Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

New-York : mise en vente de l'une des deux Heuer Monaco de Steve McQueen


Le 12 décembre 2020 à New-York, dans le cadre de la vente Racing Pulse, la maison Phillips in association with Bacs & Russo, proposera l’une des Heuer Monaco de l’acteur Steve McQueen qu’il porta durant le tournage du film Le Mans en 1971. Tout simplement l’un des chronos les plus célèbres au monde qui devrait déchainer les passions.



Voici un chronographe mythique. Et en l’occurrence, le terme n’est pas trop fort. En effet, Phillips va mettre en vente l’un des fameux chronos Heuer Monaco porté ayant appartenu à l’acteur Steve McQueen et qu’il porta pour les besoins du film Le Mans en 1971.
 
Pour rappel, cette montre fut offerte par McQueen au chef mécanicien du film, Haig Alltounian à la fin du tournage. Pour preuve, le fond de boite porte la gravure « To Haig Le Mans 197 ».
 
On ne présente plus la Monaco de chez Heuer (puis TAG Heuer). Depuis cinquante ans, ce chrono carré fait partie des montres mythiques. Pourtant, à l’origine, en 1969, cette montre était un « clou »… Comprendre dans le jargon horloger helvétique : un échec commercial ! C’est d’ailleurs pour cela que Jack Heuer la proposa aux producteurs du film Le Mans, histoire d’essayer de relancer le modèle.
 
Et bien lui en a pris ! En effet, c’est dans ce film que Steve McQueen -qui ne jurait que par sa Rolex Submariner sans date- porta une Monaco pour les besoins de ce long-métrage… Comme le souligne Jack Heuer, « la place privilégiée de la Monaco sur le poignet de l’acteur contribua à créer sa légende, mais c’est le design si particulier du chronographe et le côté résolument novateur du boîtier – aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur – qui la fit sortir du lot ».
 
Comme le souligne Paul Boutros, directeur du département horloger de Phillips pour les USA : « la Heuer Monaco sera toujours associée au glamour et au frisson de la course automobile. (…). Conservée dans un superbe état d'origine avec sa gravure sur le fond du boîtier restant parfaitement nette, elle peut certainement être considérée comme l'une des montres-bracelets Heuer les plus importantes de tous les temps ».

Et d’ajouter : « portée au poignet de McQueen alors qu'il conduisait la Porsche 917 du film à des vitesses supérieures à 200 mi/h, sa provenance incroyable, son merveilleux état de conservation et son histoire riche en adrénaline en font une montre de trophée ultime pour les connaisseurs ». Cela fait effectivement aucun doute.
 
C’est l’un des premiers chronos à remontage automatique au monde, avec le calibre 11 (développé conjointement par Hamilton et Breitling), logé dans le premier boîtier de forme carrée étanche.
 
Aujourd’hui, le film est un classique dont on se souvient pour ses célèbres scènes de courses (en conditions réelles), et tandis que McQueen ainsi que les autres acteurs étaient les visages publics du film, le personnel technique et les voitures, comme la Porsche 917 de Michael Delaney, ont également joué un rôle essentiel.
 
Sans aucun doute, le membre le plus important de l'équipe du tournage était le chef mécanicien, Haig Alltounian, directement derrière McQueen sur l’affiche du film originale. L’acteur a apprécié l’implication d’Alltounian durant tout le tournage, et ce, jusqu’au dernier jour. C’est à ce titre, qu’il lui a offert cette Monaco utilisée lors du tournage du film.
 
Comme le raconte Alltounian dans un documentaire sur Steve McQueen en 2015 « The Man & Le Mans », lorsque McQueen a remis la montre à Haig, il lui a dit « merci de m’avoir gardé en vie tous ces mois ».
 
Lorsque Haig a refusé et a suggéré qu’il l’offre à sa femme ou à son fils, McQueen lui a répondu qu’il ne pouvait pas car il y avait déjà le nom de Haig dessus, faisant référence à l’inscription sur le fond du boîtier, « To Haig Le Mans 1970 ». On imagine aisément le sourire un peu taquin de l’acteur en prononçant cette phrase.
 
La carrière de Haig Alltounian s’étend sur plus de trois décennies dans le sport automobile en tant que pilote professionnel, concepteur et mécanicien. Aujourd’hui, il profite de sa retraite tout en restaurant et en réparant des motos anciennes dans son atelier, spécialisé dans les motos Vincent depuis 1988.
 
Il a participé aux années formatrices de la course américaine,  travaillant avec des légendes du sport automobile telles que Carroll Shelby, Dan Gurney et Bruce McLaren. En plus de sa participation sur Le Mans, il a été consultant sur le thriller de 1964 The Killers et le film de course Winning de 1969 avec Paul Newman et Joanne Woodward.
 
Tout au long de sa carrière, il a travaillé avec certains des plus grands noms de la course tels que Ken Miles, Derek Bell et Jo Siffert, mais le film Le Mans lui tient particulièrement à coeur, pour l’amitié qu’il a développé avec Steve McQueen.
 
En plus de la Monaco, McQueen a également offert à Haig, une moto Norton Commando utilisée lors du tournage qui a suivi le film Le Mans – une autre illustration de la générosité de McQueen – qu’il a toujours aujourd’hui.

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Novembre 2020 | Lu 6312 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances