Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

IWC Montre d'Aviateur 41 Black Aces : un cadran entièrement lumineux pendant 23 h !


IWC vient de dévoiler sa nouveauté de la rentrée 2023 : la Montre d’Aviateur Automatic 41 Black Aces, un tout nouveau modèle inspiré de ses collaborations avec les escadrons de l’U.S. Navy. Ce garde-temps se distingue par son cadran blanc entièrement luminescent qui émet une lumière verdâtre dans l’obscurité et offre ainsi un niveau inédit de visibilité nocturne. Côté boitier, elle est dotée d’une boite de 41 mm en céramique d’oxyde de zirconium noire. Compter 7.500 euros.



En plus de huit décennies, la manufacture IWC a acquis une expertise approfondie dans le développement d’instruments de cockpit fonctionnels.
 
Au fil du temps, ce savoir-faire a été non seulement, entretenu mais aussi actualisé grâce à des échanges continus avec des pilotes professionnels, permettant aux ingénieurs d’IWC de cerner avec précision leurs exigences et leurs besoins.
 
A ce titre, cette Montre d’Aviateur Automatic 41 Black Aces (réf.  IW326905) est inspirée d’un garde-temps de pilotes conçu par IWC pour les membres du Strike Fighter Squadron 41 (VFA-41), également surnommé les « Black Aces ».
 
Dans la pratique, cet escadron est basé à la Naval Air Station Lemoore en Californie. Fondé en 1950 à la NAS Oceana, le VFA-41 appartient à l’escadre aérienne Carrier Air Wing 9 et est identifié par l’indicatif radio « Fast Eagle ».
 
La caractéristique la plus notable de ce modèle est son cadran Lumicast blanc, entièrement luminescent (ce n’est pas le seul modèle au monde à proposer ce type d’affichage que l’on retrouve par exemple sur l’Elegante F.P.Journe, chez Bell & Ross ou encore chez Reservoir et son Hydrosphère avec cadran blanc.
 
Développé en collaboration avec les pilotes de l’escadron « Black Aces », ce cadran s’annonce comme « le résultat d’un processus de fabrication complexe ».
 
Dans un premier temps, des pigments de Superluminova sont mélangés à un liant, coulés dans un moule circulaire et durcis lors d’un processus de réticulation développé afin que le matériau acquière une durabilité comparable à celle de la céramique.
 
Le disque massif qui en résulte est ensuite fixé sur l’ébauche du cadran en fer doux. Les index et les chiffres noirs sont finalement imprimés sur le cadran, ainsi que le patch des « Black Aces » qui évoque l’as de pique d’un jeu de cartes.
 
Lors des tests en chambre noire, le cadran a émis une lumière verdâtre brillante pendant plus de 23  heures, offrant ainsi un niveau totalement inédit de lisibilité et de visibilité nocturne.
 
Rappelons que le Superluminova est un composé qui fonctionne comme un accumulateur de lumière. L’énergie lumineuse absorbée lors de l’exposition au soleil ou à la lumière artificielle fait entrer les électrons du matériau dans un état d’énergie supérieur, ce surcroît d’énergie est alors stocké.
 
Lorsque les électrons reviennent à leur état normal, ils émettent l’énergie absorbée sous forme de lumière visible et font briller le matériau dans l’obscurité. Le processus d’absorption et de diffusion de l’énergie lumineuse peut être répété un nombre de fois infini sans jamais entraîner le vieillissement du matériau ou la diminution de sa capacité de stockage de la lumière.
 
Le boîtier de cette montre est réalisé en céramique d’oxyde de zirconium noire, un matériau introduit par IWC dans l’industrie horlogère dès les années 1980. Deuxième dans l’échelle de dureté Vickers, juste après le diamant, la céramique est considérée comme l’une des matières les plus résistantes sur terre.
 
Grâce à sa légèreté, sa dureté et sa résistance aux rayures, elle représente le matériau de boîtier idéal pour un usage quotidien dans l’espace restreint du cockpit d’un avion de chasse. Sa couleur noir mat garantit par ailleurs aux pilotes qu’ils ne seront pas perturbés par le reflet du soleil sur leur montre.
 
Réalisé en titane léger, le fond du boîtier est gravé de la silhouette du jet bimoteur des « Black Aces » sur un fond d’as de pique.
 
Côté moteur, cette montre est animée par le calibre 32100 de manufacture IWC. Combiné à un boîtier interne en fer doux, l’échappement en silicium antimagnétique du mouvement renforce la résistance de la montre aux champs magnétiques. Le système de remontage à cliquets bidirectionnel garantit une réserve de marche (très confortable) de 72 heures.
 
Ce nouveau garde-temps est monté sur un bracelet textile noir muni d’une boucle ardillon en acier inoxydable sablé.

Montres-de-luxe.com | Publié le 30 Août 2023 | Lu 6567 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail