Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Chopard Alpine Eagle Cadence 8HF titane : la mesure du temps à haute fréquence


Cette année, Chopard associe la précision, le style et la sportivité dans ce second modèle haute fréquence qui arrive au sein de la collection Alpine Eagle. Habillé d’un cadran « Noir Absolu » ponctué de touches orange, ce nouveau garde-temps de 41 mm accueille un des mouvements les plus avancés des ateliers Chopard. En effet, ce mouvement COSC à échappement haute fréquence Chopard 01.12-C atteint les 57 600 alternances par heure (8Hz).



On s’en souvient, dès son lancement en 2019, la collection Alpine Eagle dépassa toutes les attentes de la marque. A raison d’ailleurs, tant ce modèle est réussi. Quatre ans plus tard, la manufacture fleurisane la complète avec un nouveau modèle Alpine Eagle Cadence 8HF.
 
Une montre de 41 mm (étanche à 100 mètres), à l'épaisseur limitée à 9,75 mm, légère et très résistante grâce à l’emploi du titane, et dotée d'un calibre hors norme qui bat à la fréquence exceptionnelle de 8 Hertz, c’est-à-dire deux fois plus rapidement qu’un mouvement automatique standard.
 
« Cette performance n'est pas un détail technique, mais une propriété essentielle. Car cette haute fréquence est mise au service d’une extrême précision, sans sacrifier aucun attribut de confort. Alpine Eagle Cadence 8HF présente à la fois un poids réduit, une réserve de marche confortable et pratique de 60 heures, et une certification « Chronomètre » délivrée par le COSC » assure la marque dans son communiqué.

Au premier regard, difficile de distinguer le modèle Alpine Eagle Cadence 8HF d'un Alpine Eagle 41 en Lucent Steel (un acier recyclé exclusif plus résistant et plus brillant). Les indices sont pourtant nombreux. Car, si les Alpine Eagle sont traditionnellement fabriqués en Lucent Steel, en or éthique ou dans une combinaison des deux, les modèles Alpine Eagle Cadence 8HF, eux, sont intégralement en titane.
 
Si le Lucent Steel est brillant, dur et particulièrement confortable au contact, le titane s’en distingue par une légèreté accrue et une teinte plus sombre.
 
Naturellement, les codes du design Alpine Eagle sont toujours présents. On ne change pas une équipe qui gagne. Ainsi, la lunette et la carrure sont satinées, tout comme les larges maillons du bracelet. Leur coiffe centrale est polie, de même que les chanfreins du boîtier et les huit vis, dont les fentes sont tangentes au cercle de la lunette.

Le cadran est marqué du motif dit « iris d'aigle », hommage aux majestueux rapaces qui ont inspiré la collection. Sa couleur « Noir Absolu » s’inspire de l’obscurité intense des nuits de montagne pendant lesquelles la vie sauvage reprend ses droits sur l’homme.
 
La trotteuse orange avec contrepoids en forme de plume d’aigle, ainsi que le chemin de fer de la minuterie assorti, apportent à l’ensemble du cadran une allure toujours plus sportive. Et un beau contraste.
 
Le tour d’heure a d’ailleurs été épurée pour ne conserver que des index bâton et le 12 en chiffres romains. Surtout, le cadran est marqué de deux inscriptions uniques. Sous le nom Chopard apparaît la mention « 8 HZ Chronometer ». Et, plus bas sur le cadran, un logo orange en forme de flèche, qui est la signature unique des montres Chopard à haute fréquence.
 
Cette propriété exceptionnelle est également inscrite sur le fond en verre saphir, qui dévoile un calibre à 57 600 alternances par heure.

Rappelons que la haute fréquence améliore la chronométrie, un sujet auquel est particulièrement sensible Karl-Friedrich Scheufele, coprésident de Chopard.
 
Si les chocs font partie de la vie de la montre, ils n’en perturbent pas moins les oscillations du balancier. Mais, par un effet de statistique, plus il bat vite, moins chaque choc a d'impact sur la marche moyenne ! Cette haute fréquence est aussi une haute vitesse, ce qui implique une reprise rapide de la marche isochrone.
 
En 2012, Chopard faisait ainsi figure de pionnière en commercialisant une série entière de montres à mouvement haute fréquence certifié « Chronomètre ». C’est grâce au laboratoire horloger que constitue Chopard Manufacture que la collection L.U.C s’était enrichie du calibre L.U.C 01.06-L équipant une série expérimentale de 100 garde-temps L.U.C 8HF en titane.
 
Depuis, le calibre, dont la réalisation complexe n’autorise que quelques productions limitées, a été décliné dans une seconde série exclusive avec le garde-temps L.U.C 8HF Power Control en céramique noire et titane Diamond-Like-Carbon (DLC) doté du mouvement L.U.C 01.09-L, avant de faire battre une édition de montres Superfast Power Control Porsche 919 HF avec le mouvement 01.11-M.

Après avoir essaimé sa précision dans les collections de Haute Horlogerie L.U.C et dans les lignes sportives Superfast, le mouvement haute fréquence de Chopard a évolué en 2021 dans une nouvelle version qui prenait sa place au sein de la collection Alpine Eagle, grâce au calibre Chopard 01.12-C, mouvement automatique à rotor central.
 
Plus technique et plus complexe à produire qu’un mouvement à échappement classique, il équipe désormais en exclusivité les modèles Alpine Eagle Cadence 8HF. Comme pour ses prédécesseurs, sa précision hors norme est certifiée par le COSC.
 
Pour exploiter cette fréquence de 8 Hertz, Chopard a recours aux propriétés du silicium monocristallin. Cette matière est légère et auto-lubrifiée. Elle constitue l'ancre, la roue d'ancre et la cheville de plateau. C'est-à-dire tous les composants qui subissent une forte friction, ici réduite au minimum. Ainsi, elle élimine le recours aux lubrifiants traditionnels de l’horlogerie, ce qui garantit la longévité du mouvement.
 
La légèreté du silicium, ses propriétés tribologiques et la liberté offerte par sa technologie de fabrication ont permis à Chopard de développer un échappement dédié aux hautes fréquences sans consommation accrue d’énergie. C'est ainsi que le calibre Chopard 01.12-C présente une réserve de marche de 60 heures.
 
Cette autonomie remarquable (week-end proof) est généralement incompatible avec les hautes fréquences. Les efforts de développement des ateliers d’horlogerie de la Manufacture, plusieurs brevets et les technologies employées ont cependant permis de concilier des objectifs apparemment contradictoires : chronométrie, autonomie et fiabilité.

Montres-de-luxe.com | Publié le 18 Juillet 2023 | Lu 6622 fois






Retrouvez Montres-de-luxe.com sur
Facebook
X


Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail