Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Parmigiani Fleurier Ovale Pantographe : poésie mécanique


La manufacture horlogère suisse Parmigiani Fleurier vient de présenter une toute nouvelle collection de montres de forme ovale. Parmi elles, un modèle magique et étonnant qui, pour respecter la forme ovale de ce nouveau garde-temps (or rose ou or blanc), est doté d’aiguilles télescopiques en titane bleui qui se rétractent ou s’allongent en fonction des heures. Un peu à l’image du temps qui passe : parfois si court, parfois si long.



Parmigiani Fleurier Ovale Pantographe
Il n’est jamais facile de lancer une nouvelle collection de montres. Et encore moins lorsqu’il s’agit d’un modèle de forme ovale. Pourtant, incontestablement, Parmigiani Fleurier a réussi son pari avec l’arrivée, cette année, d’une nouvelle ligne qui intègre le catalogue.
 
L’inspiration est née, comme tant d’autres, d’une pièce de restauration. La prestigieuse montre ovale à aiguilles télescopiques. Une création des deux anglais Verdon et Stedman. Une pure merveille de l’horlogerie qui est passée par les ateliers de restauration de la marque fleurisanne en 1997.
 
Cette pièce a définitivement marqué les esprits, tant par sa forme elliptique enchanteresse que par la magie de sa complication. En effet, ses deux aiguilles télescopiques suivent les contours du boîtier, s’allongeant et se raccourcissant au gré de l’ellipse et s’approchent au plus près des chiffres comme pour renforcer la lecture de l’heure. La souligner de manière poétique. Un peu à l’image du temps qui passe : parfois si court, parfois si long.
 
Cette nouvelle ligne ovale et la maîtrise de la complication pantographe illustrent deux caractéristiques majeures qui sont propres à Parmigiani Fleurier. D’une part l’indépendance complète de la marque du fait de son appareil de production verticalisé. Cela garantit en d’autres termes, le potentiel de recréer les composants d’une haute complication réellement unique et la capacité de manufacturer les formes les plus originales.
 
D’autre part, cela souligne une fois encore le lien indéfectible de Parmigiani Fleurier avec la restauration des pièces anciennes. Les merveilles horlogères de nos pères sont un biais de connaissance et d’apprentissage, elles enseignent une exigence de bienfacture et constituent enfin une source d’inspiration intarissable pour les œuvres du présent. A l’image de la montre ovale et son interprétation aujourd’hui, la restauration chez Parmigiani Fleurier est ce dialogue constant entre l’excellence du passé et la recherche de ses expressions horlogères futures.
 
Le point culminant de la nouvelle collection ovale est indéniablement la complication Pantographe avec la danse subtile des aiguilles au gré du temps. Ces dernières sont dites « pantographes » car elles obéissent au principe de l’instrument dont elles tiennent leur nom, c’est à dire la multiplication d’une longueur par un facteur donné pour atteindre une échelle de taille plus grande ou plus petite.
 
Plus concrètement, une came au centre du mouvement détermine une certaine longueur, laquelle est ensuite répliquée un nombre X de fois sur l’ensemble de l’aiguille. En d’autres termes, c’est la mesure de cette came centrale qui donne les informations de déploiement de l’aiguille et qui la module au fil de sa course autour du cadran.
 
Cette trajectoire et son élongation ont été soigneusement étudiées pour que l’ellipse décrite par les aiguilles soit harmonieuse et parfaite. Grâce à une simulation informatique, l’on s’est également assuré que l’aiguille des minutes ne soit jamais aussi rétractée que celle des heures – c’est à dire que l’on ne puisse pas confondre 12h15 avec 3h00 par exemple.
 

Parmigiani Fleurier Ovale Pantographe

Parmigiani Fleurier Ovale Pantographe
Malgré les attentes, le principal défi de cette pièce d’exception n’est pas la complication horlogère en elle-même, mais réside plutôt dans la découpe et surtout, l’assemblage des aiguilles télescopiques.

Après avoir envisagé plusieurs techniques différentes, les horlogers de Parmigiani Fleurier ont opté pour une technologie de pointe pour tailler les fins segments de titane qui composent les aiguilles. Il s’agit d’un découpage au laser de dernière génération fonctionnant à l’eau et à l’azote et garantissant une précision de 2 à 4 µm !

Il a fallu une année de tests menés à l’école polytechnique de Lausanne pour aboutir à la finesse voulue.
 
Ceci nous mène à l’étape de l’assemblage où cet environnement hi-tech s’efface pour laisser place à la main de l’homme. En effet, la précision des machines, si parfaite soit-elle, ne remplace jamais l’œil et le geste de l’horloger (l’intelligence de la main propre aux artisans) dans les étapes cruciales.

Et lorsqu’il s’agit de river les différents segments de titane entre eux, c’est une affaire de toucher et d’oreille. Il faut saisir au fil des percussions, le moment où le rivet se déforme – entendre ce « tac » particulier de la matière qui subit une altération pour cesser précisément son travail. A la fin de l’opération, les segments en titane doivent coulisser entre eux de façon complètement libre, mais sans le moindre jeu. C’est donc un équilibre extrêmement sensible que les horlogers doivent trouver à chaque intersection de la structure pour garantir le bon fonctionnement de l’ensemble.
 
La nouvelle collection ovale de Parmigiani Fleurier se décline sous plusieurs modèles différents mais tous possèdent cette carrure singulière de forme elliptique en tant qu’élément fédérateur. Michel Parmigiani et son équipe ont livré une importante recherche afin d’arriver à la forme ovale la plus aboutie en termes d’harmonie des proportions et d’ergonomie. Le défi principal de cette quête a consisté à apporter une consonance masculine à ce produit tout en courbes et en arrondis, évoquant la féminité.
 
Le choix de l’ovale : il a été décidé de se détourner de l’ellipse pure et glisser vers la forme en anse de panier, c’est-à-dire, de « gonfler » l’ovale sur sa diagonale afin de lui conférer une dimension plus masculine.

Ensuite, il s’est agi de trouver une proportion idéale entre la carrure et la lunette afin d’affiner le profil relativement épais de la montre. Pour ce faire, les designers ont cherché une ligne séparatrice des deux éléments qui soit à une hauteur suffisamment définie pour créer une impression de finesse et casser les arrondis.
 
Enfin, le produit a gagné un aspect acéré et pointu grâce à l’anglage systématique de ses surfaces. Le fait de chanfreiner les volumes apporte des angles à la pièce, ajoute des droites là où il y avait des arrondis. Il en résulte un aspect affûté et tranchant par les jeux de lumière ainsi créés – un aspect résolument masculin en dépit des courbes.
 
On retrouve donc ici la même logique qui avait guidé la recherche esthétique autour de la Bugatti Super Sport. Un produit essentiellement rond lui aussi, auquel on avait ajouté des droites et des angles pour obtenir un jeu de lumière affinant le produit et pour gagner un effet général de nervosité, une dimension masculine. Le design de la collection ovale est donc un jonglage délicat de courbes et de droites –à l’image des aiguilles du pantographe– pour atteindre cet équilibre des genres et cette élégance qui se nomme d’elle-même.
 
Le mouvement de base de l’Ovale Pantographe est le plus ancien de la maison Parmigiani Fleurier : il s’agit du calibre PF110 consacré à la ligne Hebdomadaire. En y ajoutant le module des aiguilles rétractiles, ce nouveau mouvement porte le sigle PF111 et rassemble donc un pantographe sur mouvement manuel avec une réserve de marche de 8 jours. L’ovale pantographe se décline en un boîtier en or rose ou en or blanc mais garde toutefois le même cadran absolument somptueux avec un motif grain d’orge –subtile alternance de droites et de courbes une fois encore– qui donne du relief à la pièce.
 
Très symbolique dans l’histoire de l’horlogerie, la couleur bleue est à l’honneur. Les aiguilles pantographes sont en titane bleui, qui est une nuance obtenue après une phase de chauffe très difficile à réaliser à plus de 550 degrés. Les index et chiffres sont acier bleui résultant d’un traitement PVD.
 

Spécificités techniques de la montre Parmigiani Fleurier Ovale avec aiguilles télescopiques

Parmigiani Fleurier Ovale Pantographe calibre
Mouvement PF 111à remontage manuel. Réserve de marche de 8 jours.
Calibre 13’’’ x 10 ½''' – 29.3 x 23.6 mm.
Epaisseur : 4.9 mm.
Fréquence : 3 Hz – 21’600 A/h.
28 rubis. Deux barillets en série. Raquette à col de cygne.
Nombre de composants : 227.
Décoration « Côtes de Genève », ponts anglés à la main.
               
Fonctions
Heures, minutes, quantième à guichet.
Réserve de marche indiquée par disque.
 
Boîtier de forme ovale : 45.0 x 37.6 mm.
Epaisseur : 12.0 mm.
Matière : or rose et or blanc 18 ct. Finition polie.
Glace en saphir traitée antireflet.
Couronne : 6 mm.
Fond avec glace en saphir.
Numéro individuel gravé sur le fond.
 
Etanchéité : 30 m.
 
Cadran Grain d'orge argenté, index et chiffres appliques traités PVD bleu.
Aiguilles télescopiques qui s'adaptent au pourtour de la pièce.
 
Bracelets alligator Hermès indigo avec boucle ardillon sur or rose et blanc 18 ct, finition polie.

Parmigiani Fleurier Ovale Pantographe : poésie mécanique

Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Juillet 2013 | Lu 1605 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques