Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Patek Philippe 5204 : nouveau chrono rattrapante et QP en or rose avec cadran anthracite


La prestigieuse manufacture horlogère genevoise Patek Philippe vient de dévoiler trois nouveautés. Et parmi elle, cette sur le boîtier or rose de 40 mm qui allie en 2021, un cadran et un bracelet gris ardoise assortis. Une nuance rare contribue à renouveler le style de ce grand classique toujours équipé du calibre maison, le CHR 29-535 PS Q à remontage manuel de près de 500 composants ! Compter 269.600 euros.



Patek Philippe a toujours eu à cœur, que ses mouvements portent l’empreinte de la manufacture et qu’ils soient entièrement conçus et fabriqués dans ses ateliers. Mais cette règle –et ce n’est pas un secret- a connu pendant longtemps une seule exception...
 
En effet, jusqu’au lancement du calibre « maison » CH 29-535 PS, les chronos PP étaient équipés du calibre 27-70 de Nouvelle Lémania, entièrement modifié selon les prescriptions de la manufacture et produit en exclusivité pour Patek Philippe. Les finitions et l’assemblage de ce calibre s’effectuaient à Genève –ce qui en faisait, aux yeux de nombreux connaisseurs, le plus beau et le meilleur mouvement de chronographe au monde.
 
Au tournant du millénaire, la manufacture s’est lancée dans une grande offensive dans le domaine du chronographe, qui a vu naître successivement le calibre de chronographe à rattrapante le plus plat du monde CHR 27-525 PS en 2005, le mouvement de chronographe automatique à Quantième Annuel CH 28-520 IRM QA 24H en 2006 et –en 2009– le calibre chronographe classique CH 29-535 PS avec remontage manuel, roue à colonnes et embrayage horizontal.

Avec trois calibres de base et un module chronographe développé pour la Triple Complication référence 5208, la manufacture a ainsi lancé en seulement sept ans pas moins de huit mouvements chronographes !
 
Ces huit mouvements chronographes prennent place dans une collection courante de plus de 50 mouvements entièrement développés et fabriqués par la manufacture, dont 17 calibres de base comprenant des mouvements simples à remontage manuel, plusieurs mouvements automatiques, ainsi que des mouvements à tourbillon, à Quantième Perpétuel, à quantième annuel, à répétition minutes, à fonctions astronomiques, etc.
 
Avec son remontage manuel, ses deux roues à colonnes et son embrayage horizontal, le mouvement chronographe à rattrapante et quantième perpétuel CHR 29-535 PS Q présente toutes les caractéristiques d’une architecture traditionnelle propre à séduire les connaisseurs.
 
Rappelons que le calibre de base CH 29-535 PS est doté de six innovations brevetées, mais aussi sur la construction du module de quantième perpétuel, déjà connue par la référence 5270 lancée en 2011. Le mouvement possède, comme le calibre de base, une fréquence de 4 Hz, un compteur 30 minutes instantané, une petite seconde permanente et une réserve de marche de 65 heures.

Il se distingue par un mécanisme de rattrapante entièrement retravaillé et optimisé grâce à deux innovations techniques : un nouveau système d’isolateur pour le levier de rattrapante et un mécanisme (demande de brevet en cours) garantissant une meilleure superposition entre l’aiguille de rattrapante et l’aiguille de chronographe.
 
Le module de quantième perpétuel équipant le nouveau chronographe à rattrapante classique Patek Philippe est déjà connu par la référence 5270, présentée en 2011. Il comporte 182 pièces pour une épaisseur de 1,65 mm (sur une hauteur de mouvement totale de 8,70 mm). Cette prouesse démontre avec quelle virtuosité Patek Philippe maîtrise ces mécanismes ultrasophistiqués mariant grandes bascules, étoiles de la date, du jour et du mois, cames de l’année, cames amovibles pour les années bissextiles, ressorts sautoirs et autres pièces complexes.
 
Comme dans tous les garde-temps de la manufacture, ces composants ne séduisent pas seulement par leur fabrication ultraprécise, mais aussi par leurs finitions raffinées –avec flancs étirés à la main, surfaces adoucies et arêtes anglées et polies– l’anglage présentant une légère courbure concave.

​Les roues et pignons en acier sont également terminés avec le plus grand souci d’excellence artisanale et leurs dents polies une à une à la main sur une meule de bois dur.

​Ce travail de longue haleine ne répond pas qu’à des préoccupations esthétiques. Des surfaces parfaitement lisses contribuent à diminuer les frottements, à réduire l’usure et à optimiser la transmission d’énergie.

Malgré l’extrême complexité technique du mouvement de base, du mécanisme de rattrapante et du module de quantième perpétuel, les douze affichages figurant sur le cadran se distinguent par leur lisibilité hors pair. Comme sur la référence 5270 de 2011, avec l’aiguille de rattrapante en plus, ce cadran présente le visage typique des chronographes à quantième perpétuel classiques Patek Philippe.
 
Le jour et le mois s’affichent conformément à la tradition dans deux guichets en ligne placés à 12h. Le quantième à aiguille, situé à 6h, intègre le guichet pour les phases de lune. La seconde permanente et le compteur 30 minutes instantané s’inscrivent dans deux cadrans auxiliaires à 9h et 3h, placés légèrement plus bas que le milieu du cadran –une caractéristique du calibre chronographe « maison ».

Deux petits guichets ronds permettent d’afficher le cycle des années bissextiles à 4h30 ainsi que l’indication jour/nuit à 7h30 –une fonction simplifiant le réglage du calendrier. Le cadran de couleur opalin argenté est en or 18 carats. Il porte douze index appliques de type « bâton » en or gris. Grâce à leur revêtement luminescent, ces index ainsi que les aiguilles des heures et des minutes en or oxydé noir garantissent une excellente lisibilité de nuit.
 
Cette référence 5204 est logée dans un boîtier en or rose de 40 mm de diamètre et 14,30 mm d’épaisseur. Ce boîtier en trois parties, avec attaches de bracelet droites, est doté au recto d’un verre saphir bombé tenu par une lunette concave. Il présente au verso un fond en verre saphir qui peut être échangé contre un fond massif en or rose livré avec la montre.
 
Ce modèle se décline depuis 2016 dans deux autres versions en or rose, l’une avec cadran opalin argenté et bracelet en alligator brun chocolat (5204R-001), l’autre avec cadran noir ébène opalin et bracelet « goutte » en or rose (5204/1R).

Montres-de-luxe.com | Publié le 18 Octobre 2021 | Lu 6788 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail