Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Moser Venturer XL Stoletniy Krasniy : série limitée en hommage à Octobre 1917


L’horloger suisse Moser vient de dévoiler une série très limitée de 17 exemplaires de sa Venturer XL qui met le rouge à l’honneur et qui a été réalisée en hommage au centième anniversaire de la célèbre Révolution d’octobre 1917. Ce pièce de 43 mm en acier est dotée d’un cadran rouge fumé arborant le nom de la marque en cyrillique.


Depuis quelques temps, les marques horlogères haut de gamme commencent à se réintéresser à la Russie, pays qui fut pendant des années et des années, une véritable manne pour les marques de montres de luxe avant que ce marché ne s’effondre…
 
Ces dernières semaines, Carl F. Bucherer et Louis Moinet ont ouvert chacune, une boutique exclusive à Moscou et aujourd’hui, c’est au tour de Moser, marque née à Saint-Pétersbourg en 1828, de célébrer le centième anniversaire de la Révolution d’octobre avec l’arrivée d’une série limitée de son modèle Venturer XL qui ne sera produit qu’à 17 exemplaires.
 
Cette célébration de la Révolution d’octobre, qui vit l’avènement de Lénine et du bolchévisme est un peu bizarre de la part d’une marque de montres de luxe qui fut en plus à l’époque, nationalisée par les révolutionnaires ! Mais bon…  

Cette série limitée a été baptisée Venturer XL Stoletniy Krasniy (Centennial Red). Elle met bien évidemment le rouge à l’honneur, ce fameux rouge (« krassniy ») qui possède en russe la même racine que « beau » (« krassiviy »).

Son cadran rouge fumé est complété par deux aiguilles « feuilles » ; il est surmonté du logo original de la compagnie en cyrillique (très sympa) et protégé par un verre saphir bombé. A noter qu’il est dépourvu d’index afin de laisser le « cadran s’épanouir ».

Cette montre en acier de 43 mm accueille le calibre manufacture à remontage manuel HMC 327 avec une réserve de marche de trois jours minimun, cette dernière est d’ailleurs visible coté fond, grâce à la présence d’un verre saphir. L’ensemble est complété par un bracelet en tissu de couleur vert kaki qui vient peut-être rappeler les tenues des révolutionnaires de l’époque…

Pour rappel, Moser fut fournisseur de la cour impériale et des forces armées russes. A l’époque, la réussite est au rendez-vous avec près de 500.000 montres vendues pendant l’existence de Heinrich Moser. Bien plus qu’un nom, H. Moser & Cie. était à l’époque synonyme d’élégance.

Sa renommée était telle que « Moser » devint en Russe le terme générique désignant une montre de qualité. La marque faisait véritablement partie du patrimoine russe, au point qu’elle est mentionnée dans des chansons populaires et les textes de poètes et d’écrivains tels que Dostoïevski.
 
En 1874, à la mort de Heinrich Moser, sa veuve confia les rênes de la fabrique du Locle à Paul Girard et le contrôle de l’entreprise russe à Cornelius Winterhalter, lequel s’allia alors à Octave Meylan. Et c’est là que l’histoire et le présent se rejoignent dans un joli clin d’œil puisque Octave Meylan n’est autre que l’arrière-grand-père d’Edouard Meylan, le PDG actuel de Moser, depuis que sa famille a racheté la compagnie en 2012. Un double retour aux sources pour H. Moser & Cie en résumé.  


Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Octobre 2017 | Lu 1142 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos