Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

F.P. JOURNE


Young Talent Competition : remise du prix à Norifumi Seki au sein de la boutique F.P. Journe Tokyo

Depuis 2015, la « Young Talent Competition » permet de découvrir la prochaine génération des apprentis-horlogers les plus talentueux au monde actuellement. Précisons que F.P. Journe organise cette compétition avec le soutien du détaillant singapourien The Hour Glass. Cette année, c’est un jeune horloger japonais de 23 ans, Norifumi Seki qui a remporté cette compétition avec sa montre de poche Spherical moon and drum calendar. Détails.


Les deux maisons (F.P. Journe et THG) se connaissent très bien et partagent le même but afin de transmettre l’art de la haute horlogerie et la reconnaissance du travail artisanal.
 
Les critères de sélection sont basés sur la prouesse technique, la complexité de réalisation, le sens du design et de l’esthétique ainsi que la qualité du travail artisanal.
 
Les candidats doivent avoir conçu et réalisé de manière indépendante une réalisation horlogère ou une construction technique. Le lauréat de la « Young Talent Competition 2020 » reçoit un diplôme et un chèque de 20.000 francs suisses, offert par The Hour Glass et F.P. Journe lui permettant d’acquérir des outils ou de financer un projet horloger.
 
Le jury de la « Young Talent Competition 2020 » est composé de personnalités clés de la scène internationale horlogère: Philippe Dufour, Andreas Strehler, Giulio Papi, Marc Jenni, Michael Tay, Elizabeth Doerr et François-Paul Journe.

Norifumi Seki, 23 ans, Tokyo, Japon

Diplômé du Hiko Mizuno College of Jewelry - Mars 2020
 
Projet : montre de poche Spherical moon and drum calendar
 
« Je suivais un cours dans mon école d’horlogerie durant lequel les participants pouvaient construire leur montre sur une année et j’ai choisi de réaliser cette montre comme projet de diplôme.
 
Je désirais faire cette complication spécifique car je trouvais intéressant de réaliser une montre avec une phase de Lune plus grande pour une meilleure visibilité. Comme le type de disque utilisé habituellement comporte une forte limitation dans les possibilités de dessin, j’ai choisis de la réaliser avec une sphère permettant une plus grande visibilité.
 
La difficulté à laquelle j’ai dû faire face était que l’affichage vertical du calendrier ne fonctionnait pas comme je l’espérais, mais l’affichage de la Lune lui, fonctionnait parfaitement. J’ai également eu des difficultés pour redessiner et produire la roue de balancier. Je m’attache encore à améliorer le saut rapide du calendrier.
 
Réalisée entièrement en titane, la sphère de la Lune de 20 mm de diamètre est réglable à l’aide d’un poussoir placé sur le côté du boîtier. Un tiers de la Lune a été bleui à chaud et les deux autres tiers de la surface ont été recouverts d’or.
 
Affiché par deux larges guichets, contenant chacun deux tambours pour les chiffres, le calendrier est classique, avec le mois dans le guichet de gauche et la date dans celui de droite, les deux étant réglables par la couronne à 12h. Comme l’affichage du calendrier se fait avec des tambours, plutôt qu’avec des disques, il est conduit par engrenages perpendiculaires sur l’à plat du mouvement.
 
Construction du mouvement : le mouvement est une combinaison de composants réalisés en partant de zéro et de composants repris de calibres test. Les parties que j’ai intégralement réalisées sont la platine, le mécanisme du calendrier et celui de la Lune.

La majorité des rouages, du spiral à la 4e roue, sont pris du Valjoux 7750, depuis longtemps un mouvement de base apprécié pour les complications à cause de sa robustesse et sa distribution d’énergie fiable.
 
L’échappement provient d’un mouvement Peseux 7040 car je voulais faire fonctionner le mouvement à la fréquence de 3Hz au lieu de 4Hz afin que le balancier soit plus grand. J’ai ensuite produit le balancier à 4 bras et l’ai couplé avec le spiral du 7750. Ainsi, le pont de balancier conserve l’index régulateur Etachron du 7750.
 
Le mouvement est doré jaune 18 ct. et fini avec des décorations perlage et Côtes de Genève. Le pont de balancier ainsi que le pont de la roue d’échappement sont gravés à la main. J’ai également produit les composants externes de la montre.
 
Bien que le cadran semble guilloché machine, il a été gravé sur un tour car je n’avais pas accès à une machine à guillocher. La couleur du cadran argenté a été faite de manière traditionnelle, utilisant de l’acide sulfurique dilué.
 
Les aiguilles ont été réalisées intégralement de zéro avec un mélange d’acier bleui à chaud et de laiton doré.
 
Données techniques :
Boîtier : laiton doré jaune 18 ct.
Diamètre: 4.7 cm
Epaisseur: 2.3 cm
Longueur: 6.3 cm
Poids total: 140 grammes.
Couronne et bélière également en laiton doré jaune 18 ct.
Mouvement : laiton doré jaune 18 ct. avec décoration perlage et Côtes de Genève, pont de balancier et roue d’échappement gravés main.
Cadran : guilloche gravé plaqué argent.
Lune : titane partiellement dorée, diamètre 20 mm.
Aiguilles : acier bleui et laiton doré.

​Que sont devenus les lauréats ?

Remy Cools (2018)
Rémy Cools   a réalisé sa première montre bracelet à tourbillon en tant qu’horloger indépendant. Le boîtier de 40 mm en acier avec ses 2 couronnes pour le remontage et le réglage de l’heure sont originalement placées au dos de la montre avec un système de blocage exclusif.
 
Coté cadran, l’imposant tourbillon de 15.5 mm à 6h est symétrique avec les cadrans incurvés des heures et minutes en argent gravés à la main. L’ensemble de la montre est sublimée par un verre saphir dôme de 7 mm de hauteur.
 
La montre allie finitions traditionnelles et contemporaines telles que poli miroir, gravure et anglage poli. Tous les composants visibles ou non visibles de la montre sont entièrement finis à la main. Le Tourbillon Remy Cools est vendu sous forme de souscription.
 

Theo Auffret (2018)
Dans son atelier en bord de Seine non loin de Paris, Theo Auffret  construit son tourbillon à Paris avec un boitier poli de 38.5 mm fait sur-mesure dans le matériau désiré par le client, avec un anglage poli alors que le pourtour est brossé.
 
Le tourbillon de 14 mm de diamètre est usiné en acier et le mouvement en maillechort charbonné avec un balancier fonctionnant à une fréquence de 21’600 A/h. Le rouage est réalisé artisanalement avec des pignons taillés aile par aile, trempés et polis au buis, les rouages anglés à la lime et cerclées avant d’être dorés.
 
Les cadrans sont réalisés en argent massif, blanchis à la flamme avec des indexes en or 24 ct. et des aiguilles tournées main et terminées à la lime. 20 pièces sont disponibles en souscription.


Montres-de-luxe.com | Publié le 23 Octobre 2020 | Lu 1845 fois