Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Rolex Oyster : ce sont les clients qui en parlent le mieux


Rolex reçoit depuis des décennies les réactions spontanées de nombre de ses clients, émerveillés par la robustesse de leur Oyster. Tous rendent hommage à la qualité et à la longévité de leurs montres. Nombre de ces témoignages ont été publiés par Rolex dans plusieurs recueils, en 1957, 1969, 1981 et 1990. En voici quelques exemples.



Henri C. Golay, directeur d’une maison d’édition de guides touristiques, 1954 
« Je suis heureux de vous faire savoir que j’ai été enchanté de ma Rolex Explorer, qui m’a rendu de grands services car elle a été mise à rude épreuve. Notre déplacement, en effet, n’a pas été favorisé par de bonnes conditions atmosphériques et nous avons eu à lutter, pour ainsi dire constamment, contre de terribles vents de sable qui soufflèrent parfois des jours et des jours sans arrêt. Dans de telles circonstances la fine poussière de sable s’incrusta dans tout ce que nous possédions et une montre ordinaire, que j’avais également prise avec moi pour en comparer le fonctionnement avec la Rolex, fut mise hors d’usage au bout de cinq jours. La Rolex Explorer, par contre, tint admirablement le coup alors que je n’eus pour elle, je vous l’avoue, aucun ménagement ».
 
Et de préciser : « (…) J’ajoute que la montre a fait l’admiration, dans le désert, de plusieurs ingénieurs ou techniciens des services du forage du pétrole, d’officiers et soldats des troupes du génie saharien ou de la Légion, de commerçants et civils rencontrés en cours de route. (…) Ce qui frappe c’est non seulement le remontage automatique mais, surtout, l’étanchéité absolue que je me fis toujours un plaisir de prouver ».
 
Blair A. Ross Jr, militaire américain, 1976
« Avant d’entrer à l’US Army Ranger School, je voulais une montre robuste et fiable ; j’ai donc acheté une Rolex Explorer I. Impossible de décrire précisément le traitement de choc qu’a subi ma montre au cours de neuf semaines d’entraînement intensif. Parcours d’obstacles et tests de confiance ; patrouilles fréquentes dans les montagnes, la jungle et les marécages ; immersion pendant de longues périodes dans la boue, les rivières et l’océan ; descentes en rappel le long de parois et depuis des hélicoptères. (…) Ma Rolex Explorer n’a jamais failli. C’était très souvent la seule montre disponible dans mon détachement, certains refusant de porter leur propre montre ou l’ayant déjà cassée. »

Johan Reinhard, anthropologue américain, 1982
« Je porte une Rolex Submariner depuis dix-sept ans déjà. Elle m’a accompagné aux quatre coins du globe au cours d’expéditions en montagne (notamment l’ascension de l’Everest), de recherches archéologiques sous-marines (dont le record de plongée en altitude à 5.882 mètres dans le nord du Chili), durant la traversée de déserts, en faisant du parachutisme, et pendant des explorations en jungle à l’occasion de nombreuses missions d’anthropologie. Je doute que beaucoup de personnes aient infligé pire punition à leur Rolex, durant une aussi longue période. Pourtant, la mienne fonctionne toujours à la perfection ».
 
A.N.C. French, Royaume-Uni, 1984
« Je possède une Oyster depuis dix ans. Elle a accidentellement été mise à la machine récemment. Elle a été soigneusement prélavée, lavée à 90 degrés, rincée, essorée puis séchée. Elle en est ressortie étincelante de propreté et toujours aussi performante, comme il se doit. Donc, quand je verrai vos publicités à l’avenir, je serai en mesure d’affirmer que la mienne a survécu à la machine à laver ! Merci infiniment pour cette montre de qualité unique, à une époque où on nous vend à tout-va du jetable prétendument de qualité ».
 
Christa Kinshopper, skieuse allemande, 1986
« J’ai participé en janvier 1985 à un championnat européen de ski près de Salzbourg. Comme pour chaque compétition, j’avais besoin de ma Rolex presque autant que de mes skis. Malheureusement, je me suis rendu compte à la fin de la course que je l’avais perdue. J’en ai aussitôt informé l’Office de tourisme et leur ai demandé de me prévenir immédiatement au cas où ma montre serait retrouvée. J’avais perdu presque tout espoir quand, deux mois et demi plus tard, j’ai reçu un appel. Aussi incroyable que cela puisse paraître, quelqu’un avait retrouvé ma montre dans la neige, couverte d’une couche de glace dans laquelle elle était restée plus de deux mois. La personne qui l’a retrouvée a dû briser la glace avec un marteau. Encore plus incroyable, ma Rolex marchait toujours, aussi bien la trotteuse que l’affichage de la date. J’ai été absolument ravie de constater que votre produit est un véritable survivant ».
 
Lee S. Varner, pasteur américain, 1980
« Je lis régulièrement et avec grand intérêt certaines de vos publicités dans National Geographic, Newsweek et ailleurs. Je vous écris pour vous dire que je n’ai gravi aucune haute montagne ; je n’ai traversé aucun désert brûlant ; je n’ai pris aucune photo célèbre. Cela fait cependant vingt-quatre ans que je porte une Rolex avec une grande fierté. »

Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Mai 2016 | Lu 2231 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos