Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Parmigiani Fleurier Tonda PF GMT Rattrapante : belle découverte Watches & Wonders 2022


Voici probablement l’une des plus belles découvertes du salon Watches & Wonders 2022 : la Tonda PF GMT Rattrapante de Parmigiani Fleurier : une montre de 40 mm en acier avec lunette en platine de toute beauté qui propose un calibre « manufacture » automatique micro-rotor GMT Rattrapante qui offre une lecture « double fuseau horaire » originale voire même, un tantinet romantique. Le luxe en toute discrétion. Pour esthètes seulement.



Enfin ! L’arrivée de Guido Terreni, PDG de Parmigiani Fleurier depuis janvier 2021 et ancien président de Bvlgari horlogerie pendant une décennie -on lui doit notamment la fameuse Octo qui ne cesse de rafler des prix horlogers- semble avoir remis la manufacture fleurisane sur de bons rails !
 
On découvrait en effet l’an passé, en septembre 2021 à l’occasion de la Geneva Watch Week, la collection Tonda PF : une montre sport-chic s’inscrivant totalement dans la tendance des garde-temps avec bracelet intégré en acier, or ou autre métal.
 
Aujourd’hui et à l’occasion de Watches & Wonders 2022, cette collection s’étoffe de très belle manière avec l’arrivée de différents modèles et notamment, la découverte de cette Tonda PF GMT Rattrapante de 40 mm en acier avec lunette finement cannelée en platine. Une montre qui propose une fonction « dual time » originale voire même, romantique dans son approche.

Pourquoi l’avoir baptisée « Rattrapante », terme de prime abord « étrange » pour une GMT car utilisé généralement pour les chronographes ?
 
Tout simplement car l’aiguille GMT en or rose se cache sous l’aiguille des heures en rhodium (elles ont la même taille et la même forme) ; qu’elle apparait lorsqu’on change de fuseau horaire grâce au poussoir ergonomique placé à 8h qui déplace l’aiguille en rhodium (heure de destination) par saut d’une heure ; et que cette dernière se replace tout en douceur sur l’aiguille en or rose (heure de votre domicile) d’une pression sur le bouton poussoir de la couronne de remontoir à 3h.
 
On remarquera le parti pris esthétique de l’aiguille « hometown » en or rose qui s’accorde avec le poussoir or rose de la couronne : ce métal n’a pas été choisi au hasard. En effet, l’or rose est un or doux et chaud, un or qui affiche le temps « de la maison » et qui vise à vous rappeler celles et ceux que vous aimez. Une belle idée pour cette complication tant appréciée des voyageurs au long-cours !  

Pour le reste, cette montre joue l’épure ! Le bracelet en acier et en chute, d’une souplesse remarquable,  s’intègre parfaitement à la boite en acier et lunette finement cannelée en platine de 40 mm, étanche à 60 mètres.

Le cadran, minimaliste et d’un beau bleu (Milano Blue), est entièrement décoré d’un splendide guillochage Grain d’Orge associé à des index et un logo en applique.
 
Et heureusement, les designers, pour conserver cette belle unité, n’ont pas mis de date, fonction pourtant utile dans une GMT.

Côté moteur ? Parmigiani Fleurier a opté pour un calibre manufacture (rappelons que PF possède plusieurs unités de production capables de fabriquer une montre de A & Z) automatique avec micro-rotor (207 composants) ce qui explique que cette sportive-chic reste relativement fine (10,7mm). Battant à 3Hz, il est visible à travers le fond saphir de la boite et assure une réserve de marche de 48 heures.
 
A découvrir à Paris chez Bucherer, l’un des rares détaillants à proposer cette montre aux amateurs.

Montres-de-luxe.com | Publié le 4 Avril 2022 | Lu 7580 fois