Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Lange & Söhne 1815 "Homage to Walter Lange" : pièce unique en acier


Le boîtier de 40,5 mm de cette 1815 « Homage to Walter Lange » est en acier, un matériau qui, jusqu’à présent, demeurait réservé à quelques productions spéciales exclusives chez Lange & Söhne. A noter que ce modèle se déclinera aussi en édition limitée or jaune, blanc et rose. Cette version acier, pièce unique, sera vendue aux enchères en 2018 à des fins caritatives.



Avec cette pièce produite à un seul exemplaire, Lange & Söhne rend hommage à l’homme qui a ressuscité l’horlogerie de précision à Glashütte (Allemagne) en 1990. L’association d’une seconde au centre sautante (ou seconde morte) pouvant être arrêtée d’une part, d’un cadran en émail noir et d’un boîtier en acier d’autre part, célèbre l’héritage de la dynastie horlogère saxonne relancé au milieu des années 90.
 
Retour en arrière : deuxième jour du SIHH 2017, on apprenait la triste nouvelle de la disparition de Walter Lange… L’information s’est propagée très rapidement et de nombreux visiteurs ont spontanément marqué une halte au stand Lange afin de rendre hommage à ce pionnier de l’horlogerie contemporaine.
 
Interrogé sur la manière dont il pensait honorer la mémoire de Walter Lange, le PDG avait alors répondu : « la meilleure manière de saluer l’œuvre de Walter Lange consiste à poursuivre et à développer son entreprise dans le respect de ses valeurs ». Cette pièce unique prouve qu'une montre est à même de refléter l’intention et la personnalité d’un homme et d’un fondateur. 
 
Le cadran en émail noir est serti dans un boîtier en acier et a été produit à un seul et unique exemplaire. Classique et réduit à l’essentiel, le design du cadran est complété par une particularité technique qui se révèle au premier regard : la seconde sautante ou seconde morte qui évolue comme la trotteuse d’une montre à quartz
 
Rappelons que la seconde sautante figurait parmi les complications favorites de Walter Lange car elle incarnait le nec plus ultra de l’horlogerie de précision tout en représentant tout un pan de l’histoire familiale. 
 
Un poussoir situé à deux heures permet de démarrer cette seconde morte et de l’immobiliser ; elle permet en l’occurrence de calculer des temps extrêmement courts. L’idée est inspirée par une invention de Ferdinand Adolph Lange datant de 1867, dont la forme développée a fait l’objet du premier brevet déposé en Allemagne en 1877 par son fils Richard. C’est à son deuxième fils, Emil, le grand-père de Walter Lange, que l’on doit la première réalisation du « mouvement des secondes avec seconde sautante », véritable joyau de la marque.
 
Au total, un peu plus de 300 montres de poche ont été dotées de cette fonction. Et à l'instar de la 1815 « Homage to Walter Lange », elles possédaient en outre une petite seconde à 6h. Parmi les célèbres détenteurs de ce modèle, on compte l’observatoire astronomique de Leipzig, le grand-duc Adolphe de Luxembourg, Ernst Abbe, le propriétaire de la société Carl Zeiss à Iéna, ainsi que l’excentrique horloger anglais Sir John Bennett.
 
Le nouveau mouvement porte le numéro de calibre L1924, un chiffre qui se réfère à l’année de naissance de Walter Lange. En outre, les trois premiers numéros composant la référence – 297.078 – sont un clin d’œil à son jour de naissance, le 29 juillet. 

Montres-de-luxe.com | Publié le 20 Février 2018 | Lu 1198 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos