Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



QP « Patek Philippe Advanced Research » : 300 exemplaires pour découvrir l’Oscillomax à l’oeuvre


La prestigieuse manufacture horlogère genevoise Patek Philippe présente cette année dans sa série « Patek Philippe Advanced Research » (qui inclut au sein de ses calibres les toutes dernières avancées technologiques) une nouvelle pièce d’exception : le Quantième perpétuel référence 5550P « Patek Philippe Advanced Research ». Un garde-temps en platine doté d’un boitier de 37.2 mm de diamètre et 8.8 mm d’épaisseur qui abrite un prodigieux mouvement manufacture intégrant les technologies les plus innovantes. Une pièce de collection qui sera proposée à 300 exemplaires pour le monde.



QP « Patek Philippe Advanced Research » : 300 exemplaires pour découvrir l’Oscillomax à l’oeuvre
Pour présenter ses trois premières innovations majeures dans le domaine de la technologie du Silinvar, matériau dérivé du silicium, Patek Philippe a édité à l’occasion de chaque lancement un Quantième Annuel avec calibre automatique 324 S IRM QA LU.

Ces montres spéciales, toutes estampillées « Patek Philippe Advanced Research » ont été proposées en éditions limitées de 100 à 300 pièces ; toutes trois épuisées dès leur introduction ; toutes trois d’ores et déjà très recherchées par les collectionneurs qui savent que ces pièces sont de véritables placements…

A l’heure de dévoiler son nouvel ensemble Oscillomax, pour lequel Patek Philippe a déposé 17 brevets et demandes de brevets couvrant l’ensemble de ses composants, la manufacture a opté pour le calibre automatique 240 extra-plat avec quantième perpétuel. Ce garde-temps intègre trois composants Patek Philippe brevetés en Silinvar : le spiral Spiromax, l’échappement Pulsomax et le balancier GyromaxSi.

Une nouvelle technologie pour un mouvement de légende

Pour mettre en lumière les avantages de la technologie du Silinvar, Patek Philippe a choisi un mouvement affichant plus de trente ans de succès : le calibre automatique 240 extra-plat. « Cette démarche permet d’illustrer l’alliance étroite entre tradition et innovation » assure la marque dans son communiqué. Elle montre également que même une construction aussi bien pensée que celle du calibre 240 –un mouvement culte parmi les passionnés d’horlogerie– peut encore être optimisée.

Avec le changement quotidien de la date, du jour et de la phase de lune ainsi que les sauts périodiques du mois et de l’année, la version à calendrier perpétuel de ce mouvement –le calibre 240 Q– offre des indications gourmandes en énergie. Un support idéal pour mettre à l’épreuve l’efficacité énergétique du nouvel ensemble Oscillomax.

QP « Patek Philippe Advanced Research » : 300 exemplaires pour découvrir l’Oscillomax à l’oeuvre
Calibre 240 Q Si : une autonomie de marche de max. 48 heures augmentée à max. 70 heures

Comme de coutume chez Patek Philippe, la désignation du calibre 240 Q Si dit l’essentiel de ses fonctions : avec Q pour quantième perpétuel et Si pour Silinvar.

La technologie du Silinvar entraîne sur ce classique horloger une avancée spectaculaire. Grâce à des composants novateurs comme l’échappement Pulsomax et le balancier GyromaxSi, le rendement de l’Oscillomax est considérablement amélioré.

« Ce gain s’explique principalement par le poids nettement plus léger des composants en Silinvar en comparaison avec les composants usuels, par la géométrie optimisée de l’ancre et de la roue d’ancre ainsi que par l’aérodynamisme amélioré et la meilleure répartition de masse du balancier GyromaxSi » assure la manufacture genevoise dans son communiqué.

Le rendement élevé de ce nouveau système a permis d’accroître l’autonomie de marche du mouvement d’environ 50% sans modifier ni le ressort de barillet, ni la fréquence ou l’inertie de l’oscillateur. Cette construction apporte encore un avantage supplémentaire permettant d’augmenter la vitesse de remontage.

Le quantième perpétuel automatique en édition spéciale « Patek Philippe Advanced Research » présente ainsi une réserve de marche -très confortable- de max. 70 heures, suffisante pour rester au repos tout un week-end (pendant lequel vous pouvez porter votre Nautilus 5712, modèle plus sportif de la marque). Le possesseur d’une de ces montres appréciera d’autant plus son quantième perpétuel quand il le remettra au poignet le lundi sans devoir effectuer aucun réglage. Autre avantage, cette construction apporte une amélioration de la fiabilité en raison du fonctionnement sans lubrification.

Troisième élément de l’ensemble Oscillomax : le spiral breveté Spiromax en Silinvar. Grâce aux propriétés physiques exceptionnelles du matériau et à une géométrie exclusive et brevetée (courbe finale Patek Philippe, fixations à l’axe du balancier et au piton intégrées), ce spiral d’avant-garde apporte une contribution décisive à l’isochronisme du mouvement. Il oscille de manière parfaitement concentrique, est entièrement amagnétique et offre une excellente résistance à la corrosion ainsi qu’aux chocs. « De plus, le Spiromax, spiral plat, offre l’avantage d’une épaisseur totale trois fois moins importante que celle d’un spiral Breguet, équivalent en termes d’isochronisme, avec courbe terminale Philips, ce qui permet la construction de mouvements extra-plats » précise encore le communiqué.

Le quantième perpétuel référence 5550P « Patek Philippe Advanced Research » remplit pleinement les exigences très sévères du Poinçon Patek Philippe, qui prescrit pour toutes les montres mécaniques d’un diamètre égal ou supérieur à 20 mm une tolérance moyenne de (-3; +2) s/24 h.

QP « Patek Philippe Advanced Research » : 300 exemplaires pour découvrir l’Oscillomax à l’oeuvre

QP « Patek Philippe Advanced Research » : 300 exemplaires pour découvrir l’Oscillomax à l’oeuvre
Une technique révolutionnaire sous un visage classique

L’édition spéciale du quantième perpétuel «Patek Philippe Advanced Research» référence 5550P, limitée à 300 exemplaires, incarne comme nulle autre l’alliance parfaite entre tradition et innovation. Cela ne se limite pas aux performances « hors norme » du mouvement, telles l’autonomie de marche supérieure, la haute précision, la fiabilité et la facilité d’entretien. Elle se manifeste également dans les moindres détails de l’habillage.

Le boîtier en platine 950, avec design classique Calatrava, attaches incurvées et lunette bombée, est fabriqué dans les ateliers de la manufacture à l’aide du processus traditionnel d’étampage à froid. Le diamant de 0,02 carat qui distingue toutes les montres en platine de la marque, placé habituellement entre les attaches à 6h, brille exceptionnellement à 12h pour céder la place au bouton correcteur des phases de lune.

Le cadran renvoie par de nombreux détails aux prouesses d’avant-garde logées dans le boîtier : touche technique du fond argenté avec décor satiné vertical, sobriété de la minuterie « chemin de fer » avec points des heures luminescents, index des heures de type « obus » en or rose 18 carats et aiguilles heures/minutes de style « feuille » avec revêtement luminescent. Sans oublier les inscriptions sur le cadran –de la signature Patek Philippe Genève à la mention Advanced Research, en passant par les indications du quantième perpétuel dans une police très contemporaine.

Bien sûr, l’Oscillomax peut être admiré au dos du boîtier équipé d’un fond avec verre saphir doté d’une loupe intégrée ! L’oeil est frappé par les reflets bleu violet du Silinvar, par les formes inédites des dents de la roue d’ancre et des palettes d’ancre équipant l’échappement Pulsomax ainsi que par la géométrie radicalement nouvelle du balancier GyromaxSi, avec son contraste attrayant entre Silinvar et or jaune 24 carats. Ce fleuron de nouvelle technologie s’insère au sein d’un mouvement terminé dans toutes les règles de l’art horloger et selon les prescriptions sévères du Poinçon Patek Philippe, avec pièces finies à la main, Côtes de Genève, arêtes légèrement arrondies et polies et gravures dorées.

Ce garde-temps d’exception est livré avec un bracelet en alligator brun grandes écailles carrées, taillé dans les parties les plus précieuses des peaux et cousu à la main. Il est équipé d’une boucle déployante aussi confortable que fiable.

Spécificités techniques du Quantième perpétuel référence 5550P « Patek Philippe Advanced Research »

Calibre 240 Q Si
Mouvement mécanique extra-plat à remontage automatique. Quantième perpétuel avec jour, date, mois et année bissextile par aiguilles. Phases de lune et indication 24 heures.
Diamètre : 27,50 mm
Hauteur : 3,88 mm
Nombre de composants : 281
Nombre de rubis : 25
Masse oscillante : Micro-rotor unidirectionnel en or 22 carats
Fréquence : 21 600 alternances par heure (3 Hz)
Oscillomax : Balancier: GyromaxSi (en Silinvar et or 24 carats)
Spiral plat : Spiromax (en Silinvar)
Echappement : Pulsomax (ancre et roue d’ancre en Silinvar)

Réserve de marche : maximum 70 heures

Affichages : heures et minutes au centre
Jour et indication 24 heures à 9h
Mois et année bissextile à 3h
Date par aiguille et phases de lune dans un guichet à 6h

Fonctions :
Couronne à deux positions :
- tirée: mise à l’heure
- poussée: remontage du mouvement
Boutons correcteurs :
Correction du jour à 9h
Correction de la date entre 11h et 12h
Correction du mois entre 12h et 1h
Correction des phases de lune à 6h
Livrée avec un crayon correcteur en ébène et or gris 18 carats
Signe distinctif: Poinçon Patek Philippe

Habillage
Boîtier : Platine 950
Livrée avec un fond en verre saphir croché équipé d’une loupe intégrée, diamant serti à 12h totalisant environ 0,02 carat
Etanche à 30 mètres (3 bars)
Dimensions du boîtier : 37,20 mm
Epaisseur : 8,80 mm
Epaisseur totale sur loupe : 10,10 mm
Entre-cornes : 19 mm
Cadran : Argenté, satiné vertical avec indication « Advanced Research » décalquée sur le cadran
12 index de type «obus» en or rose 18 carats avec revêtement luminescent
Aiguilles des heures et des minutes de type «feuille» en or rose 18 carats avec revêtement luminescent
Aiguilles de l’indication 24 heures, de l’année bissextile, de la date, du jour et du mois de type «feuille» en or rose 18 carats

Bracelet : alligator grandes écailles carrées brun chocolat brillant, cousu main, avec boucle déployante en platine

Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Juillet 2011 | Lu 4285 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques