Reservoir Longbridge Nightfall : version palladium avec cadran bleu


La jeune marque horlogère Reservoir poursuit le développement de ses collections avec l’arrivée de cette nouvelle Longbrigde Club qui se voit dotée cette année d’un beau boitier de 41,5 mm en palladium, métal rare dans l’horlogerie. Ce beau cadran bleu très tendance évoque toujours de belle manière les compteurs de la fameuse Austin Mini. Compter 3.750 euros pour cette heure sautante, minutes rétrogrades et réserve de marche.



Les liens entre l’automobile et l’horlogerie sont historiques et remontent au début du 20ème siècle. D’ailleurs, les grandes marques horlogères ne cessent d’évoquer et de rendre hommage à cette « union sacrée » avec la commercialisation de garde-temps associant ces deux univers. Avec parfois, il faut bien l’avouer, plus ou moins de talent, de réussite et de légitimité… Mais bon…
 
Ce n’est clairement pas le cas de Reservoir qui depuis son lancement a toujours revendiqué des montres dont les cadrans et les mécaniques horlogères rendaient hommage aux compteurs. De voitures, mais pas uniquement (sous-marin, avion, etc.).
 
Mais en tout cas, son positionnement est cohérent depuis le début et ses montres rencontrent d’ailleurs un fort succès avec de très nombreuses implantations chez les détaillants hexagonaux (Les Montres, Maier, Le Printemps, Temps et Passion, etc.).
 
Ce modèle n’est pas nouveau en soi, il s’agit en fait d’une nouvelle Longbridge (montre présentée l’an dernier et qui rendait hommage aux compteurs de la fameuse Mini) dans une taille de boitier agrandie (41,5 vs 39 mm) et dans un nouveau métal encore rare dans l’univers de l’horlogerie : le palladium de  la famille du platine que l’on retrouve également chez Hermès, Vacheron Constantin ou Cartier, mais sur très peu de modèles.

Cette Longbridge Club en palladium (étanche à 50 mètres) accueille un calibre mécanique automatique avec heures sautantes à 6h, minutes rétrogrades dans la partie supérieure du cadran et réserve de marche en dessous de l’heure sautante !

L’aspect « compteur de Mini » est renforcé par des cabochons en pierres précieuses (juste décoratifs) situés de chaque côté de l’heure qui rappellent les diodes des compteurs de Mini. Le cadran, d’un très beau bleu (blue is new black) s’avère particulièrement tendance.
 
L’ensemble se porte sur un bracelet en alligator bleu avec boucle ardillon mais rien ne vous empêche par la suite, de la porter sur un bracelet réalisé sur-mesure qui soit plus dans l’esprit « car-racing » avec un strap à trous par exemple. A 3.750 euros, cette montre s'avère d'un excellent rapport qualité-prix.

Montres-de-luxe.com | Publié le 6 Mars 2019 | Lu 1660 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos