Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Gérald Genta Gentissima Oursin : non sans piquant


La nouvelle collection Gérald Genta met à l'honneur trois montres automatiques de 36,5 mm en titane inspirées du modèle Oursin de 1994 dont le boitier convexe est constellé de 223 perles déclinées en or blanc, en or rose et diamants ou en or jaune pour créer un contraste chromatique avec le titane. Le tout, complété d’un verre facetté et d’aiguilles bâtons arrondies, deux codes indissociables de la marque. A partir de 24.000 euros environ.



Alors que Credor vient de relancer sa fameuse Locomotive, imaginée par Gérald Genta pour la marque horlogère japonaise, le groupe LVMH et Mme Genta « herself » poursuivent la relance de la marque Gerald Genta avec l’arrivée de cette Gentissima Oursin.
 
Une montre forte et transgressive qui n’a pas laissé les réseaux sociaux indifférents… Comme tous les designs puissants et avant-gardiste, soit on adore, soit on déteste. Pas de place pour l’entre-deux.
 
Le fait est que ce modèle affiche clairement sa différence par rapport à tout ce qui existe sur le marché. Une nouvelle collection capsule dont le design est immédiatement reconnaissable comme étant du pur Genta.

Et l’on sait bien que, même de son temps, l’homme divisa ses contemporains avec ses montres « osées »… On se souvient du scandale de ses montres Mickey présentées pour la première lors d’un salon horloger qui déclenchèrent l’ire de marques établies et provoquèrent la colère de Gérald Genta qui claqua la porte de cet évènement !
 
Cette première création du laboratoire de design Gentissima, Oursin, livre donc une réinterprétation du modèle original de 1994.
 
Gérald Genta dessina pour la première fois le modèle Oursin lors d’un retour de Corse où il séjourna en famille. Ces échinoïdes s’emparèrent alors de son imaginaire débridé. Leurs corps sphériques recouverts d'épines se métamorphosèrent en un boîtier rond aux rebords convexes, constellés de perles !

Après avoir découvert les premiers prototypes en 1994, Evelyne Genta tomba sous le charme du garde-temps aux inspirations sous-marines, dont elle recevra une version spéciale l’année suivante. Ce modèle demeure à ce jour son préféré.
 
Cette même pièce –la plus personnelle et la plus intime de l’histoire de son créateur– inaugure aujourd'hui le premier chapitre Gentissima de la maison Gérald Genta. La version de 2024, trente ans plus tard, se décline en trois réinterprétations.
 
« La montre Oursin fait partie des quelques créations de Gérald dont il était le plus fier. Il aurait adoré ces dernières versions ! Ce sont des évolutions parfaites de l’originale, qui intègrent et accentuent son style inimitable », déclare pour l’occasion Evelyne Genta.

La montre Gentissima Oursin une création mixte de 36,5 mm (le modèle en nacre rose étant tout de même plus féminin).  
 
Sur les trois modèles, le boîtier convexe en titane, imaginé et fabriqué à La Fabrique du Temps Louis Vuitton, est constellé de 223 perles déclinées en or blanc, en or rose et diamants ou en or jaune. Précisons que chacun de ces éléments sont vissés un à un !
 
Au centre du cadran, le cristal facetté révèle un octogone traversé par des aiguilles bâtons arrondies, deux codes indissociables de la marque. La surface extérieure de la glace saphir présente par ailleurs, un léger bombé faisant écho à la cambrure du boîtier.

« La montre Oursin est un modèle fascinant pour un designer, car elle possède un potentiel créatif quasi infini », explique Matthieu Hegi, directeur artistique de La Fabrique du Temps Louis Vuitton.

Et de poursuivre : « La glace facettée rend hommage à la passion de Gérald Genta pour l’octogone. Cette figure géométrique est également dissimulée dans la silhouette du boîtier, qui semble ronde au premier regard. J'ai volontairement choisi un boîtier en titane microbillé, à la fois clair et foncé, pour mettre en valeur les perles qui l’habillent ».
 
La version anthracite est probablement la plus polyvalente du trio par sa palette chromatique ton sur ton, son cadran guilloché finement gravé ainsi que ses perles en or blanc poli.

Le deuxième modèle incarne la rencontre glamour entre l’opalescence du cadran guilloché en nacre rose et le scintillement de la myriade de perles d’or rose serties de diamants qui électrisent le boîtier.
 
Le troisième et dernier garde-temps se distingue par ses contrastes chromatiques affirmés. Des perles coniques en or jaune aux allures de piquants (d’où les commentaires de certains sur les réseaux sociaux qui la compare à une création de Louboutin) se détachent du boîtier en titane rehaussé d’un revêtement DLC noir mat. 
 
Les montres Gentissima Oursin sont animées par un calibre GG-005 à remontage automatique qui s’inspire du mouvement Zenith Elite réalisé par la célèbre manufacture du Locle.

Cette itération du mouvement Elite a été adaptée à la montre Oursin : le rotor arbore désormais une forme d’octogone, tandis que des perles ont été sculptées en taille-douce le long de la périphérie de la masse. Sa réserve de marche s’élève à 50 heures.
 
Le garde-temps – qui sera disponible en édition limitée – donne le ton des futures collections Gentissima. Les nouvelles créations imaginées par le laboratoire de design continueront d’explorer les archives de M. Genta.

Jusqu’au nouveau projet Gentissima, le trio Oursin sera décliné dans de nouvelles variations à mesure que la collection se développera ; une évolution naturelle fidèle à la créativité débridée de Gentissima.

Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Juin 2024 | Lu 5803 fois







Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail