Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Lange & Söhne Richard Lange "Pour le mérite" : une première en or gris


En apparence, c’est une « simple » trois aiguilles en or gris de chez Lange & Söhne. Mais en réalité ce garde-temps « Pour le mérite » réalisé en 218 exemplaires renferme un calibre « maison » d’exception à la mécanique ultra-précise et décorés selon les canons de la manufacture de Glashütte. Détails.



Depuis la relance de la manufacture en 1994, les montres qui portent la mention « Pour le mérite » incarnent le nec plus ultra de ce qui se fait chez Lange à Glashütte. Jusqu’à ce jour, quatre séries limitées ont été commercialisées. Aux variantes précédentes en or rose ou platine s’ajoute désormais cette édition limitée en or gris. En tout, 218 exemplaires, soit un par revendeur L&S. 
 
Le boîtier en or gris de 40,5 mm est doté d’un cadran noir avec chiffres romains blancs et aiguilles en or rhodié. A noter la présence -discrète- de petits chiffres arabes rouges, indiquant 15, 30, 45 et 60 minutes qui offrent une petite touche de couleur dans cet ensemble noir et blanc.
 
Inspiré par les montres de poche historiques et réalisé pour la première fois par Lange & Söhne dans une montre-bracelet, ce mécanisme fusée-chaine assure un couple constant et, partant, une amplitude du balancier inchangée pendant toute la durée de la marche.
 
En s’enroulant sur le barillet, la chaîne transmet sa force motrice au train de rouage par l’intermédiaire d’un cône –la fusée–, ce qui permet d’assurer un couple constant. Lorsque le ressort est complément armé, la chaîne tire sur la pointe de la fusée, c’est-à-dire là où l’effet de levier est le plus réduit ; à mesure que la tension du ressort décline, la chaîne se déplace vers l’extrémité la plus large de la fusée, l’effet de levier s’intensifiant. Ce mécanisme fonctionne de manière analogue à un arbre de transmission de vélo présentant des rapports variables, mais en continu.  

La chaîne, qui compte 636 éléments, peut supporter un poids supérieur à deux kilogrammes. Pour pouvoir exploiter pleinement l’effet positif de la transmission fusée-chaîne, les développeurs ont eu recours à un dispositif technique bien spécifique : deux mécanismes distincts empêchent le remontage complet et l’écoulement total de la réserve de marche, évitant de ce fait que la chaîne épaisse d’un quart de millimètre seulement et longue de 156 millimètres ne soit trop fortement sollicitée.   
 
Conséquence de ce dispositif, la fusée tourne dans un sens lors du remontage du ressort et dans le sens inverse lors de la détente. C’est pourquoi une construction assurant une transmission ininterrompue de l’heure, même lors du remontage, s’avère nécessaire. Un engrenage différentiel sophistiqué situé dans la fusée veille à ce que l’énergie circule en permanence de la fusée au mouvement, y compris pendant le remontage. Il se compose de 38 éléments minuscules, que l’horloger doit placer dans le diamètre intérieur de la fusée de 8,6 millimètres. Si l’ensemble reste caché sous le cadran noir, le fond en verre saphir permet de bien distinguer les principaux éléments du dispositif chaîne-fusée. En outre, de belles encoches dans la platine trois quarts en maillechort révèlent le mécanisme.  
 
À l’intérieur du calibre de manufacture L044.1 fabriqué et décoré à la main, un spiral également signé Lange, entraîne le grand balancier à vis à une fréquence de 21 600 alt/h. Grâce à quatre vis de réglage en or massif, il est possible de régler avec exactitude le moment d’inertie de celui-ci sur celui de transmission de la fusée.
 
A noter que la finition de tous les éléments du mouvement s’étend jusqu’au satinage droit sur la partie supérieure de la chaîne fabriquée par la manufacture. Cette montre se porte sur un bracelet cousu main en alligator noir muni d’un fermoir en or gris.  

​Spécificités techniques

Boitier or gris 40,5 mm
Epaisseur : 10,5 mm
Dimensions du mouvement
Diamètre : 31,6 millimètres ; épaisseur : 6,0 millimètres
Verre et fond saphir (dureté 9 sur l’échelle de Mohs)
 
Cadran argent massif, noir
Aiguilles or, rhodié
 
Calibre L044.1 de manufacture Lange, remontage manuel, décoré et assemblé à la main ; réglage de précision en cinq positions ; platine trois quarts en maillechort non traité ; coq de balancier et coq de la roue des secondes gravés à la main
Nombre de composants du mouvement 279 sans la chaîne ;
Nombre de composants de la chaîne : 636
Coussinets rubis 33
Chatons en or vissés 2
Échappement à ancre
Système oscillant Balancier à vis, antichocs ; spiral de fabrication propre de grande qualité,
Fréquence du balancier de 21 600 alternances par heure, mise au repère haute précision avec vis de réglage latérale et ressort à col de cygne
 
Réserve de marche 36 heures après remontage complet 
 
Fonctions
Indication de l’heure avec heures et minutes, petite seconde avec arrêt secondes
Correcteurs
Couronne pour le remontage et la mise à l’heure
 
Bracelet en alligator cousu main, noir sur boucle ardillon en or gris
 
Édition 218 exemplaires ; numéro gravé sur le fond du boîtier 
 
Réf. 260.028 

Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Septembre 2016 | Lu 1131 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos