Breitling Aviator 8 Mosquito : hommage à l'avion De Havilland


Pour créer cette Aviator 8 Mosquito de 43 mm avec calibre B01, Breitling s’est inspiré du design des horloges de bord conçues par son département Huit Aviation dans les années 1930 et 1940 ainsi que de sa référence 765 AVI connue sous le nom de Co-Pilot. Cette nouveauté rend hommage à un avion construit presque entièrement en bois, le de Havilland Mosquito.



Breitling a donc créé cette montre pour rendre hommage au de Havilland Mosquito, un avion britannique qui, grâce à sa construction légère en bois, fut l’un des appareils les plus rapides dans les airs au début des années 1940.
 
Plus concrètement cette « pilot » est équipée d’un boîtier en acier de 43 mm (étanche 100 mètres) et d’une lunette en acier brossé avec revêtement ADLC noir possédant un repère rouge, des index et des chiffres arabes. Son cadran noir dispose de compteurs couleur argent qui rappellent que la montre est animée par le Calibre Manufacture 01, le mouvement maison de Breitling.
 
« Le revêtement ADLC de ce modèle » précise la marque dans son communiqué, « est encore plus foncé que le revêtement DLC standard (…) Le revêtement ADLC est d’un noir plus profond par rapport à la tonalité anthracite du DLC standard. Il rappelle le rôle de chasseur de nuit, joué aussi par le de Havilland Mosquito ».

Les aiguilles des heures et des minutes ainsi que l’aiguille centrale des secondes se distinguent par leur couleur orange, qui attire le regard. Elles sont revêtues de Superluminova, ce qui permet de lire l’heure même dans des conditions de luminosité restreinte. Les accents rouges et orange rappellent les insignes et marquages apposés sur le fuselage du de Havilland Mosquito.
 
L’aiguille du compteur de la petite seconde est revêtue d’une finition laquée noire. Un guichet de date entre 4 et 5h vient compléter le cadran. Le Calibre manufacture Breitling 01 COSC, visible à travers un fond transparent en verre saphir, offre une belle réserve de marche d’environ 70h.  
 
Cette montre est présentée sur un bracelet en cuir marron d’inspiration vintage fermé avec une boucle ardillon ou par une boucle déployante.

Composé principalement de bois, le de Havilland Mosquito était un avion britannique utilisé pour diverses interventions. Construit entre 1940 et 1950, « la merveille en bois » était l’un des avions les plus rapides au monde. En effet, grâce à sa structure en bois, il dépassait de 30 km/h le fameux Spitfire équipé du même moteur.
 
En 1940, durant la seconde guerre mondiale, Lord Beaverbrook, le ministre de la Production Aéronautique de l’époque, pensait que les plans de construction du Mosquito auraient dû être abandonnés.
 
Toutefois, Geoffrey de Havilland parvint à le convaincre du potentiel de cet avion et, soutenu par le maréchal de l’air, Sir Wilfrid Rhodes Freeman, poursuivit dans le plus grand secret le développement et la production d’un avion destiné à devenir un grand classique de l’aviation.
 
« Les historiens militaires rappellent que le Spitfire a gagné la bataille d’Angleterre (the Battle of Britain), mais que le Mosquito a gagné la guerre » précise Alistair Hodgson, conservateur du musée de Havilland Aircraft Museum en Angleterre. 

Et de poursuivre, « l’utilisation du bois témoigne des connaissances et de la perspicacité de Geoffrey de Havilland. Il avait anticipé le fait que le Royaume-Uni manquerait d’aluminium. Le gouvernement avait besoin d’un bombardier léger pour la RAF (Royal Air Force). De Havilland lui a proposé de fabriquer un avion en contre-plaqué et en balsa qui serait aussi performant et rapide qu’un avion de chasse léger, tout en étant capable de transporter des bombes ».
 
Le de Havilland Mosquito s’est distingué tout au long des années 1940. L’arrivée des jets et de leur technologie dans les années 1950 a cependant sonné le glas de ce héros en bois. Cet avion extraordinaire a joué un rôle clé dans l’histoire de l’aviation.

Montres-de-luxe.com | Publié le 30 Septembre 2019 | Lu 1383 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos