Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Audemars Piguet Royal Oak Concept Tourbillon Volant GMT : en nuances de verts


Audemars Piguet présente une nouvelle animation de son modèle Royal Oak Concept Tourbillon
Volant GMT en 44 mm de diamètre. Pour la première fois, la boîte en titane est surmonté d’une lunette en céramique verte, lui conférant un design plus contemporain. Le mouvement architecturé noir, visible à travers la glace et le fond saphir, est lui aussi orné d’inserts en CVD vert, assorti aux nuances de la lunette.



Depuis vingt ans, la collection Royal Oak Concept explore de nouveaux territoires, s’habillant de matériaux avant-gardistes, de nouvelles couleurs et de contrastes inédits, avec des résultats disons inégaux, notamment en terme de design. On se souvient de la version Black Panther de 2021, pas forcément réussie…
 
Toujours est-il qu’au cours de ces deux décennies, la Royal Oak Concept s’est imposée comme une collection à part entière réservée à une élite de collectionneurs, puisque cette gamme est produite qu’en très petites quantités…
 
Dans cette nouvelle animation, cette Royal Oak Concept Tourbillon Volant GMT combine une boîte en titane microbillée contrastée par une lunette, une couronne et des poussoirs en céramique verte décorée de surfaces polies et satinées.

Bien qu’introduite dans la collection Royal Oak Offshore en 2018, c’est la première fois que la céramique verte fait son apparition sur une référence Royal Oak Concept. De la poudre d’oxyde de zirconium (ZrO2), modifiée pour obtenir une pigmentation verte une fois cuite, est combinée à un liant spécifique et transformée en céramique grâce à un procédé industriel nécessitant différentes étapes d’usinage.
 
Il faut savoir que la composition exacte de la céramique demeure le secret de son fabricant. Les composants obtiennent leur couleur verte définitive après avoir été frittés à une température d’environ 1 400°C. L’obtention d’une couleur homogène représente un défi supplémentaire car la couleur finale de la céramique dépend de la température de frittage, laquelle ne tolère aucune variation.
 
Les artisans du Brassus ont ensuite apporté à chaque composant en céramique les mêmes finitions main que celles ornant les ceux en métaux précieux, conférant à la pièce des jeux de lumière.
 
Suivant les codes esthétiques de la collection Royal Oak Concept, le mouvement architectural tient
la vedette aussi bien côté cadran que côté fond. Afin de compléter les éléments en céramique verte,
des inserts assortis en CVD ont été ajoutés au Calibre 2954, contrastant avec les ponts en PVD noir
du mécanisme à remontage manuel.

Une très fine couche de couleur verte, dont la teinte a été spécifiquement développée pour l’occasion, est appliquée par dépôt chimique en phase vapeur (CVD). Un gaz précurseur est injecté dans l’enceinte qui est ensuite chauffée jusqu’à ce que le gaz se décompose, produisant ainsi un film sur les différents éléments. En plus d’offrir un jeu de lumière très riche, cette technique assure une couleur homogène à travers les différents composants et pérenne dans le temps.
 
Les tons contrastés du garde-temps sont illuminés par des touches d’or rose présentes sur les aiguilles luminescentes, le monogramme AP appliqué à 12h, la cage de tourbillon volant et les composants de l’échappement visibles à travers les ponts ajourés. L’échelle des minutes en transfert blanc sur le réhaut noir ajoute pour sa part une autre touche de lumière.
 
Le modèle s’accompagne d’un bracelet en caoutchouc vert terminé par une boucle déployante AP
microbillée complétant son design avant-gardiste. Un bracelet supplémentaire en caoutchouc noir
est également inclus.
 
Le Calibre 2954 à remontage manuel associe un tourbillon volant, l’affichage d’un second fuseau horaire et un indicateur de position de la couronne à 6h représenté par les lettres H, N et R (respectivement : réglage de l’heure, neutre et position de remontage de la tige). Un concept que l’on retrouve aussi chez Richard Mille.

L’affichage GMT situé à 3h permet une lecture immédiate de l’heure d’un second fuseau horaire. Il
est ajusté grâce au poussoir à 4h (une pression ajuste le temps d’une heure). L’indication du second
fuseau horaire, basé sur 12h, est composée de deux disques superposés : le disque des heures qui
effectue une rotation en 12h, est conçu en saphir et affiche des chiffres blancs surlignés de noir.
 
Par contraste, le disque des jours/nuits, taillé en laiton et qui complète sa rotation en 24h, est composé
de deux zones colorées : une moitié blanche pour le jour et une en CVD vert illustrant la nuit.
 
Le Calibre 2954 est équipé du système breveté de double barillet développé par la manufacture, lequel permet à la Royal Oak Concept Tourbillon Volant GMT de fonctionner durant 10 jours avant de nécessiter un remontage manuel, générant une force constante durant environ 237 heures d’autonomie.
 
L’énergie des deux barillets est acheminée simultanément vers le train de rouages par l’intermédiaire d’un pignon les reliant tous les deux, assurant ainsi une transmission fluide de l’énergie. Alors que ce procédé réduit la pression sur l’engrenage, la friction des deux barillets est utilisée pour compenser la variation du couple* et augmenter la précision, la réserve de marche et la fiabilité.
 
Cette montre se porte sur un bracelet en caoutchouc vert avec boucle déployante en titane microbillé. Livrée avec un bracelet supplémentaire en caoutchouc noir.
 
*Le couple se réfère en mécanique à la combinaison de deux forces parallèles égales qui opèrent dans des positions opposées.

Montres-de-luxe.com | Publié le 4 Octobre 2022 | Lu 5003 fois