Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Chopard L.U.C. XP Urushi "Year of the Monkey"


Comme chaque année, la manufacture indépendante et familiale Chopard, dévoile son modèle L.U.C. XP Urushi zodiac chinoise, dédié pour 2016 à l’année du singe qui démarrera le 8 février prochain. Plus concrètement, il s’agit d’un garde-temps en or rose doté d’un boitier de 39,5mm abritant un calibre mécanique automatique extra-plat avec micro-rotor et d’un cadran réalisé selon la technique ancestrale japonaise de l’Urushi.



C’est devenu une tradition… Désormais, chaque année, les horlogers suisses (Panerai, Ulysse Nardin, Jaquet Droz, etc.), dévoilent des séries limitées dédiées aux signes zodiacaux chinois. Certes, parfois, l’animal de l’année n’aide pas commercialement parlant… Ainsi, le rat, le bœuf ou la chèvre sont tout de même moins attirants que le dragon, le serpent ou le singe. Or, il se trouve que 2016, c’est l’année du singe en Chine ; nouvelle année qui démarrera le 8 février.
 
Ainsi, dans quelques semaines (tout juste après les fêtes de fin d’année), les rues d’Asie vont se parer des décorations qui annonceront l’arrivée du Nouvel An chinois. Ces festivités s’étendent traditionnellement sur quinze jours (et se terminent pas la fête des Lanternes), réunissant famille et amis autour d’un grand nombre d’événements festifs. Un peu partout dans les rues et les centres commerciaux des grandes villes asiatiques, fleuriront alors gadgets en tous genres, mettant à l’honneur un petit singe.

Depuis plus d’un millier d’années, le singe du calendrier zodiacal chinois est porteur d'une symbolique positive. Généralement, les natifs de l’année du singe sont intellectuels, curieux, malins et attirés par la connaissance. Cultivés et inventifs, ils sont également créatifs. Rappelons qu’il s'agit d'un signe de terre, associé au bon sens. Têtu mais charmeur, le singe aime se mettre en scène et a une haute idée de lui-même !
 
Thème traditionnel chinois, le singe cueillant huit pêches symbolise la longévité et la chance. En effet, la pêche est une allégorie de la bonne santé et le chiffre huit est synonyme de chance. C’est cette allégorie que l’horloger indépendant Chopard a choisi de mettre en scène sur son édition 2016 qui cette année encore, met la laque Urushi à l’honneur…
 
Sur le cadran de cette « deux aiguilles », un singe roux repose sur une branche pleine de fruits. Le petit animal facétieux cueille des pêches sous un ciel doré, embrasé des derniers rayons du soleil. Derrière lui, des vallons d'or constituent une scène dont les tons se marient à la douceur de l'or rose du boîtier.

Rappelons que la laque Urushi (également utilisée chez Vacheron Constantin) est obtenue à partir de la résine d’arbre à laque. Elle est savamment récoltée, vieillie, traitée pour devenir une laque transparente. Elle est ensuite appliquée en couches successives extrêmement fines. Le maître Urushi y emprisonne des motifs faits de poudre d’or selon la technique dite du Maki-e, qui exige une extraordinaire minutie. Elle n'est maîtrisée que par des maîtres aguerris par de nombreuses années de pratique, qui dédient leur vie à l’amélioration de leur art, effectuant chaque geste dans une perspective d'excellence.
 
Pour la réalisation de ce cadran précieux, comme pour les précédentes éditions L.U.C XP Urushi, Chopard collabore avec la maison Yamada Heiando, fournisseur officiel de la famille impériale japonaise. Elevé au statut de trésor national humain au Japon et reconnu pour être le meilleur de son art, Maître Kiichiro Masumura a conçu et supervisé la réalisation de tous les cadrans qui ont été exécutés par Maître Minori Koizumi, maître Urushi choisi par Chopard pour sa très grande maîtrise artistique.

Côté moteur, cette montre en or rose de 39,5 mm (étanche 30 mètres) embarque le calibre mécanique automatique L.U.C 96.17-L, mouvement extra-plat d’une épaisseur de 3.30 mm, mu par un micro-rotor en or 22 carats (plus dense donc plus efficace pour le remontage). Doté de la technologie Twin à deux barillets, ce calibre de haute horlogerie offre une très confortable réserve de marche de 65 heures !
 
Montée sur un bracelet en alligator noir, la L.U.C XP Urushi « Year of the monkey » est présentée dans un écrin spécial, lui aussi décoré selon les techniques de l’Urushi. Noir à l’extérieur et or Maki-e à l’intérieur, il est de forme octogonale, le symbole de la gaieté en Orient.

Spécificités techniques

Boîtier or rose 18 carats de 39.50 mm
Epaisseur 6.80 mm
Couronne en or avec logo L.U.C : 4mm
Glace saphir antireflet
Fond ouvert
 
Etanchéité 30 mètres
 
Mouvement mécanique à remontage automatique L.U.C 96.17-L
Diamètre total 27.40 mm
Epaisseur 3.30 mm
Nombre de pierres 29 rubis
Fréquence 28'800 A/h (4 Hz)
Deux barillets technologie Twin
Ponts décors Côtes de Genève
 
Réserve de marche 65 heures
 
Cadran réalisé selon la technique Urushi avec décor singe
Aiguilles Dauphines dorées pour les heures et les minutes
 
Bracelet en alligator noir cousu main doublé Alsavel sur boucle ardillon en or rose
 
Réf. 161902-5061 – En or rose 18 carats avec cadran spécial « Year of the monkey » 




Montres-de-luxe.com | Publié le 9 Novembre 2015 | Lu 1119 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos