Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Grand Seiko Spring Drive série Micro Artist Studio


Voici une Grand Seiko Spring Drive tout à fait hors norme. Un garde-temps dans l’esprit nippon, très sobre, très chic et d’une discrétion absolue. Une montre relativement grande pour une modèle de ville avec son boitier en platine de 43 mm (étanche 100 m) abritant un calibre à remontage manuel de haut vol, manufacturé par le Micro Artist Studio de Seiko installé à Shiojiri, dans la préfecture de Nagano au centre du Japon. Compter 60.000 euros.



On le sait peu mais Seiko réalise des montres de haute horlogerie. Qui peuvent valoir plusieurs milliers d’euros. C’est le cas de cette Grande Seiko Spring Drive série Micro Artist Studio. Il s’agit en fait du tout premier garde-temps de la collection Grand Seiko (GS pour les intimes) à avoir été conçu par le Micro Artist Studio de la manufacture de Seiko installé à Shiojiri, dans la préfecture de Nagano au centre du Japon.
 
En règle générale, c’est cette unité de production qui fabrique les montres Spring Drive à répétition minutes, à sonnerie et Eichi pour Credor, etc. Ce nouveau calibre Spring Drive est fabriqué selon des critères ultra-stricts en matière de qualité, ce qui fait d’ailleurs la renommée du « studio ». A remontage manuel, ce mouvement 9R01 Spring Drive (307 composants / 56 rubis) possède une très confortable réserve de marche de huit jours grâce à l’intégration de trois barillets. A noter son extrême précision puisque ses variations sont comprises entre ±10 secondes par mois ! 

Le fond de boîte en saphir permet d’admirer les finitions du pont monobloc -très pur-, des rubis et de l’indicateur de réserve de marche (8 jours). Comme le souligne la marque dans son communiqué : « ce pont garantit un positionnement précis de chaque roue du train d’engrenages et optimise la transmission de l’énergie déployée par les barillets. Sa rigidité évite les distorsions en cas de choc ou d’impact ».
 
A noter que la silhouette du pont s’inspire de celle de M. Fuji (voir sur le côté gauche en haut), tandis que les rubis polis et les vis bleuies symbolisent les lumières de la ville de Suwa qui se situe en contrebas du Studio. La boîte de 43 mm (relativement grande pour une montre de ville) est en platine 950 poli selon notre méthode Zaratsu offrant un poli miroir. Elle est amagnétique.
 
Le cadran à la beauté mystérieuse scintille tels les flocons de neige papillotant dans la lumière de l’aube montagnarde. Les aiguilles des heures et des minutes à cinq facettes, caractéristiques des modèles Grand Seiko, sont plus longues que celles des anciens modèles. Cette montre se porte sur un bracelet en crocodile avec boucle déployante avec bouton-poussoir.

Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Avril 2016 | Lu 1718 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos