MEISTERSINGER


Perigraph MeisterSinger : coup de blues

La marque horlogère allemande MeisterSinger, bien connue des amateurs de montres pour ses garde-temps dont la lecture de l’heure s’effectue par le biais d’une mono-aiguille, poursuit le développement de ses collections avec l’arrivée de sa Perigraph en version cadran bleu. Un vrai coup de blues à moins de 2.000 euros.


Perigraph MeisterSinger
Depuis quelques années, pratiquement toutes les marques horlogères se mettent, non pas au vert, mais au bleu… Le cadran bleu devenant un nouveau standard dans l’industrie. D’ailleurs, certains spécialistes n’hésitent pas à dire que le « bleu est devenu le nouveau noir » (blue is new black). En d’autres termes, cette couleur est devenue un « must » en matière de cadran. Le fait est que d’une manière générale, le bleu convient à merveille à la lecture du temps qui passe... Et MeisterSinger l’a bien compris puisque cette année, il propose sa Perigraph avec un cadran bleu soleillé ! On adore.
 
Cette pièce est dotée d’un boitier en acier de 43 mm étanche 50 mètres. Sa lunette, très fine, cède toute sa place au cadran d’un bleu marine soleillé. Cette montre, comme toujours chez MeisterSinger, affiche l’heure par le biais d’une mono-aiguille (blanche) et vous indique le temps, selon votre interprétation, à une ou deux minutes près ! De plus, dans ce modèle, un disque de quantième vous offre la date à 12h ; elle est soulignée par un triangle rouge. Coté mécanique, la Perigraph embarque un calibre automatique suisse base ETA 2824-2 ou Sellita SW 200-1.
 
De prime abord, le premier contact avec un garde-temps MeisterSinger peut s’avérer déroutant. Les derniers siècles d’horlogerie nous ayant accoutumé culturellement à la présence de deux aiguilles (bien pratiques et plus précises). Pourtant après une légère adaptation, la lecture de l’heure s’avère presqu’aussi aisée que sur une montre classique. Les cadrans sont composés au total de 144 segments de 5 minutes, soit 12 segments par heures. La position de la mono-aiguille, selon qu’elle soit en face ou décalée de l’un des segments, permet d’avoir une bonne estimation du temps. A quelques minutes près.
 
Rappelons que la marque est née de la passion d’un homme : Manfred Brassler. Grand collectionneur de montres, ce designer a été maintes fois récompensé pour ses créations épurées par des jurys internationaux. Son objectif fut, dès le début, de créer une montre-bracelet à la fois contemporaine et authentique, un garde-temps qui, sans rompre avec la tradition, prenne la pleine « mesure » de son époque.  
 
A noter que ce modèle a été récompensé par le « Red Dot Award » et a été élu « Montre européenne de l’année » par le magazine international WatchWorld.en 2012. Sa version bleue est disponible à la vente dès le mois d’avril 2015.
 
Spécificités techniques
Boîtier acier inoxydable de 43 mm
. verre saphir bombé
. fond transparent vissé
 
Etanche à 50 mètres
 
Cadran bleu saphir soleillé et disque de quantième ajouré et lecture de la date par index
 
Mouvement automatique ETA 2824-2 ou Sellita SW 200-1
 
Réserve de marche : 38 heures
 
Prix de vente public conseillé : 1.850 euros 

Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Mai 2015 | Lu 1411 fois