Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Montres d'occasion : les conseils de Clotilde Rafine-Ricard de chez Collector Square


Alors que Collector Square, le spécialiste des accessoires de luxe de seconde main s’est installé il y a quelques semaines, dans son nouveau (et splendide) show-room de la rive gauche à Paris, Clotilde Rafine-Ricard, responsable du département horloger vous propose ses conseils avisés sur le marché de la montre de luxe d’occasion.



Comment est perçu le marché de l’occasion des montres de luxe de nos jours ?
Clotilde Rafine-Ricard : plutôt bien globalement. En effet, cela fait une vingtaine d’années que le marché de la montre d’occasion est en vogue. Et cela peut s’expliquer par la conjonction de plusieurs phénomènes. Tout d’abord, l’'accessibilité. En effet, l’'occasion est un moyen de s’offrir des montres iconiques -et de luxe- pour un prix bien inférieur à celui du neuf. On pourrait presque s’en acheter deux pour le prix d’une parfois !
 
Autre point important : l’essor du vintage. Pour certains amateurs, s’offrir une montre vintage, c’est l’opportunité d’acquérir un objet original et beau, dont la production s’est arrêtée et qui est donc devenu rare. C’est aussi l’assurance d’avoir une montre que l’on ne retrouvera pas sur tous les poignets !
 
Certains acheteurs de montres d’occasion se prennent au jeu… Grisés par un premier achat, une première bonne affaire, ils ont souvent envie de partager leur expérience avec d’autres acquéreurs et leur montrer leurs qualités de « bons chineurs » ! De leur prouver qu’ils sont capables de dénicher « la » perle rare. Dans ce contexte, on observe parfois un effet de bouche à oreille vraiment impressionnant !
 
Enfin, dernier point et non des moindres : l’aspect « valeur refuge ». On ne va pas se le cacher, il existe souvent une spéculation autour de certaines marques ou de certains modèles de montres. Notamment sur des pièces rares de chez Rolex, Patek Philippe, Audemars Piguet, Vacheron Constantin ou sur certaines séries limitées. La montre de collection devient alors la valeur refuge de l’investisseur élégant et avisé. 

Pouvez-vous nous donner trois conseils pour bien acheter une montre d’occasion ?
C.R.R. : S'il s'agit d'un premier achat, je pense qu'il faut tout d'abord choisir une montre qui vous ressemble : chic, élégante, casual, sport-chic ou alors, robuste pour pouvoir la porter n’importe où ! Autre point important, c’est la montre qui doit être adaptée au poignet du futur acquéreur et non l'inverse.
 
D’autre part, bien choisir sa montre, c'est aussi comprendre son fonctionnement. De fait, un garde-temps mécanique à remontage automatique ou à remontage manuel demandera toujours un peu plus d’entretien (prévoir une révision tous les 5 ou 6 ans) et d'attention qu'une montre à quartz. Même constat pour une montre qui comporte plusieurs complications !
 
Enfin, même s'il s'agit d'un achat plaisir, il faut toujours rester attentif à l'état général de sa montre et à sa côte en vue d'une éventuelle revente un jour ! Toute garantie liée à son fonctionnement sera également très appréciable car elle permettra de faire face à certains dysfonctionnements.

Que conseilleriez-vous comme achat d’entrée de gamme pour un homme et pour une femme ?
C.R.R. : Pour monsieur tout d’abord, je préconiserais une Rolex Datejust ancienne. Une référence 1603 ou 1601 (avec la lunette cannelée en or blanc) : c’est une valeur sûre en plus d'être un modèle totalement indémodable. Compter de 2.300 à 2.500 euros sur Collectorsquare.com. Toujours pour monsieur, je conseillerais également l’iconique Reverso de Jaeger-LeCoultre, la « première belle montre chic » par excellence. Compter environ 3.300 euros sur Collectorsquare.com.
 
Pour madame maintenant : j’aime la Santos de chez Cartier, le modèle automatique en or et acier -indémodable- qui peut être associé aux différents ors de vos bijoux. Compter environ 1.200 euros sur Collectorsquare.com. Autre modèle intéressant, l’incontournable montre-bijoux Chanel Première noir et plaqué or. Un « must » qui coute dans les 1.200 euros selon son état. Enfin, je conseillerais également les modèles Arceau ou Cape Cod de chez Hermès. Ces deux montres sont toujours chics en toutes circonstances. Et indémodables ! Compter environ 900 euros pour l'Arceau et 1.100 euros pour la Cape Cod sur Collectorsquare.com. 

​Collector Square

Le marché de l’occasion de luxe est en plein boom. En une dizaine d’années, les mentalités ont changé. On n’hésite plus à s’offrir de la seconde main ; même à en offrir. Sacs, valises, bijoux ou montres. Tous les produits de luxe s’achètent… et se revendent. Vous pouvez le faire en direct : de particulier à particulier (avec les risques que cela comporte : problème de paiement pour le vendeur et faux produit pour l’acheteur) ; ou alors, par le biais d’un spécialiste. Certes, cela a un coût, mais ce coût est l’assurance d’acquérir un vrai produit en bon état. En trois ans, Collector Square est parvenu à s’imposer sur le web, comme « le » spécialiste du marché de l’occasion des produits de luxe. Sacs Hermès ou Chanel, bagages Louis Vuitton ou Gucci ou encore, montres contemporaines ou vintage de chez Rolex, Patek Philippe, IWC, Audemars Piguet, Jaeger-LeCoultre… Et bien d’autres.   

Showroom Collector Square
36 boulevard Raspail
75007, Paris
 
Horaires : du lundi au vendredi de 9h du matin à 7h du soir
 
Tél : +33 (0)1 46 34 35 30 

Montres-de-luxe.com | Publié le 4 Août 2016 | Lu 4071 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos