Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Jaeger-LeCoultre Polaris Memovox : 1000 ex. pour les 50 ans de cette icône


Cette année, Jaeger-LeCoultre se concentre sur le retour de l’une de ses icônes : son fameux modèle Memovox Polaris qui revient en 2018 dans cette série limitée à mille exemplaires, d’inspiration vintage, qui célèbre les cinq décennies de cette plongeuse dotée de son fameux calibre réveil. A noter que cette édition est d’ores et déjà disponible sur le web au prix de 12.900 euros.



Rappelons que la Memovox, soit « la voix de la mémoire », est un des modèles icônes de chez Jaeger-LeCoultre, avec bien évidemment sa fameuse Reverso. Si elle ne fut pas la première montre-réveil mécanique (que l’on doit à Vulcain en 1947), elle fut cependant la première à être équipée d’un calibre automatique. Il s’agissait du Calibre Jaeger-LeCoultre 815.
 
Au niveau esthétique, la Memovox s’est déclinée au fil des années dans de nombreuses versions en s’adaptant aux tendances de son époque, se faisant classique ou sportive, voire même plongeuse. De nos jours, c’est une montre qui reste très recherchée par les collectionneurs.
 
Rappelons qu’à l’origine, les montres avec alarme ne servaient pas uniquement à se réveiller, mais étaient surtout utilisées comme aide-mémoire (Memovox…), comme déclencheur d’alerte. Pour se souvenir d’un rendez-vous par exemple ou pour remettre de l’argent dans le parcmètre. Ce qui rend cette fonction nettement plus intéressante -et toujours d’actualité- que la simple fonction réveil-matin !   

La Memovox Polaris (première montre de plongée avec alarme) voit le jour en 1965, puis une seconde version arrivera en 1968. Nouvelle étape dans l’histoire des techniques, son boîtier à triple fond permet une diffusion optimale du son sous l’eau. Un ingénieux système permet d’éviter que le timbre (incroyablement fort) ne soit étouffé par le contact de la combinaison de plongée et du boîtier.
 
Pour l’époque, la Memovox Polaris se singularisait également par une taille généreuse -42mm-, qui facilitait la lecture de l'heure durant la plongée. Comme l'étanchéité constitue naturellement la clé de voûte d'une montre… de plongée, le nouveau modèle intégrait le système breveté Piquerez Compressor, ainsi que trois couronnes super étanches.
 
Afin de répondre aux exigences spécifiques du marché américain, le premier à témoigner de son intérêt pour une montre de plongée sportive, cette nouvelle montre Memovox reçut le nom de Polaris, en écho aux missiles américains éponymes, symboles de la puissance occidentale durant la Guerre froide.
 
Mais cette appellation entrait surtout en résonance avec les grandes aventures des années 1960 caractérisées par la volonté d'aller toujours plus vite et toujours plus loin, à une époque où le public se passionnait pour la conquête spatiale, les découvertes océanographiques et l'exploration des pôles.
 
Mise à l’étude en 1962, la montre Memovox Polaris fut fabriquée de 1965 à 1970 en 1.714 exemplaires. Elle fut équipée de plusieurs types de cadran et d’aiguilles, selon les marchés auxquels elle était destinée, et dont les infimes variations de chiffres, d’index et de signatures suscitent aujourd’hui la passion des plus férus collectionneurs.

Produite en édition limitée à 1.000 pièces, cette Polaris spécial 50ème anniversaire arbore ses fameuses trois couronnes : une pour régler le réveil (en haut), une pour ajuster la lunette intérieure tournante (au milieu) et la dernière pour régler l’heure (en bas).

Les détails vintage du cadran font écho, eux aussi, à la montre originale de 1968 : Superluminova vanille, index trapèze, quatre chiffres arabes et le triangle indiquant le réveil. Commandé au moyen d’une couronne, le disque central tourne pour aligner le triangle avec l’heure souhaitée de réveil.   
 
Cette montre-alarme embarque le calibre « maison » 956 à remontage automatique (44h de réserve de marche). Il s’agit d’une déclinaison moderne du fameux 815 qui a été amélioré au fil du temps par les horlogers de chez JLC. Parmi les améliorations du 956, citons par exemple, le réglage rapide de la date. Précisons également que la durée de l’alarme est de 10 à 20 secondes en fonction du remontage du ressort. 

La Jaeger-LeCoultre Polaris Memovox embarque un boitier en acier de 42 mm (étanche à 200 mètres), arbore un cadran noir soleillé, grainé et opalin et se porte sur un nouveau bracelet en caoutchouc doté d’une boucle déployante inédite. Cette réf. 9038670 est commercialisée depuis deux jours déjà sur le web au prix de 12.900 euros. Précisons qu’il est très rare qu’une montre présentée au SIHH soit disponible sur le marché pendant le salon…
 
Vulcain, Tudor, Oris, Sturmanskie (marque russe), Zenith ou encore Blancpain produisent des montres-réveils ; toutefois, certaines de ces marques ne les proposent plus en catalogue, mais ces modèles contemporains peuvent encore se trouver sur le marché. 

Montres-de-luxe.com | Publié le 17 Janvier 2018 | Lu 5989 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos