Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Hermès : la Cape Cod, encore et toujours


Alors qu’Hermès a célébré l’année dernière les 25 ans de sa fameuse Cape Cod, en 2017, la prestigieuse marque de luxe poursuit le développement de cette collection avec l’arrivée de nouveaux cadrans et de nouveaux bracelets. Mécaniques ou quartz.



La montre Hermès Cape Cod a célébré l’année dernière ses vingt-cinq ans de bons et loyaux services. Un quart de siècle pour cette montre mixte par excellence -l’une des plus connues du prestigieux sellier parisien- qui revient en 2017 en différentes versions : nouveaux cadrans et nouveaux bracelets.
 
Des courbes de dunes qui s’achèvent sur une ligne de vagues, un ciel lavé par les vents, le dessin d’une chaîne d’ancre sur la grève : Cape Cod fait immédiatement surgir une carte postale iodée à l’élégance sportive-chic. Ce modèle à l’esprit résolument marin, s’inspire du maillon du célèbre bracelet « Chaîne d’ancre », bijou référence de la Maison du Faubourg Saint Honoré.
 
Cette montre a été créée il y a vingt-cinq ans déjà. Et pourtant, elle semble toujours aussi jeune ! Le fait est qu’elle est née d’un désir fou et d’une vision singulière : ceux d’un homme qui l’inventa en dessinant un carré dans un rectangle. Facile à dire, pas si simple à faire. 

Hermès : la Cape Cod, encore et toujours
Mais Henri d’Origny, le designer de la maison l’a fait. En 1991. Sans doute parce que son esprit était libre et que la montre qu’il imagina –lui qui dessinait plutôt des carrés de soie– était d’une évidence telle qu’elle fit le tour du monde. 
 
Bleu, anthracite ou noir : le cadran Cape Cod se pare de nouvelles couleurs, auxquelles fait écho un bracelet en cuir alligator bleu indigo, mat graphite ou mat noir. Au cœur de ces orchestrations, bat le mouvement automatique de manufacture H1912 qui vient cadencer le temps (boitier de 33 x 33mm). Le calibre est visible à travers le fond saphir.
 
Mais cette année, les cadrans s’habillent aussi de laque ; des dégradés de rouge ou de brun sur la matière, dessinant de délicats reflets.
 
Côté cuir, côté bracelet : de la coupe à l’astiquage final, en passant par le point « cousu-sellier », les mêmes gestes se répètent dans les ateliers Hermès depuis des décennies. Cette maîtrise artisanale permet de proposer des approches inédites :  un bracelet de force, bracelet traditionnel fondu dans une manchette, réalisé en cuir d’alligator ou en veau Barénia, ou un bracelet en veau lisse bicolore : lorsque les couleurs s’entremêlent, le Bleu de Malte côtoie le rouge H ou l’étoupe.






Montres-de-luxe.com | Publié le 31 Janvier 2017 | Lu 4199 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos