Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Réservoir Hydrosphère : heures sautantes et minutes rétro en plongée


La marque horlogère franco-suisse poursuit sur sa lancée de création de montres à heures sautantes et minutes rétrogrades avec l’arrivée cette année, d’une plongeuse totalement atypique : l’Hydrosphère, un garde-temps en acier de 45 mm, étanche 250 mètres, qui s’inspire pour son cadran, des manomètres de plongée sous-marine.



Voici une montre qui ne laissera personne indifférent. On aime ou pas, mais le fait est que le design de cette nouveauté Réservoir (que l’on doit à Studio Divine à Hong-Kong) est puissant et fort, ce qui permet à cette plongeuse de ne se ressembler à aucune autre.
 
Comme toutes les montres de la marque, elle s’inspire d’un instrument de mesure : cette fois-ci, c’est le manomètre de plongée sous-marine qui a servi de base à la création de cette pièce qui est par la même occasion, la toute première « plongeuse » de Réservoir.
 
Elle embarque un imposant boitier de 45 mm en acier brossé étanche à 250 mètres qui tombe bien sur le poignet compte-tenu de l’absence de cornes pour le bracelet d’une part, et d’autre part, de son fond de boite concave.

La couronne de remontoir est vissée et habillée de caoutchouc ; amusant, elle reprend le design des robinets d’arrivée d’air comprimé des bouteilles de plongée.
 
Comme toute montre de plongée qui se respecte, celle-ci est munie d’une lunette tournante unidirectionnelle -en céramique avec double graduation- mais également d’une valve à hélium et d’un indicateur de marche (au centre en lieu et place de trotteuse) qui permet au plongeur de vérifier que sa montre fonctionne pendant ses expéditions sous l’eau…
 
Le cadran est disponible en trois versions : noir, blanc ou bleu. A noter que l’heure sautante située à 6h est dotée d’une loupe pour faciliter la lecture de… l’heure. Le traitement en Superluminova est placé sur l’aiguille des heures et les index sur l’Hydrosphere Blackfin et sur l’Hydrosphere Blue Hole et directement sur le cadran sur l’Hydrosphere Air Gauge (c’est donc le cadran lui-même qui est luminescent). L’ensemble est protégé par un verre saphir traité anti-reflet.

Côté moteur, l’Hydrosphère embarque un calibre ETA 2824-2 à remontage automatique associé à un module breveté « Réservoir » de 124 pièces qui permet l’affichage rétrograde et sautant. La réserve de marche est standard avec seulement, 37 heures.
 
Le bracelet en acier 316L contient une extension coulissante à double poussoir, afin de régler facilement la montre à son poignet lors du port d’une combinaison de plongée. La montre est vendue avec un second bracelet en caoutchouc.
 
Une belle plongeuse qui ne ressemble à aucune autre pour 4.250 euros qui confirme le succès de cette jeune marque qui connait un très beau développement sur le marché de l’horlogerie.


Montres-de-luxe.com | Publié le 17 Avril 2019 | Lu 1056 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos