The Unnamed Society by l'Epée : l'heure revolver


Dans son communiqué, The Unnamed Society veut redéfinir « l'art du cadeau exclusif ». Dans cet esprit, elle vient de dévoiler son premier objet « hyper exclusif » : un revolver qui, plutôt que de tuer le temps qu’il vous reste à vivre… le mesure. Une première création réalisée en collaboration avec l’Epée.



Jusqu’à maintenant, ce type de créations était surtout issu des collaborations entre MB&F et ses amis. Aujourd'hui, The Unnamed Society vient de dévoiler son « premier objet d'art d’une collection imaginée pour ceux qui placent la barre toujours plus haut dans l'art du cadeau, pour les amateurs et les collectionneurs de belles choses ». Dont acte.
 
La pureté de la finalité inhérente au revolver en fait une forme d’expression plutôt singulière pour donner l'heure : il symbolise à juste titre la préciosité de chaque instant, la vitesse à laquelle il peut être volé et la complexité de ce qui est, en définitive, une proposition simple. Et il nous rappelle, sans doute plus clairement, la valeur inestimable qu'il y a à tenir compte de mots simples comme "carpe diem". Comment le don du temps pourrait-il être plus unique ou plus riche de sens ?

Trois ans seulement séparent la fondation de la manufacture horlogère L'Épée et le brevet de Samuel Colt pour le cylindre d'indexation mécanique au cœur du revolver. Près de deux siècles plus tard, The Unnamed Society a demandé aux maîtres de l'art du temps de créer un chef-d'œuvre pour les amateurs de belles choses et les collectionneurs de son cercle secret.
 
L'Épée a été fondée en 1839 ; elle est basée à Délémont dans le Jura, berceau de la tradition horlogère suisse. « Nous savions dès le début que nous travaillions sur quelque chose de vraiment spécial. Traduire la vision de l'équipe en un calibre horloger unique a été le défi de toute une vie et nous sommes tous très fiers du résultat, ici à L'Épée. Travailler avec le temps sous tous ses angles, historique, mécanique et esthétique, a rarement été aussi gratifiant », indique Arnaud Nicolas, PDG de L’Épée.

Ce revolver se recharge… par l’orifice de son canon pour une réserve de marche de 8 jours (calibre de 191 composants, 2,5 Hz et 17 rubis). Réalisé en acier et palladium, il mesure 35 cm de long pour un poids de 2kg -plus de 3kg avec le socle).

Dans le Tennessee, Mike Dorris fabrique des poignées de pistolet personnalisées en matériaux totalement inattendus pour les aficionados les plus exigeants. Il est spécialisé dans le bois de wapiti, la corne de mouton ou encore… l’os de tibia de girafe. Si les deux premiers restent de véritables classiques, le troisième se révèle être un substitut naturel à l'ivoire qui n'est ni "faux ivoire" ni composite.

Extrêmement dense et d'une couleur allant du blanc uni au jaune crème, il constitue un matériau très résistant et durable pour les poignées de pistolet. En outre, l'os de tibia de girafe peut être assez grand pour produire la plupart des modèles de poignées, ainsi les possibilités sur mesure sont infinies.
 
Cette première création de The Unnamed Society s’annonce comme la première de ce qui doit devenir « une série d'objets d'art hyper exclusifs, sur-mesure, disponible sous la forme de pièces toujours uniques ». Compter 34.000 dollars pour une édition de 50 exemplaires tous uniques (leur crosse est réalisée dans une matière différente à chaque fois : bois précieux, peau de crapaud, etc.).

Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Octobre 2019 | Lu 1764 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos