Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Muse : une jeune marque qui s'amuse à présenter l'heure autrement


La jeune marque horlogère suisse Muse vient de dévoiler un nouveau moyen de lire l’heure par le biais de disques ouvragés ; pour un affichage du temps radicalement différent qui sera disponible en version masculine ou féminine dans un segment de prix avoisinant les 2.000 euros. Intéressant.



Depuis une vingtaine d’années, l’horlogerie indépendante ose présenter l’heure de manière différente, parfois provocante et souvent séduisante. Problème, toutes ces montres coutent chères, voire très chères…
 
Toutefois, avec la popularisation du crowfunding, les choses ont changé et de nos jours, de jeunes pousses horlogères se lancent dans l’aventure avec des montres qui mesurent le temps de manière radicalement différente, mais à des niveaux de prix nettement plus raisonnables pour le « commun des portefeuilles ».
 
Parmi ces nouvelles marques, soulignons le lancement ce mois-ci de Muse, un concept de garde-temps imaginé par deux créateurs vaudois, Pascal Robert et Frédéric Leuba, qui possèdent plus de vingt ans d'expérience dans le domaine de l’horlogerie.

L’idée générale n’est pas sans rappeler celle de la Hublot Big Bang Sang Bleu. De fait, ce garde-temps ne possède aucune aiguille. Le temps s’affiche par le biais de deux disques ouvragés qui permettent une lecture inattendue de l’heure. L’intérêt est que l’aspect du cadran est changeant ; il évolue en fonction des mouvements des disques squelettés et de l’écoulement des heures et de minutes.
 
Pour le démarrage, deux modèles seront lancés sur le marché : le Tanoura doté d’un boitier en titane de 44 mm avec cadran en onyx et le Stella embarquant une boite de 37 mm avec cadran en aventurine. D’une matière et toute une collection de disques devraient voir le jour si le marché répond favorablement à cette nouvelle offre qui s’adresse tout de même à un segment de niche.
 
Comme le soulignent les fondateurs de la marque, « il s’agit de mettre en avant le côté bijou contemporain de la montre, plutôt que sa fonction. Ceci n’empêche pas une lecture de l’heure aussi fiable, que précise. Sans aiguilles, ces bijoux invitent leurs porteurs à oublier le temps et à vivre à un rythme plus naturel : celui du moment présent. Agissant comme un talisman, les garde-temps nous rappellent que le vrai luxe consiste à profiter de chaque instant ».
 
L’ensemble est motorisé par un calibre mécanique automatique suisse d’une réserve de marche de 48h. Côté tarif, il faudra compter dans les deux mille euros environ. La première campagne a débuté le 9 janvier dernier pour le modèle Stella 37 mm ; la seconde campagne débutera quant à elle, le 23 janvier et permettra de financer deux modèles homme 44 mm : le Tanoura, ainsi qu'un autre modèle qui « ne manquera pas de faire parler de lui en termes de complication horlogère » assurent les fondateurs de Muse. 


Montres-de-luxe.com | Publié le 15 Janvier 2018 | Lu 1612 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos