Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Richard Mille : de bien belles montres à Belles Montres


Le célèbre et très créatif horloger français Richard Mille sera de nouveau cette année au salon Belles Montres, fidèle depuis la première édition à cette prestigieuse rencontre horlogère parisienne devenue en cinq ans « le » rendez-vous incontournable de la fin novembre pour les passionnés d’horlogerie et de belles mécaniques. Avec bien sûr, toutes ses plus récentes créations…



RM 053 Pablo Mac Donough
Depuis la création de sa marque, Richard Mille applique à l’horlogerie les techniques et matériaux issus des secteurs les plus innovants comme la Formule 1 ou l’aérospatiale, dans le but de réaliser des montres extrêmes, sans compromis ni artifices.

Toutes reposent sur un triptyque, assure le communiqué de la marque : « le meilleur de la technique et de l’innovation, une forte dimension artistique et architecturale affirmée au service d’une montre très confortable, le meilleur de la culture de la Haute Horlogerie avec des finitions à la main ».

Onze ans après, plus d’une quarantaine de modèles composent une collection (très chère) résolument tournée vers l’avenir mais revendiquant également l’héritage de la très Haute Horlogerie.

Plusieurs des montres d’exception signées Richard Mille seront présentées à Belles Montres en cette fin novembre 2012 comme : le tourbillon RM 053 Pablo Mac Donough (en photo ci-contre), une montre créée pour Pablo Mac Donough, partenaire de la marque et N°1 mondial de polo. Cette pièce spectaculaire, extrêmement technique se caractérise notamment par son boitier « cuirassé » de forme tonneau pensé pour supporter les chocs extrêmes liés au polo.

Autre modèle, la RM 055 Bubba Watson, une pièce ultra sportive remarquable par sa lunette réalisée en ATZ, un des matériaux les plus durs au monde après le diamant et réputé pour sa grande résistance aux rayures et pour sa couleur inaltérable.

A noter également la RM 033, extra plate, reconnaissable à son boitier tripartite de forme ronde extrêmement élégant. De nombreux détails techniques marquent cette montre tels que le balancier à inertie variable, la réserve de marche de 42h… Quant à la RM 016 Black Night de forme rectangulaire, elle s’expose avec son boitier en titane traité DLC qui contraste avec le rehaut rouge ; son bracelet en caoutchouc rouge et sa boucle traitée DLC. La RM 016 Black Night, une édition limitée de 10 pièces, confirme une nouvelle fois la volonté de Richard Mille d’utiliser encore et toujours des matériaux extrêmement innovants.

Belles Montres, c’est aussi le « Cube », emplacement pensé pour mettre en lumière des pièces exceptionnelles. C’est une montre RM 016 en or blanc, sertie de diamants et de saphirs noirs qui a été choisie cette année par la maison Richard Mille pour cet espace. La RM 016 se caractérise par un boitier rectangulaire qui renferme un mouvement squeletté à remontage automatique. Autres spécificités techniques ? Un rotor à géométrie variable ; une réserve de marche d’environ 55 heures, des finitions à la main dans la tradition de la très Haute Horlogerie et un très grand confort ... comme toutes les autres montres de la collection.

Enfin, comme chaque année, une montre Richard Mille sera présentée sur le stand de la Fondation de la Haute Horlogerie. Le modèle ? Une RM 037, un calibre automatique CRMA1 développé aux Breuleux, en Suisse, par les ingénieurs mouvements Richard Mille. Ce calibre, construit sur une platine squelettée en titane grade 5, se pare d’un tout nouvel ensemble tige-couronne qui permet à l’ensemble du mouvement d’être intégralement protégé des influences extérieures. La couronne de la RM 037 n’étant plus reliée au cœur du mouvement et solidaire de la boite, devient impossible à déloger. Une solution idéale pour préserver la longévité du mécanisme.

De nombreux autres détails techniques constituent la signature de la RM 037 comme une date surdimensionnée à 12 heures et un sélecteur de fonctions à 4 heures ; deux poussoirs, à la forme subtilement arrondie, positionnés à 4 et 10 heures ; une réserve de marche de 50 heures ; un rotor à géométrie variable ; un balancier à inertie variable… Technique extrême, sophistication, finitions à la main dans le respect de la haute tradition horlogère suisse ... le nouveau calibre CRMA1 incarne l’innovation selon Richard Mille.

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Novembre 2012 | Lu 1108 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos