Montres-de-luxe.com

​Moser Streamliner Centre seconds : la belle de Schaffhouse


A l’occasion de la toute première édition du Geneva Watch Week, qui se tient actuellement à Genève sous un beau soleil de fin aout, la manufacture horlogère Moser poursuit le développement de sa nouvelle collection Streamliner introduite à Dubai en début d’année avec l’arrivée d’une belle version « trois aiguilles » en acier de 40 mm avec bracelet intégré. Du bien bel ouvrage qui s’inscrit parfaitement dans la tendance de sportives chics récentes.




Généralement, les horlogers commencent par présenter leurs nouvelles montres en versions « trois aiguilles » puis enchainent plus tard avec des complications (chrono, phase de Lune, GMT, etc).
 
Avec la Streamliner, Moser a procédé différemment puisque la marque a démarré en janvier 2020 par un très beau modèle chrono flyback (avec le fameux calibre de Jean-Marc Wiederrech, Agenhor) pour proposer aujourd’hui, à l’occasion du Geneva Watch Week, une trois aiguilles de toute beauté, en acier avec cadran vert.
 
Avant d’entrer plus avant dans le détail, rappelons que la dénomination Streamliner évoque les premiers trains à grande vitesse des années 20-30 dont elle réinterprète « les courbes et la rondeur ».

Ceci étant, ce nouveau modèle se concentre sur l’essentiel de la mesure du temps : les heures, les minutes et les secondes au centre. La base et la présentation la plus classique qui soit. Ce qui n’enlève rien à l’intérêt de ce garde-temps bien au contraire.
 
Munie d’un boîtier en acier de 40 mm de forme coussin (étanche à 120 mètres) sur un bracelet acier intégré (une grosse tendance horlogère depuis trois ans environ), la Streamliner Centre Seconds est associée à un cadran fumé inédit, baptisé « Matrix Green », Moser aime bien les noms qui sortent des sentiers battus. Il offre une palette de nuances allant du vert olive à l’or… rouge.
 
Le boîtier offre une belle ergonomie grâce à l’absence de corne sur la boîte et à l’intégration du bracelet acier. La carrure présente des formes évidées et satinées sur les flancs en une alternance de surfaces polies et brossées. Elle est surmontée d’un verre saphir bombé, auquel répond le fond de boîte transparent.

Prolongeant ces courbes, le bracelet acier en chute (nettement plus esthétique et bien évidemment plus cher à réaliser puisque chaque maillon est de différente taille) intégré épouse la ligne du poignet grâce à ses maillons tous articulés ornés d’une légère vague associant un brossé vertical à des surfaces polies.
 
Indiquant les heures et les minutes, les aiguilles réalisées en deux parties, courbée pour les minutes, sont dotées d’inserts de Globolight, un matériau à base de céramique et contenant du Superluminova.

À l’intérieur bat un cœur mécanique, 100% suisse : le calibre à remontage automatique HMC 200.

Entièrement conçu, développé et produit en interne, ce mouvement est muni d’un organe réglant manufacturé par Precision Engineering AG, la société sœur de H. Moser & Cie. Décoré des fameuses doubles côtes de Moser, le calibre HMC 200 arbore une grande masse oscillante en or massif gravé et garantit une réserve de marche de 3 jours minimum.
 
Encore une belle nouveauté « made in Schaffhouse ».


Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Août 2020 | Lu 1451 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos