Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Breguet : le tourbillon s’expose place Vendôme du 14 octobre au 23 novembre 2013


Même si de nombreuses grandes maisons horlogères suisses proposent des tourbillons, ce terme est intrinsèquement associé au nom de Breguet. Et pour cause, c’est le Français Abraham-Louis Breguet qui l’inventa le 26 juin 1801. Afin de rendre hommage à cette découverte, la maison Breguet va proposer du 14 octobre au 23 novembre prochains dans son écrin de la place Vendôme, une belle exposition (didactique et interactive) dédiée à cette invention de génie.



Breguet, exposition sur le tourbillon
Après Genève, Bâle, Shanghai, Ningbo et Beverly Hills, Breguet s’installe donc place Vendôme du 14 octobre au 23 novembre 2013 pour y célébrer l’une des inventions les plus marquantes de l’horlogerie : le tourbillon.
 
A travers une exposition didactique et interactive intitulée « Breguet l’innovateur. Inventeur du Tourbillon », la Maison rend hommage à la découverte qui symbolise sans conteste le génie de son fondateur.
 
Un peu d’histoire… Le 26 juin 1801, ou plutôt le 7 Messidor An 9 –le calendrier républicain étant encore en vigueur–, Abraham-Louis Breguet obtient du Ministre de l’intérieur français un brevet pour l’invention du tourbillon. Ce nouveau type de régulateur est conçu en réponse à un problème connu de longue date : le fait que l’attraction terrestre affecte les performances des montres en perturbant leur régularité de marche.
 
Breguet comprend que pour réduire de telles erreurs, il lui faudrait installer l’ensemble de l’échappement dans une cage mobile qui effectue une rotation complète, souvent en une, quatre ou six minutes. Les variations se reproduisant régulièrement, elles se compenseraient ainsi les unes les autres.
Ingénieuse à souhait, cette invention est difficile à réaliser, et de toutes les brillantes idées de Breguet, sans doute la plus ardue à mettre en œuvre.
 
Une des raisons du défi tient au poids du tourbillon, qui ne devrait pas dépasser le gramme tout en étant suffisamment robuste, sous peine de causer des erreurs de marche plutôt que d’en éliminer. A cela il faut ajouter les difficultés de finition de plus de 70 pièces minuscules qui doivent s’accorder et engrener avec une précision absolue. La réalisation du tourbillon n’est pas à la portée de tous les horlogers ; seuls les meilleurs d’entre eux sont encore en mesure d’en construire un après l’expiration du brevet, accordé pour une durée de 10 ans.
 
Forte de son héritage unique, la Maison Breguet ne cesse aujourd’hui de mettre au point de nouveaux tourbillons, déclinés en une collection étendue de Grandes Complications.  L’exposition « Breguet l’innovateur. Inventeur du tourbillon » invite à la découverte de ces garde-temps contemporains, et propose à la fois de célébrer les tourbillons du passé. Les visiteurs sont plongés dans un espace dédié où leur sont révélés les secrets de cette prodigieuse invention.
 
A cette escale parisienne se succéderont d’autres destinations : d’ici la fin de l’année, Breguet présentera son exposition itinérante à Chicago, New York, Tokyo, Dubaï ou encore Zurich.

Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Septembre 2013 | Lu 2087 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos