Panerai Radiomir California 47mm - PAM000931


Depuis quelques temps, Officine Panerai se concentre sur son modèle Submersible qui est décliné en différentes versions très contemporaines… Mais il ne faut pas laisser pour autant le riche passé historique de la marque de côté. Cette nouvelle Radiomir California 47mm et son cadran bien spécifique devrait donc combler les amateurs de Panerai.



Ces deux nouvelles versions de la montre Radiomir, dont voici la première référence, sont inspirées du premier modèle de la marque horlogère italienne. Ce projet a été développé en 1936 à la demande de la Marine Royale Italienne, faisant de cette montre l’un des premiers modèles de plongée au monde. Les tous premiers garde-temps furent d’ailleurs fabriqués par Rolex.
 
La Radiomir California - 47mm (PAM00931) tire son origine du premier modèle Panerai utilisée lors de la Seconde Guerre Mondiale. Ce modèle offre un cadran doré teinté d'un dégradé brun. On retrouve l’association chiffres romains et arabes -dont son appellation California- et de l’unique fonction heures minutes.
 
Ce qui semble être aujourd’hui une figure de style dans l’univers des cadrans émane à l’origine de Rolex. En effet, une fois encore, c’est la marque genevoise qui a créé ce grand classique de l’horlogerie qui de nos jours, se retrouve la plupart du temps dans des modèles rendant hommage à des montres militaires.
 
Ce de type de cadran a été déposé et protégé par Rolex au printemps 1941 -pendant la guerre- sous la référence de brevet 221.643 ; il avait été baptisé « error proof radium dial », ce que l’on pourrait traduire par « cadran radium sans erreur possible ».
 
En effet, ces grands chiffres romains et arabes et ces index surdimensionnés pour l’époque avaient un but bien précis et récurrent dans l’horlogerie : une lisibilité optimale dans toutes les conditions. Quelque soit l’orientation de la montre, impossible de confondre les heures ou les minutes ! Point important pour les militaires. 
 
La dénomination California serait en fait arrivée bien plus tard, dans les années 80. En effet, durant cette période, le Japon connait un boom économique sans précédent. Les Japonais, amateurs de vintage avant la lettre, s’entichent alors des Rolex Bubbleback avec ces cadrans « error proof ».
 
Sauf qu’il y a peu de pièces sur le marché japonais qui s’épuise rapidement. Les revendeurs nippons s’envolent alors vers les USA et notamment vers la Californie et surtout Los Angeles et ses marchands de Melrose Avenue, à la recherche de ces vieilles Rolex si prisées…
 
Par ailleurs, le cadran n’affiche aucune référence à la marque, une condition sine qua non pour cet instrument qui, à l’époque, était protégé par le secret militaire ; cela évitait également d’être repéré et/ou identifié par l’ennemi en cas d’interpellation. Ce modèle est doté d’un verre plexi.
 
Outre les aiguilles en acier, bleuies grâce à une flamme dont la température est contrôlée entre 290°C et 300°C, son boîtier est constitué d’acier inoxydable AISI 316L, revêtu pour la première fois d’un film permettant d’atténuer les marques d’usure.
 
Cette montre à l’allure résolument vintage est équipée du calibre P 3000 conçu pour correspondre aux dimensions de la Radiomir California - 47mm ; avec une taille de 16½ lignes, il offre une réserve de marche de trois jours grâce à deux barillets en séries, et affichant les heures et les minutes.
 
Elle se porte sur un bracelet en cuir de veau brun foncé avec une surpiqûre beige réalisé dans du cuir de Toscane (cuir de veau italien teint en Italie) selon un style vintage, agrémenté d’une boucle en forme de trapèze forgé du même acier que celui du boîtier. Compter 8.500 euros.

Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Novembre 2019 | Lu 256 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos