RJ-Romain Jerome Space Invaders 40 : totems intergénérationnels... mixtes


La marque horlogère RJ-Romain Jerome, gérée par Manuel Emch, a conservé une âme d’enfant mâtinée de nostalgie… Pour preuve, elle poursuit le développement de sa série Space Invaders avec l’arrivée cette année de deux nouveaux modèles (plus petits avec des boitiers de 40 mm vs 46 précédemment) affichant toujours sur leurs cadrans les célèbres petits vaisseaux spatiaux issus de l’un des tous premiers jeux vidéo sorti en 1978. Deux séries limitées en acier PVD noir de 78 pièces chacune. Attention, les quadras (hommes et femmes) vont adorer !



RJ-Romain Jerome Space Invaders 40
Ne le répétez pas, mais ils sont déjà parmi nous ! Qui ? Les Space Invaders ! Débarqués sur notre planète en 1978, depuis, ces célèbres vaisseaux spatiaux ont colonisé notre univers (on les retrouve même sur les murs et sur les monuments des grandes villes du monde) au point d’imposer leur image subliminale dans l’inconscient collectif de millions d’êtres humains… que seul l’âge -et encore !- a pu guérir de cette ludico-dépendance juvénile.
 
L’horloger RJ-Romain Jerome se rend complice de cette invasion en poursuivant sa collection de montres Space Invaders, qui débarquent cette année équipées de boitiers (acier PVD noir) plus petits que la première série sortie en 2011 : 40 mm versus 46 mm. Ce qui montre bien que le marché revient à des tailles de boitiers plus petits et que ce modèle est en passe de devenir totalement mixte.
 
Inspirées par la conquête de l’espace, quatre rotules fonctionnelles aux quatre « coins » du boîtier arrondi ont été placées comme « pieds » pivotants ressemblant aux pieds du LEM (Lunar Excursion Module) des missions lunaires américaines. Montées sur des axes ancrés dans le boîtier, les rotules permettent à la montre de s’adapter à toutes les tailles de poignet. Rappelant un autre vestige de la conquête de l’espace, un médaillon Moon SilverRJ –un alliage d’argent à très faible taux d’oxydation dans lequel est mélangé de la poussière de Lune– apparaît au dos du boîtier.

RJ-Romain Jerome Space Invaders 40
Le cadran est conçu avec une base de trois différents niveaux. Les deux premiers niveaux ont été microbillés avec des traits « tirés », ce qui permet de donner une finition pixélisée au troisième niveau. Finalement, les Space Invaders sont méticuleusement usinés, pièce par pièce, puis laqués dans différentes couleurs ou tout en blanc pour ensuite être appliqués à la main sur le cadran.  
 
Manuel Emch, le PDG de la marque, est lui-même un ancien ludico-dépendant de ce jeu vidéo devenu une légende pour tous ceux qui ont grandi dans les années 1980 : c’était tout simplement le premier jeu électronique, la première « Killer Application » sur console fixe (borne d’arcade) de son époque. Au Japon, à l’époque, la folie Space Invaders avait même provoqué une pénurie de pièces de 100 yens lors de la sortie du jeu. Space Invaders et ses personnages pixellisés ont été le premier divertissement « iconique » de l’histoire que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre… Depuis, des milliers d’heures de télévision et des centaines d’expositions culturelles ont été consacrés à cette « légende » générationnelle.
 
En accord avec la société Taito Corporation, l’horloger rend donc, une nouvelle fois hommage à la culture populaire de la fin du XXème siècle en lançant une double série limitée de montres Space Invaders (78 exemplaires chacune), conçues comme autant de totems générationnels.

Spécificités techniques de la montre RJ Romain Jerome Space Invader 40 Colors

Calibre RJ003-A mouvement mécanique à remontage automatique
Fréquence 28,800 A/h
Empierrage 30 rubis
 
Réserve de marche 40 heures
 
Etanchéité 30 mètres (3atm)
 
Fonctions : heures et minutes centrales
 
Boîtier 40 mm acier PVD noir
Cornes dotées de vis de sécurité et de rotules intégrées pour une adaptation optimale au poignet
Fond stellaire grené avec médaillon gravé en Moon SilverRJ, représentant la Lune
Vis de sécurité RJ située dans le fond de la boîte, exclusivement accessible aux horlogers
Couronne vissée en PVD noir
 
Cadran 3D noir avec 3 niveaux satinés-microbillés « Space Invaders » pixélisés avec laque de couleur
Aiguilles noires et satinées avec Superluminova C1
 
Bracelet caoutchouc noir, intérieur stellaire grené et boucle acier PVD noir
 
Edition limitée 78 pièces
 
Prix de vente public conseillé 11.950 euros
 
Référence RJ.M.AU.IN.021.02

Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Septembre 2014 | Lu 602 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques