Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

IWC Aquatimer Automatic 2000 : couleurs plongée !


L’horloger suisse IWC vient de présenter une belle évolution de son Aquatimer Automatic 2000. Une « plongeuse » dotée d’un boitier en titane de 46 mm étanche à 2.000 mètres, équipée d’un calibre mécanique automatique et dont le cadran arbore les couleurs de la plongée : le noir et le jaune. Un instrument de professionnel.



Chaque année à l’occasion du SIHH, IWC Schaffhausen revisite l’une de ses collections. En 2016, ce sera la fameuse Pilote qui sera retravaillée et proposée en différentes versions (dont une très belle « heures universelles »). L’an dernier, en 2014 donc, c’était la fameuse Aquatimer, la « plongeuse » de la maison suisse allemande sortie à l’origine en 1967 qui était réinterprétée. En cette fin 2015, IWC vient de dévoiler trois nouvelles montres de plongée dont voici le deuxième modèle : l’« Aquatimer Automatic 2000 ».
 
Avec l’Aquatimer Automatic 2000 (réf. IW358001), IWC Schaffhausen relance ce modèle iconique en le parant d’aiguilles et d’indices jaunes et d’un cadran noir. Deux couleurs qui symbolisent parfaitement l’univers de la plongée. Rappelons que l’origine de cette « plongeuse » remonte à 1982, date à laquelle Ferdinand A. Porsche conçut une montre destinée aux plongeurs démineurs (belle  collaboration entre les deux marques qui donna lieu à des modèles mythiques).

Avec une étanchéité pouvant atteindre 2000 mètres, cet imposant garde-temps en titane de 46 mm est un véritable instrument de professionnel qui s’adapte également à tous les poignets de sportifs qui souhaitent arborer une montre virile et robuste. Cette pièce embarque un calibre « manufacture » IWC, le 80110, un « trois aiguilles/date » à remontage automatique affichant une réserve de marche traditionnelle de 44 heures.
 
La lunette extérieure permet de régler le réhaut intérieur pour les calculs de temps de plongée. Il s’agit du système SafeDive propre à la marque IWC. Le fond du boîtier, orné d’une gravure représentant un plongeur de grands fonds et le bracelet en caoutchouc noir viennent compléter l’aspect résolument sportif de la montre.

Spécificités techniques

Boîtier en titane de 46 mm
Epaisseur 20,5 mm
Verre saphir bombé, antireflet sur les deux faces
Couronne vissée
Gravure sur le fond
 
Étanche 200 bar
 
Cadran noir
Affichage de la date
Éléments luminescents sur les aiguilles, le cadran et la lunette tournante interne
 
Mouvement 80110 à remontage automatique
Fréquence 28 800 A/h | 4 Hz
Rubis 28
Seconde au centre avec dispositif d’arrêt
 
Réserve de marche 44 h
 
Bracelet en caoutchouc noir sur boucle ardillon en titane
Système breveté IWC de bracelet interchangeable

Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Décembre 2015 | Lu 1432 fois


Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Chronoswiss | Citizen | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Junghans | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Nomos | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tiffany | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques