Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


J'arrive au temps des échéances. J'ai dépensé ma vie qui n'est jamais qu'un prêt et qu'il faut rendre à la mort usurière



J'arrive au temps des échéances. J'ai dépensé ma vie qui n'est jamais qu'un prêt et qu'il faut rendre à la mort usurière
« J'arrive au temps des échéances. J'ai dépensé ma vie qui n'est jamais qu'un prêt et qu'il faut rendre à la mort usurière » in La mise en mots. Elsa Triolet

1896 : naissance d’Elsa Triolet à Moscou, de son nom de baptême Elsa Kagan.
1919 : Elsa épouse à Paris un Français, André Triolet.
1921 : elle quitte son mari, puis vit à Londres et Berlin.
1928 : le 6 novembre, rencontre avec Aragon au bar de la Coupole.
1930 : en compagnie de Georges Sadoul, Elsa et Aragon participent à la Conférence Internationale des Ecrivains Révolutionnaires à Kharkov. Inculpation d’Aragon pour son poème Front rouge. Soutien d’André Breton et de nombreux intellectuels.
1939 : 28 février : Mariage d’Elsa Triolet et Aragon. Séjour aux U.S.A.. Participation au 3ème Congrès des Ecrivains américains.
1944 juillet : Aragon et Elsa fondent le journal La Drôme en armes.
1970 16 juin : mort d’Elsa Triolet au moulin de Villeneuve à Saint-Arnoult-en-Yvelines.

« Nous marchions sur la mousse de la forêt, avec ses arbres hauts et larges. La vue des hêtres me rendit triste comme si c’étaient des pierres tombales : nous en avions dans notre bois du moulin, c’étaient les plus beaux, les plus énormes hêtres que j’ai jamais vus...

Il y en avait surtout deux, argentés, gigantesques, surplombant de loin le moulin, agrippés à la terre par des racines apparentes, ondulées, crochues, pattes à griffes de bête antédiluvienne.

Les branchages s’en allaient si loin qu’on avait peine à croire qu’ils appartenaient toujours à ces deux arbres là. Sous cet univers de verdure, nous avions installé une table et un banc de pierre. Je disais alors à qui voulait l’entendre, que je souhaitais d’être enterré là, sous ces hêtres, à côté de Louis : ils serviraient de pierres tombales, il y en avait deux. La loi interdisait, paraît-il, de se faire enterrer chez soi, mais un souhait est un souhait.
»

Elsa Triolet
Le Cheval Roux – 1953

Montres-de-luxe.com | Publié le 24 Juin 2012 | Lu 293 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos