MEISTERSINGER


MeisterSinger Metris : de la rareté du jaune

Régulièrement, MeisterSinger réalise de petites séries limitées et/ou spéciales qui sont commercialisées à très peu d’exemplaires de par le monde et donc, de facto en France. Cette Metris avec boitier en DLC noir mat de 38 mm arbore un étonnant cadran jaune qui s’avère assez séduisant passé le premier effet de surprise… Une montre produite à cent pièces mais cinq seulement –et pas une de plus- pour la France. Avis aux amateurs. Compter 1.890 euros.


Voici une montre qui n’est pas consensuelle. Et le fait est que cela fait du bien de se retrouver face à un garde-temps qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui dégage une forte personnalité. Et qui a priori, devrait refléter le caractère de celui qui la porte au quotidien.
 
Le cadran jaune est assez rare en horlogerie, mis à part les quelques marques qui ont réalisé des éditions spéciales pour Ferrari ou encore chez Breitling... Sinon, globalement, cette couleur reste très peu utilisée par les grandes marques. Bon d’un autre côté, ce n’est pas forcément le coloris le plus facile à porter…
 
Cette Metris de chez MeisterSinger arbore un boitier en acier DLC noir mat de 38 mm (avec épaulement de protection au niveau de la couronne ; antichoc et étanche jusqu’à 200 mètres) associé à un cadran jaune complété par des chiffres noirs et quelques touches de rouge aux quatre point cardinaux, sur le bout de la trotteuse et sur la date.

De prime abord, ce coloris choque, on ne va pas se voiler la face. Mais au bout de quelques minutes, ce jaune légèrement fumé et assez soutenu, assez « chaud » pour ainsi dire, dégage une belle personnalité et finalement, on se dit… Et pourquoi pas ?
 
Une question légitime d’autant qu’il s’agit là d’une production ultra-limitée de cent exemplaires monde dont cinq seulement seront vendus en France. Bref, vous ne risquez pas de la croiser sur un autre poignet dans une soirée.
 
Pour le reste, on retrouve les caractéristiques de ce modèle : cette Metris affiche un cadran découpé en 144 segments de 5 minutes pour une lecture de l’heure de l’à peu près, ce qui est la philosophie même de la marque.

Animé par une aiguille unique, il offre une typographie claire avec de larges chiffres ; les unités étant précédées, le cas échéant, d’un 0 pour donner un équilibre à l’ensemble. La date apparait de manière standard à 6h.
 
Equipée d’un mouvement automatique suisse (2824-2) bénéficiant d’une réserve de marche de 38 heures, la Metris se porte sur un bracelet de veau marron foncé qui lui va très bien. Avec ce type de cadran, il convient en effet d’opter pour un strap discret afin que l’ensemble ne fasse pas « too much ». Compter 1.890 euros.

Montres-de-luxe.com | Publié le 9 Mai 2019 | Lu 823 fois