Oris Big Crown ProPilot GMT


Oris poursuit cette année le développement de sa collection Big Crown ProPilot avec l’arrivée de cette intéressante version en acier dotée d’un imposant boitier de 45 mm qui accueille un calibre mécanique automatique qui permet l’affichage d’un second fuseau horaire. Fonction bien pratique pour les pilotes mais également pour tous les globetrotters. Le tout, à partir de 2.050 euros.



Redessinée, la Big Crown ProPilot GMT Small Second de chez Oris vient compléter de belle manière cette gamme devenue rapidement incontournable, de cet horloger suisse indépendant qui ne commercialise que des montres mécaniques dont certaines sont équipées de calibres manufacture.
  
Introduite en 2014, la collection Big Crown ProPilot propose cette année une fonction GMT qui permet l’affichage d’un second fuseau horaire. Son boîtier rond de 45 mm (étanche 100 mètres) en acier s'ouvre sur un cadran de couleur anthracite mis en lumière par une finition satinée soleil.
 
Contrasté de grands chiffres et de matière luminescente, celui-ci offre une lisibilité optimale des informations qu'il délivre, même dans l’obscurité. A savoir, une petite seconde à 9h, un guichet date à 3h (indispensable pour une GMT digne de ce nom) et un fuseau supplémentaire, indiqué sur une fine graduation 24 h par une aiguille centrale de type « pointer », reprenant la forme d’un avion, petit clin d’œil original à l’aéronautique. Le tout protégé par un verre saphir bombé.

Autre clin d'œil discret aux pilotes, cette nouvelle édition arbore une lunette polie mise en relief par une multitude de petites rainures obliques qui rappellent un élément de turbine de réacteur. Le modèle est bien évidemment équipé d'une couronne surdimensionnée (d’où son appelation de Big Crown), un héritage logique de l'époque des pionniers de l'aéronautique qui devaient régler leurs montres avec d'épais gants de cuir. L'apparition de ces couronnes de grande taille leur a considérablement facilité la tâche.   
 
Cette montre d’aviateur embarque en vol le calibre Oris 748 à remontage automatique qui n’est pas manufacture puisqu’il s’agit d’une base Sellita SW 220-1. Visible au dos, il arbore l'emblématique masse oscillante rouge, signe de reconnaissance des montres Oris. Cet instrument est proposé avec un vaste choix de bracelets : cuir marron foncé ou gris et textile gris, noir ou vert olive avec boucle déployante inspirée d’une boucle de ceinture de sécurité d’avion ; acier inoxydable avec boucle déployante ou encore, textile. A partir de 2.050 euros. 


Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Janvier 2017 | Lu 2057 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos