Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

La Slim d'Hermès au galop du tissage Ikat


Dans un fin boîtier en or rose ou blanc la Slim d’Hermès (39,5 mm) prête ses lignes épurées à l’art du tissage Ikat. Sur toile de fond blanche ou bleue, son cadran brodé de fils d’or dévoile le galbe d’un cheval au galop. Deux éditions limitées à 36 exemplaires.



Réalisée en deux éditions limitées et numérotées de 36 exemplaires, la montre Slim d’Hermès Cheval Ikat accorde au cadran brodé de fils d’or un boîtier en or blanc ou rose (39,5 mm).
 
Les fines aiguilles bâtons survolent la silhouette du cheval qui se détache du cadran blanc ou bleu. Cette expression du temps s’anime du mouvement extraplat de Manufacture Hermès H1950.
 
Rythmant heures et minutes, la fine mécanique ornée du semis de H et de ponts anglés à la main (de chez Vaucher Manufacture) se révèle par le fond en saphir du boîtier qui, à l’instar du mouvement, du cadran et du bracelet, est conçu au sein des ateliers d’Hermès Horloger.
 
La Slim d’Hermès a été créée en 2015 par Philippe Delhotal. Déjà disponible en différentes versions, elle met en lumière un cadran tissé de fils d’or, selon l’art du textile Ikat, technique de teinture et de tissage originaire d’Asie.
 
Pour réaliser le motif équestre en relief, l’artisan dépose sur le cadran une multitude de fils trois fois plus fins qu’un cheveu. Au préalable, il aura déterminé un point de départ et d’arrivée de chaque fil, puis aura creusé au laser les cavités destinées à en accueillir les extrémités.
 
Il coule dans les points d’accroche de l’or 24 carats, qu’il fusionnera avec les deux bouts du fil. De forme spécifique, chacun des 1.165 fils requis est disposé selon un ordre et un placement de haute précision afin de créer les jeux de transparence et lumière de la trame.
 
Les croisements et les différents niveaux des fils, l’extrême finesse du cadran (0.35 mm) représentent un défi de chaque instant pour la création de cette œuvre miniature.

Pour réaliser le motif équestre en relief, l’artisan dépose sur le cadran une multitude de fils trois fois plus fins qu’un cheveu. Au préalable, il aura déterminé un point de départ et d’arrivée de chaque fil, puis aura creusé au laser les cavités destinées à en accueillir les extrémités.
 
Il coule dans les points d’accroche de l’or 24 carats, qu’il fusionnera avec les deux bouts du fil. De forme spécifique, chacun des 1.165 fils requis est disposé selon un ordre et un placement de haute précision afin de créer les jeux de transparence et lumière de la trame.
 
Les croisements et les différents niveaux des fils, l’extrême finesse du cadran (0.35 mm) représentent un défi de chaque instant pour la création de cette œuvre miniature.

Montres-de-luxe.com | Publié le 16 Décembre 2019 | Lu 1285 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos