Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Urwerk UR-220 SL Asimov : une lueur dans la nuit


Bien qu’inaccessible à la grande majorité des portefeuilles, la marque horlogère indépendante Urwerk (150 montres par an), reste probablement l’une des plus séduisantes avec ses designs futuristes et ses affichages de l’heure aussi techniques que décalés… Dernière création en date ? L’UR-220 SL Asimov. Compter dans les 160.000 euros.



Cette montre est dédiée à Isaac Asimov, considéré comme l’un des trois meilleurs écrivains de science-fiction de tous les temps… On lui doit notamment, la série de romans Fondation, mais également le cycle de l’Empire et celui des Robots !
 
Plus concrètement, cette UR-220 SL Asimov est la troisième déclinaison de la collection 220. Sous l'impulsion du designer et co-fondateur d’Urwerk, Martin Frei, le modèle a cependant connu de subtiles évolutions de matières, de couleurs, de finitions et de modalités esthétiques.
 
Le point le plus saillant de cette nouveauté ? Le fait que cette Asimov indique l’heure à l’aide de plots lumineux. Rappelons à ce titre, que la forme qui prévalait sur les précédentes versions de la UR-220 était le fruit d'un minutieux travail sur les machines CNC de la marque.

Dans cette version, les éléments ont été moulés dans un modèle de silicone, donc pas d’angles vifs. Ils sont ensuite ajustés à la main pour garantir leur parfaite finition. A la fin du process, leur dureté se rapproche de celle de la céramique, c’est dire ! 
 
Les trois plots des heures sont donc « constitués » de couleur. On pourrait même dire qu’ils sont « luminescences même » puisque réalisés en Swiss Super-Luminova Grade X1 BL. C'est donc la nuit que sonne l’heure de la métamorphose de ce garde-temps… Quand il s’illumine d’un halo vert ! Pas de gravure ici : satellites et index des heures ne font qu’un.
 
Ce nouvel affichage souligne la technicité de la lecture du temps chez Urwerk. L’un des fondamentaux de la marque… Elle reste bien évidemment basée sur une complication satellite à heure vagabonde, modèle breveté par la marque horlogère.

De fait, les heures vagabondes s’affichent par le biais de trois plots rotatifs. Chacun à leur tour, ils s'insèrent dans une méga-aiguille 3D des minutes. Ensemble, ils parcourront les 120 degrés de la minuterie avant que, l'heure achevée, l'aiguille ne fasse un grand saut de retour à l’index « 0 » pour accueillir le plot suivant. « Cette minute rétrograde est certainement la plus imposante existante dans une montre de poignet » assure la marque dans son communiqué.
 
Autre information présente sur le cadran, l’indication de la réserve de marche (48h) qui se lit sur deux sous-cadrans. L'autonomie du mouvement UR-7.20 (4 Hz) est indiquée par ces deux jauges de 24 heures chacune.

Lors du remontage manuel, c’est la jauge de droite qui sera la première à rendre compte de l’armage du ressort de barillet. Une fois atteint son maximum, c’est l’indicateur de gauche qui lui succèdera. Cette réserve de marche répartie sur deux « réservoirs » est constituée à elle seule de 83 éléments mécaniques.

Au dos de la montre, un « Oil Change » prend la forme d'une jauge numérique, dont l’unité est le mois, indiquée sur deux rouleaux adjacents. Le démarrage du compteur est activé par le porteur de la montre. Il lui faut enlever la goupille de protection et enclencher un bouton poussoir.

Dès lors, les compteurs s’activent et affichent la durée de fonctionnement du mécanisme en mois. Au bout de 39 mois –3 ans et 3 mois– il est recommandé de procéder à un service. Au terme de celui-ci, le compteur est remis à zéro et la goupille remplacée par les équipes Urwerk !
 
Toute cette mécanique horlogère de haut vol est embarqué dans un boitier en carbone CTP -Carbone Thin Ply- de 43,8 mm x 53,6 mm, étanche à 30 mètres. Son épaisseur est quant à elle de 14,8 mm. Le cadran est protégé par un verre saphir et le fond en titane DLC noir est ouvert (fond saphir) pour laisser voir le calibre. L’ensemble se porte sur un bracelet en caoutchouc Vulcarboné avec boucle DLC noir et boucle autogrippant en Velcro.


Montres-de-luxe.com | Publié le 3 Août 2021 | Lu 8769 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances