Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Quand Bernard Richards fait le point sur sa marque BRM


BRM on aime ou on n’aime, mais incontestablement, en treize ans, Bernard Richards, fondateur de cette marque horlogère française qui s’inspire de l’univers automobile, a su imposer son style. Le fait est qu’une BRM se reconnait au premier coup d’œil ! En cette fin d’année 2016, Bernard Richards fait le point sur la marque et son avenir.


Je suis horloger de métier, j’ai démarré ma carrière professionnelle à l’âge de 17 ans (j’en ai aujourd’hui 58 !). Pendant une trentaine d’années j’ai fait de l’usinage pour les grands groupes de luxe, les groupes horlogers ou ceux ayant un rapport avec l’automobile tels que TWR, Aston Martin...
 
Il y a donc treize ans, j’ai décidé de voler de mes propres ailes et faire une montre pour des gens qui sont passionnés de sport automobile, comme moi. Nous avons alors créé BRM, avec tout le staff qui m’entoure. Nous avons aujourd’hui une production d’environ 2.000 montres par an.
 
Chez BRM notre passion est tout ce qui touche aux sports mécaniques. Chaque pièce qui compose une montre vient de la course. Moto, auto, jetski ou encore bateau, elle a toujours un rapport avec les sports mécaniques.
 
Lorsque l’on regarde une montre BRM, on s’aperçoit que sur le cadran les numéros sont des numéros de course ; les aiguilles viennent des branches d’un volant d’une voiture de course ; les boutons sont directement issus des boutons de tableaux de bord des voitures de course ou des voitures anciennes et le bracelet a un profil de pneu de Formule 1. Les sports mécaniques sont l’identité de BRM. Nous n’avons pas besoin de mettre un pilote de course avec un casque à côté de la montre pour montrer qu’elle a un rapport avec les sports mécaniques.
 
Les ambitions et les projets pour BRM dans les années à venir sont très nombreux : nous avons déjà 132 points de vente et nous voulons continuer à faire grossir notre liste de revendeurs. Nous attaquons en 2017 le marché anglais et nous allons démarrer l’Italie. Nous voulons tisser une toile de revendeurs en Europe, en Asie, aux Emirats Arabes Unis et aux Etats-Unis.
 
En Asie, nous sommes aujourd’hui présents sur trois marchés. Nous aimerions obtenir la vente de nos produits sur six ou sept marchés en développant des boutiques exclusivement BRM où les gens pourront trouver les montres, les ceintures, les portes clés, toute la petite bijouterie BRM et du cuir à terme. Tout cela dans un délai d’environ 3ou 4 ans puisqu’il faut trouver les bons emplacements et les bons partenaires pour pouvoir monter ces opérations qui sont loin de nos bases.
 
Pour rejoindre l’Asie il faut en moyenne 12 à 14 heures d’avion donc cela demande une certaine organisation… 


Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Décembre 2016 | Lu 2780 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances