Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Le monde de l’horlogerie et de la joaillerie online… Résultats de la 3ème édition de l’étude Digital IQ Index


Le groupe de réflexion pour l’innovation digital L2, créé par le professeur de marketing Scott Galloway, vient de publier les résultats de la troisième édition du Digital IQ Index, une vaste étude* qui s’intéresse aux compétences numériques de trente-cinq marques d’horlogerie et de joaillerie en matière de web. En voici les principaux enseignements.



« Le secteur de l’horlogerie et de la joaillerie est très en retard sur le online. Pour cette première mesure isolée (auparavant rattaché au secteur mode) de cette catégorie, près des deux tiers des marques sont identifiées comme faibles ou insuffisantes » explique Scott Galloway dans un récent communiqué.

Et d’ajouter : « Même si ces marques commencent à investir les medias sociaux et le mobile, l’orientation e-commerciale et la compétence en marketing numérique, c’est à dire en termes de recherche, d’e-mailing, et de ciblage, reste encore très à la traine par rapport aux autres industries du luxe ».

Quelques uns des principaux enseignements :


Seulement 29% des marques étudiées proposent du e-commerce. Même si, dans ce secteur, la vente en magasin reste très loin de disparaitre, il est d’autant plus décevant de voir les marques manquer l’opportunité d’orienter les visiteurs de leurs sites vers leurs magasins…

Toutes les marques -sauf trois- ont une présence sur Facebook avec des communautés d’un peu plus de 200 000 fans en moyenne. En revanche, l’adaptation des sites à la consultation optimisée sur mobile passe de 7% en 2010 à 39% cette année. De plus, les marques commencent à abandonner les très lourds sites en flash en faveur de sites plus aisément consultables, plus partageables et surtout plus centrés sur les produits.

Avec le lancement d’une chaine sur Youtube et son application pour Ipad, Cartier est l’un des grands gagnants cette année, mais malgré cela, la marque n’enregistre quand même qu’un QI digital « moyen ». Toujours selon le communiqué, la plus grosse déception vient d’un poids lourd du marché : Rolex, qui s’effondre de « doué » en 2009 à « insuffisant » cette année. Les marques emblématiques de la haute horlogerie sont à la traine.

Enfin, moins de la moitié des marques étudiées ont acheté les mots clés liés à leur marque et de ce fait n’apparaissent pas dans le top 3 des annonces sur leur page de recherche. A leur place, sites de e-commerce, sites de ventes flash et discounters saisissent ces rentables espaces du moteur de recherche ! En ne s'intéressant pas aux annonces payées, les marques laissent voir essentiellement des produits discountés dans les vitrines des plus gros points de vente…

Pour consulter l’étude en ligne

Top 10 des marques d’horlogerie et de joaillerie : 1. Tiffany & Co ; 2. Swarovski ; 3. Jaeger-LeCoultre ; 4. David Yurman ; 5. Cartier ; 6. Omega ; 7. TAG Heuer ; 8. Longines et enfin, 9. Montblanc et Pandora (ex-aequo).

*Les marques ont été analysées à travers plus de 350 critères et classées en cinq catégories : génie, doué, moyen, faible ou insuffisant.

Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Octobre 2011 | Lu 866 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances