Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



IWC Da Vinci Tourbillon Retrograde Chronographe


Nouvelle montre d’exception cette année chez IWC qui nous propose cette Da Vinci Tourbillon Retrographe Chronographe en or rouge de 44 mm. Cette pièce conjugue de fort belle manière un tourbillon à 6h à une date rétrograde à 9h et à un chronographe. Le tout animé par le calibre automatique manuf’ 89900 dotée d’une très confortable réserve de marche de 68h.



Cette nouvelle Da Vinci de chez IWC est en quelque sorte le summum de cette collection. En effet, cet imposant garde-temps en or rouge accueille une mécanique d’exception « in house » qui conjugue tourbillon, date rétrograde et chronographe.
 
Avant d’entrer plus avant dans la technique, précisons que le boitier est pourvu de cornes de bracelet mobiles, ce qui permet un meilleur ajustement de la montre au poignet. Ce qui n’est pas anodin compte-tenu de sa taille très imposante (44 mm et 17 mm pour l’épaisseur).
 
Sur le cadran argenté, le tourbillon volant est situé à 6h. A noter que la cage du tourbillon est montée exclusivement sur la partie inférieure ; le pont supérieur ayant été abandonné. Ce garde-temps offre en outre un système de stop tourbillon, ce qui permet de régler l’heure à la seconde près. Comment ? En tirant sur la couronne, deux leviers appuient, telles des pinces, sur la serge du balancier et bloquent le mécanisme composé du balancier, du rouage et des aiguilles.
 
Malgré ses trois complications qui fonctionnent de concert, « la nouvelle disposition de l’ancre et de la roue d’ancre ainsi que l’utilisation de la Diamond Shell Technology permettent de conserver la réserve de marche de 68 heures après remontage complet » assure la marque dans son communiqué.

La fonction chrono est placée à 12h et permet de lire des temps chronométrés jusqu’à onze heures et 59 minutes comme une heure normale, une tendance dans l’horlogerie de nos jours (on retrouve le même schéma par exemple, chez Omega). L’aiguille de la seconde, placée au centre, chronomètre quant à elle, les temps au quart de seconde près.
 
La troisième complication est un affichage rétrograde de la date. Pour ce faire, l’aiguille « date rétrograde » se déplace sur un arc du 1er au 31 du mois et, une fois l’extrémité atteinte, revient à son point de départ. Classique. Pour les mois plus courts, ou lorsque la montre n’a pas été portée pendant un certain temps, l’affichage de la date se règle aisément et rapidement au moyen de la couronne.
 
Comme tous les modèles haut de gamme de chez IWC, cette pièce se porte sur un bracelet en alligator brun foncé de chez Santoni, complété ici d’une boucle déployante en or rouge.  

​Spécificités techniques

Boîtier 44 mm en or rouge
Epaisseur 17 mm
Verre saphir bord arqué antireflet sur les deux faces
Fond verre saphir
 
Cadran argenté
 
Étanche 3 bars
 
Calibre de manufacture 89900 à remontage automatique
Fréquence 28 800 A/h / 4 Hz
Rubis 42
Balancier en Glucydur avec microréglage par excentrique sur les bras du balancier
Masse oscillante en or rouge 18 carats 
 
Fonctions
Affichage rétrograde de la date
Tourbillon minutes volant avec dispositif d’arrêt à 6 heures
Fonction stop heure, minute et seconde
Compteurs des heures et des minutes réunis dans un compteur à 12 heures
Fonction flyback
 
Réserve de marche 68 h
 
Bracelet brun foncé en alligator de Santoni sur boucle déployante en or rouge
 
Réf. IW393101


Montres-de-luxe.com | Publié le 6 Mars 2017 | Lu 1563 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos