Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Patek Philippe Nautilus 5712/1R-001 : toute or rose


Alors que Patek Philippe a dévoilé la semaine dernière sa « nouvelle » Nautilus 5811/1G, la manufacture genevoise en a également profité pour présenter d’autres évolutions de ce modèle de légende avec l’arrivée, entre autre, d’une nouvelle référence de 5712 entièrement en or rose. De toute beauté.



La référence 5712 de chez Patek Philippe n’est pas nouvelle en soi. Mais son interprétation si. Ce modèle atypique de Nautilus fut présenté pour la toute première fois en 2005 sous la référence 3712 qui ne restera en catalogue qu’une année !
 
Heureux ceux qui l’ont conservé jusqu’à ce jour, malheureux ceux qui l’ont revendue car il s’agit d’une véritable pièce de collection produite en toute petite quantité.
 
La 5712 en tant que telle sera donc présentée un an plus tard dans sa version en acier mais également dans une référence en or rose avec bracelet en alligator et cadran marron puis dans un modèle en or gris avec cadran gris, toujours sur bracelet en alligator. Toutes ces références étant toujours en catalogue à ce jour.

Cette année, c’est donc la toute première fois que cette référence avec quantième à aiguille, phases de lune et indicateur de réserve de marche est proposée toute en or, rose en l’occurrence. Boitier et bracelet.
 
Le boîtier de 40 mm est étanche à 60 m, la lunette octogonale et le confortable bracelet intégré sont rehaussés par un élégant contraste de finitions polies et satinées, effectuées entièrement à la main.
 
Elle est associée à un cadran brun « soleil » avec un dégradé de noir à la périphérie. Le cadran affiche ces trois complications dans la même disposition que les autres modèles de la série.

Il présente une petite seconde à 4h, une indication de la réserve de marche entre 10h et 11h, un calendrier à aiguille à 7h ainsi qu’un affichage des phases de Lune dans un guichet cintré au centre de l’échelle circulaire du quantième.
 
Au cœur de cette Nautilus compliquée bat le célèbre Calibre 240 PS IRM C LU Patek Philippe à remontage automatique. Le système de mini-rotor en or 22 carats intégré à la platine permet de limiter l’épaisseur du mouvement à 3,98 mm, un profil étonnamment plat pour un calibre aussi sophistiqué.

​Evolution du bracelet (qui était l'un des points faibles de la 5711 et de la 5712) qui est ici doté d’une boucle déployante Patek Philippe brevetée, sécurisée par quatre points d’accroche indépendants, ainsi que d’un nouveau système de « mise à l’aise » verrouillable permettant de gagner 2 ou 4 mm de longueur grâce à une manipulation simple, rapide et sûre, pour un plus grand confort au quotidien.






Montres-de-luxe.com | Publié le 24 Octobre 2022 | Lu 7510 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail