Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Chrono à QA réf 5905P : une merveille !


Patek Philippe est en train de livrer les toutes premières montres Chronographe à Quantième Annuel réf 5905P… Un chrono-QA de toute beauté, notamment dans sa version bleue doté d’une somptueuse boite en platine de 42 mm abritant un calibre « in house » automatique (Poinçon PP) où le temps s’affiche sur un cadran bleu extrêmement lisible. Une pure merveille. Les montres n’ont même pas le temps d’être installées en vitrine. Elles sont déjà vendues. Compter dans les 65.000 euros.



Cette 5905P réunit deux belles fonctions… Le chrono et le quantième annuel. Deux fonctions bien pratiques que Patek Philippe maitrise à merveille et que la marque genevoise sait associer afin qu’elles cohabitent parfaitement au sein de leurs mécanismes « maison ».
 
Bien que reprenant certains aspects essentiels du Quantième Annuel réf 5205 de 2010 (la filiation directe ne peut être niée), ce cadran présente un visage nouveau grâce à ces nouvelles couleurs et à des détails inédits. Tout à l’extérieur se trouve l’échelle pour l’aiguille de chronographe, combinée aux fins index de la minuterie. Vient ensuite une zone circulaire plus large accueillant les index des heures appliques en or gris et, entre 10h et 2h, les trois affichages par guichets du calendrier. Le guichet de la date à 12h est légèrement plus grand et entouré d’un cadre en or gris poli. A cela s’ajoute un grand compteur des 60 minutes du chronographe à 6h, comportant, au-dessous du centre, un petit guichet pour l’indication jour/nuit.
 
Le temps est rythmé par des aiguilles des heures et des minutes dotées d’une nouvelle forme « dauphine » à trois faces (versus deux d’habitude). Le trait de revêtement Superluminova soulignant l’arête centrale des aiguilles ainsi que les points luminescents des cinq minutes garantissent une excellente lisibilité de nuit. Le cadran est proposé en deux couleurs – une version bleu marine (notre préférée) et une version noire (moins intéressante mais plus classique et sans prise de risque).

Ce boîtier en platine de 42 mm (que d’aucuns trouveront trop grand pour une PP) se distingue par les courbes de la lunette et de la carrure qui se prolongent dans la forme incurvée des attaches de bracelet. Les lignes extérieures du poussoir de mise en marche/arrêt, de la couronne et du poussoir de remise à zéro se trouvent exactement sur un arc de cercle parallèle à la carrure. Ce boitier (véritablement étanche à 30 mètres) est entièrement fabriqué dans les ateliers Patek Philippe.
 
Il faut presque deux semaines pour qu’à partir de barres de platine 950, étampées à froid à des pressions de plusieurs tonnes, puis longuement retravaillées (ébavurage, adoucissage, ajustage, polissage avec des abrasifs toujours plus fins, contrôles répétés, etc.), naisse un boîtier qui remplisse les prescriptions du Poinçon Patek Philippe. Comme toutes les Patek en platine, cette nouvelle référence est ornée d’un diamant entre les attaches du bracelet à 6h. Un petit détail, mais si charmant !
 
Le fond saphir permet d’admirer la masse oscillante en or 21 carats qui grâce à son poids élevé, assure d’excellentes performances de remontage. Le rotor et les ponts sont ornés de Côtes de Genève circulaires, remplaçant sur les ponts les traditionnelles Côtes de Genève droites. Le contraste entre surfaces dorées et reflets argentés du rhodiage, les arêtes anglées brillant de mille feux et l’éclat rouge des rubis font de ce mouvement un spectacle qui ravira tout passionné de montres.

Doté d’un chronographe avec fonction flyback et d’un Quantième Annuel, le calibre CH 28-520 QA 24H réunit deux complications très prisées. Le Quantième Annuel se base sur le brevet Patek Philippe de 1996. Au lieu de systèmes à bascule, ses affichages fonctionnent principalement à l’aide de roues et de pignons, les mouvements rotatifs étant plus simples à maîtriser. Ce calendrier complet prend en compte automatiquement les longueurs des mois de 30 et 31 jours, en n’exigeant qu’une seule correction manuelle par an (au passage de février à mars), dans la mesure où le mouvement est constamment remonté. Il affiche le jour, la date ainsi que le mois et pilote une indication jour/nuit.
 
Le mécanisme de chronographe reste fidèle à la traditionnelle roue à colonnes pour la transmission des commandes de mise en marche, arrêt et remise à zéro. Mais au lieu d’un embrayage horizontal à roues dentées, il utilise un embrayage vertical à disques. Cette solution garantit une excellente sécurité, en éliminant tout risque de saut ou de recul d’aiguille lorsqu’on enclenche le chronographe, puisqu’elle n’implique aucun engrènement entre dentures. L’embrayage à disques n’entraînant quasiment aucune usure, le possesseur de la montre peut également utiliser la trotteuse centrale du chronographe pour afficher la seconde en permanence, sans influence sur la bonne marche du mouvement. C’est pourquoi Patek Philippe a renoncé à la petite seconde usuelle sur la plupart des chronographes.
 
La version avec cadran bleu se marie à un bracelet en alligator assorti, le modèle avec cadran noir à un bracelet en alligator noir mat – tous deux dotés d’une boucle à ardillon en platine 950.

​Spécificités techniques

Patek Philippe 5905P
Calibre CH 28-520 QA 24H à remontage automatique, chronographe à roue à colonnes et embrayage vertical, quantième annuel, indication jour/nuit
Diamètre : 33 mm (mouvement de base 30 mm, module de calendrier 33 mm)
Hauteur : 7,68 mm (mouvement de base 5,20 mm, module de calendrier 2,48 mm)
Nombre de composants : 402
Nombre de rubis : 37
Masse oscillante : Rotor central en or 21 carats, remontage unidirectionnel
Balancier : Gyromax
Fréquence : 28 800 alternances par heure (4 Hz)
Spiral : Spiromax
Piton : Mobile

Signe distinctif : Poinçon Patek Philippe
 
Réserve de marche : Min. 45 heures, max. 55 heures
 
Affichages
Aiguilles des heures et des minutes au centre
Aiguille de chronographe/des secondes au centre
Compteur 60 minutes du chronographe à 6h
Guichets :
- jour entre 10h et 11h
- date à 12h dans un cadre en or gris 18 carats
- mois entre 1h et 2h
- indication jour/nuit à 6h

Poussoirs 
Mise en marche et arrêt du chronographe à 2h
Remise à zéro du chronographe et fonction flyback à 4h
Correcteurs : Jour à 9h
Date entre 9h et 10h
Mois entre 8h et 9h
 
Boîtier 42 mm platine 950, glace et fond transparent en verre saphir
Diamant Top Wesselton Pur entre les attaches à 6h
Longueur (cornes à cornes): 50,46 mm
Largeur (3h à 9h avec couronne): 44,45 mm
Epaisseur (glace à glace): 14,03 mm
Entre-cornes: 22 mm
 
Etanche à 30 m
 
Cadran : Laiton bleu ou noir
Aiguilles des heures et des minutes de type « dauphine » facettées en or gris 18 carats avec revêtement luminescent Superluminova
Aiguille de chronographe/des secondes en acier sablé et rhodié, avec contrepoids
Aiguille du compteur 60 minutes en laiton, peinte en blanc, avec contrepoids
Index appliques de type « bâton » en or gris 18 carats
Echelles imprimées en blanc
 
Bracelet alligator grandes écailles carrées, cousu main, bleu marine mat pour le cadran bleu, noir mat pour le cadran noir, boucle à ardillon en platine 950                         


Montres-de-luxe.com | Publié le 17 Décembre 2015 | Lu 1834 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos