de cette très belle et très chic Petite Seconde Terracotta, dotée d’un boitier en acier de 39 ou 42 mm au choix arborant un splendide cadran cuivré mat. Ces garde-temps ne seront produits qu’en petites quantités, une centaine d’exemplaires par an et par référence… Compter 1.950 euros.



Cette fois-ci, la maison suisse Louis Erard ne propose pas un régulateur (grande spécialité de la maison), mais une montre de ville classique trois aiguilles. Mais naturellement, avec ce petit twist d’originalité qui lui est propre depuis que la marque a été reprise en main par Manuel Emch.
 
Ce modèle Excellence Petite Seconde offre déjà une « première » au sein de ses collections : en effet, le boitier en acier étanche à 50 mètres est disponible en 39 mm (notre version préférée), mais également en 42 mm, taille plus contemporaine.
 
Dans les deux cas, la production sera restreinte à une centaine de montres par an ; vous ne risquez donc pas de la retrouver de sitôt sur tous les poignets !  

Baptisée Terracotta, elle arbore des couleurs naturelles et des textures mates. « Alliance de la chaleur du sud et de la douceur d’un sentier des Franches-Montagnes, fief des montres Louis Erard » précise le communiqué.
 
Ce modèle s’inscrit dans la ligne des matériaux naturels déployés depuis quelques temps sur le triptyque Excellence, avec notamment l’utilisation de cadrans en pierres : aventurine, lapis-lazuli ou encore, malachite.
 
Mais il n’est pas question ici de pierre semi-précieuse, mais de « terre », de « terre cuite », qui n’est pas sans évoquer la terre battue de Roland Garros par exemple. Un choix qui rappelle certaines créations classiques des années 1950. Pour un petit côté « old fashioned » très séduisant.

Ici point de brillances ! Aucun éclat de lumière ne va rompre les accords feutrés de ce cadran quasi monochrome qui associe un satiné circulaire sur le grain fin des sections du centre et de la minuterie à un compteur de seconde azuré à 6 heures. Une sorte de douceur bienvenue semble sourdre de ce cadran.
 
Pas de surbrillance non plus sur les aiguilles, ni sur les index, qui projettent leurs ombres délicates sur ce cadran.

On retrouve bien sûr, les aiguilles signatures de type sapin ici traitées en gris anthracite et polies. Les décalques et les index sont assortis, également en gris anthracite. L’ensemble étant protégé par un verre saphir bombé traité antireflet sur les deux faces.

Côté « moteur », cette montre de ville embarque un calibre automatique de chez Selitta d’une réserve de marche standard de 38h ; visible à travers un fond transparent.
 
La montre est complétée d’un bracelet en cuir de veau Baranil marron foncé (un cuir « riche » qui vieillit bien, très apprécié par les amateurs de belles peausseries). Avec boucle ardillon en acier poli et barrettes à ergot pour un changement rapide du bracelet.  


Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Janvier 2022 | Lu 5395 fois