Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Bordeaux Quinconces : mise en vente de la collection de chronographes de Mr R.


Pour cette 21ème vacation de montres de Collection et d’Aventure, Jean-Christophe Guyon, expert CEA en horlogerie propose une sélection de près de 130 lots dont la très belle collection de chronographes de Mr R. Cette nouvelle vente aura lieu, sous le marteau de Maître Maxence Mazzoni à l’hôtel des ventes Bordeaux Quinconces, le 24 mars 2024 à 14h.



Vendre la collection d’une vie
Parfois, les collectionneurs passent une vie à rechercher des pièces aussi mythiques que rares...

C’est le cas de Monsieur R. qui a confié à la vente près d’une vingtaine de chronographes sportifs accumulés au fil des années : un rarissime Jardur de pilote d’une excellente lisibilité (lot 64), une Zenith El Primero Espada compressor, typique des années 1970 avec son boitier tonneau et sa phase de Lune qui ne fut produite qu’à 300 exemplaires en 1974.
 
A noter également, un lot lié à l’aviation comprenant un compteur de bord et une montre Type 20 de la maison Chronofixe, destinée aux premiers pilotes d’avion de chasse à réaction (comme le mentionnait la plaquette d’époque) qui « décollera » en lot 84.

Vitesse et automobile sur la ligne de départ
Grande spécialité de l’expert Jean-Christophe Guyon, ces deux univers ont toujours leurs aficionados.

Des modèles extrêmement rares et pointus seront donc présentés : notamment, une Heuer Monaco vintage à trois compteurs en parfait état de 1972 (lot 28), une Breitling Chronomatic de pilote de 1969 (Lot 44) ou encore une très intéressante Eberhard chronographe à mono-poussoir des années 1950, possédant un très grand diamètre pour l’époque (40mm) avec une « gachette » bloquant le système.
 
Une plongée dans les années 1970
Près de vingt ans après la sortie des premières montres de plongée (la Fifty Fathoms de Blancpain date de 1953, même année que la présentation de la Submariner de Rolex), l’horlogerie ose des formes et des couleurs novatrices pour ces montres techniques et sportives.
 
Avec son cadran orange, la Jacquet Droz Pro 1000M (lot 91) ne passera pas inaperçue à votre poignet sur les plages cet été. Le lot 93 est quant à lui, une Blancpain Fifty Phathom Compressor de la même décennie aux aiguilles rehaussée d’orange et possédant une double couronne, pour le réglage de la lunette intérieure (d’où le nom de Compressor qui caractérise cette « fonction »).

Un rêve accessible en vintage : les grandes complications
On le sait, les prix des montres neuves a explosé ces dernières années et encore plus dans les montres à complications… Et ce n’est pas terminé puisque certains grands noms de l’horlogerie devraient encore revoir à la hausse dans les semaines à venir.
 
Dans ce contexte, les ventes publiques sont devenues le lieu où il reste possible de réaliser ses rêves de collectionneurs : par exemple, une Corum « Chargée d’Affaire »   en or à fonction réveil conçue avec un mouvement vintage (lot 17), une Jaeger-LeCoultre quantième et réveil en platine (lot 20), une IWC tourbillon « mystère » en or gris (Lot 26) ou encore, une Breguet conçue spécialement en hommage à la ville de St Petersburg (Lot 50) ; la marque ayant été particulièrement forte en Russie.
 
Enfin, le lot 88 présente une marque rarement proposée aux enchères : Hautelance (anagramme de Neuchâtel rappelons-le). Design contemporain, horloger indépendant (même groupe que Moser) et complication heure sautante : le cocktail parfait !
 
Le « néo-vintage » a le vent en poupe
Les années 1980/1990 connaissent un fort regain d’intérêt depuis quelques mois. A ce titre, certaines pièces rares, parfois commercialisées en collaboration, sont devenues très recherchées dans le monde entier.
 
Citons par exemple une Audemars Piguet pour Hermès (lot 8), une Piaget Clou de Paris en or gris (lot 11 – marque qui fait son grand retour, donc pièce à acheter) ou encore, une Jaeger-LeCoultre de poche en or gris, destinée aux plus dandys des collectionneurs.

Cartier ou la rareté des pièces emblématiques
Historiquement joaillier, Cartier attacha très tôt une importance à proposer des pièces rares ou sur-mesure à ses prestigieux clients (de Cocteau aux Maharajahs). Parfois, les propriétaires célèbres donnèrent leur nom à certain modèle.
 
Ainsi, le lot 21, une Tank américaine en or et phase de Lune fut surnommée la « Arman », après la dispersion de la mythique collection de l’artiste. Avec son mouvement DuoPlan et ses diamants, la montre présentée au lot 25 est une pièce unique, réalisée en collaboration avec Edmond Jaeger. Datée de 1931, elle sera accompagnée d’un certificat d’expertise complet.
 
A noter également la présence dans cette vente d’une Tank Arrondie en or Jaune des années 80. Une rare production Cartier Paris des collections « Tank » dans un boitier rectangulaire miniature à bords arrondis, rappelant les très rares Tank réversibles de la même époque. Avec calibre mécanique.

Montres-de-luxe.com | Publié le Mardi 5 Mars 2024 | Lu 6582 fois